Guitar Gangsters & Cadillac Blood

Liste des groupes Hard Rock Volbeat Guitar Gangsters & Cadillac Blood
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Volbeat
Nom de l'album Guitar Gangsters & Cadillac Blood
Type Album
Date de parution 01 Septembre 2008
Style MusicalStoner
Membres possèdant cet album187

Tracklist

Re-Issue in2009.
1. Intro (End of the Road) 01:05
2. Guitar Gangsters & Cadillac Blood 03:08
3. Back to Prom 01:51
4. Mary Ann's Place (ft. Pernille Rosendahl of The Storm) 03:41
5. Hallelujah Goat 03:30
6. Maybelenne I Hofteholder 03:20
7. We 03:46
8. Still Counting 04:21
9. Light a Way 04:38
10. Wild Rover of Hell 03:42
11. I'm So Lonely I Could Cry 03:21
12. A Broken Man and the Dawn 04:43
13. Find That Soul 03:43
Bonustrack
14. Making Believe (Jimmy Work Cover) 03:29
Bonustrack (Re-Issue 2009)
14. Making Believe (Jimmy Work Cover) 03:29
15. Rebel Monster (Live) 03:46
16. Soulweeper 2 (Live) 04:31
Total playing time 44:49

Chronique @ Julien

26 Janvier 2009
Comment ne pas résister à un groupe dont l’accroche musicale est « Everything from ELVIS PRESLEY to NAPALM DEATH ». Je (et je ne pense pas être le seul) ne vois pas comment ne pas jeter une oreille dessus. C’est vrai les groupes sont souvent enfermés dans un carcan qu’ils ont eux même prédéfinis. Ici pas de limites, c’est du bon vieux rock’n roll remis a la sauce métal danoise. Quelle belle accroche, non ? En tout cas, je ne me lasse pas de ce nouvel opus un peu plus accessible mais tout aussi excellent.

On va se dédouaner du coté plus accessible. Ce n’est pas une critique, loin de là, c’est simplement que le son a fait un bon en avant. Il est moins abrasif que celui de ces deux prédécesseurs ce qui est, à mon avis, une bonne chose. Gros, puissant et moins râpeux. Ça c’est fait...
Attardons nous sur le contenu intrinsèque ce disque. Comme l’annonce la pochette le groupe nous offre un merveilleux mix entre le rock des années 50 mais sur vitaminé aux années 2000. Ainsi les consonances du passé sont boostées par un jeu parfois à la limite du Thrash. Voilà la marque de fabrique du groupe. Ceux qui avaient adorés ce mélange si spécial adoreront encore ce Guitar Gangsters & Cadillac Blood. L’accroche est donc bien vrai car le groupe sait varier les plaisirs afin de nous en donner... du plaisir. Que ce soit le très pop « Back to Prom » ou le plutôt country « We », nous plongeons dans un headgaging sans fin. Il y a même un poil de reggae avec « Still Counting ». Mais attention tout cela est fait avec talent et l’on ne tombe nullement dans la cliché ou le mauvais goût.

Si jamais ces passages ne vous conviennent pas, vous pourrez toujours vous rabattre sur les titres plus pêchus et plus « métal » comme par exemple « Hallelujah Goat ». Ce titre est très catchy et envoie le boulet bien comme il faut. Pour la nostalgie l’on retrouve une reprise de Hank Williams, « I'm So Lonesome I Could Cry ». Hank Williams est un chanteur de country des années 50 disparu prématurément à l’age de 29 ans mais qui marqua le monde de la country à jamais. Il est aussi le grand-père de Hank Williams III de Superjoint Ritual (mais ça c’est pour l’anecdote qui ne sert a rien). Dernier petit plus : le duo entre Michael Poulsen et la chanteuse danoise Pernille Rosendahl. L’association de leurs voix sur « Mary Ann's Place » est vraiment très agréable et surtout très bien mise en valeur.

Je le disais plus haut, le son a fait un vrai bon en avant en gagnant en souplesse. Moins roots et plus épais il colle aussi bien sinon mieux que celui des productions précédentes.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, il ne me reste plus qu’a vous parler plus en détails de Michael Poulsen. Son songwritting est vraiment très impressionnant car il sait parfaitement créer des mélodies qui vont coller à merveille avec son chant. Il est clair que ses lignes de chant ne vont pas convenir à tout le monde mais une fois dans le bain, c’est un vrai régal. Il est le vrai gros plus de Volbeat.

Ce disque est dont une vraie petite pépite qui fera beaucoup de bruit dans nos chaumières. Il ne reste plus qu’à aller chez le disquaire pour se le procurer. A défaut, allez au moins sur leur myspace pour découvrir un groupe qui n’a pas peur d’afficher leurs influences, qui ose faire le pont entre les années 50 et les années 2000. Rock’n roll baby !!!!!!!!!

9 Commentaires

12 J'aime

Partager

La_Te_Ra_Lus - 03 Mars 2011: Faut vraiment que je choppe la discographie de ce groupe, du peu que j'ai entendu j'adore...

*Euh... Est-ce que je suis le seul à entendre James Hetfield dans les intonations de voix de Michael Poulsen??*
ZazPanzer - 10 Décembre 2011:

Bon, à force d'en entendre parler, j'ai voulu me pencher sur ce groupe et je viens de finir une première écoute attentive du cd reçu ce matin. Eh bien, un peu déçu... Mais je vois qu'apparemment il faut un certain nombre d'écoutes pour rentrer dans le disque, je vais donc persévérer. Pour l'instant j'ai trouvé ça sympathique, mais loin d'être exceptionnel, et finalement très très classique. Où est ce grain de folie dont on m'avait parlé ? Et d'accord avec Lateralus, on a bien des accents à la Jaymz époque 1991 dans la voix. Dans un autre registre d'ailleurs je retrouve la même chose chez Nick Holmes de Paradise Lost.
Bon, allez, seconde écoute...

Lamikawet - 10 Décembre 2011: Le grain de folie est surtout sur les deux premiers albums.
Après, c'est un avis personnel, ayant été très déçu par les suivants...
AdamSalamander - 29 Octobre 2012: Moi qui n'avais jamais eu la curiosité de prêter une oreille à ce groupe auparavant,me voilà accro à cet album ! Il y a une puissance addictive dans cette musique me concernant, c'est fou
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire