Grey Heavens

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Omnium Gatherum (FIN)
Nom de l'album Grey Heavens
Type Album
Date de parution 26 Fevrier 2016
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album35

Tracklist

Bonustrack (Japanese Release - 2015 Version)
1.
 The Pit
 04:34
2.
 Skyline
 04:30
3.
 Frontiers
 05:09
4.
 Majesty and Silence
 08:36
5.
 Rejuvenate!
 05:28
6.
 Foundation
 05:49
7.
 The Great Liberation
 05:15
8.
 Ophidian Sunrise
 06:13
9.
 These Grey Heavens
 04:25
10.
 Storm Front
 06:12

Bonus
11.
 Son's Thoughts
 05:38

Durée totale : 01:01:49


Chronique @ Matai

21 Janvier 2016

Une belle offrande pour ce début d'année

Cela fait 20 ans que les Finlandais d'Omnium Gatherum sévissent dans le milieu du death mélodique. 20 ans de bons et loyaux services depuis sa création en 1996 par Markus Vanhala. Déjà à cette époque, cette bande d'ados avait une idée bien précise de la musique qu'elle souhaitait mettre en avant : un death mélodique efficace inspiré par les plus grands. Aujourd'hui, OG a sept albums à son actif, trois étant sortis via Candlelight, Nuclear Blast et Century Media, les quatre autres étant sous la bannière de Lifeforce, une collaboration à long terme qui semble bien porter ses fruits. Le nouvel opus, "Grey Heavens" suit un bon "Beyond" sorti trois ans plus tôt et reste marqué par des textes matures et remplis de nuances de gris.

Omnium Gatherum continue sur sa lancée et suit de nouveau cette ligne rouge que l'on peut suivre en arrière-plan depuis la sortie de "The Redshift", à savoir un death mélodique agressif et tranchant aux ambiances relevées. Les mélodies sont choisies avec soin et il n'est pas question d'évolution moderne ou post quelque chose, comme ce que font généralement les groupes à un moment ou à un autre de leur carrière. Ces Finlandais-là n'ont pas l'intention de devenir des trends et conservent leurs influences sans suivre une vague ou une autre. Ils en rigolent même en qualifiant leur musique de "adult oriented death metal", en référence à l'AOR (adult oriented rock), une de leur principale influence. Ceux qui pensent que la bande est influencée uniquement par la scène melo death suédoise font une erreur. Du Journey et du Toto se disséminent parfois dans les titres, notamment au niveau des nappes, des parties acoustiques ou des mélodies ("Majesty and Silence").

Hormis cela, OG fait dans le death mélodique pur jus avec des nappes qui fonctionnent très bien, des ambiances parfois polaires, des soli loin d'être rares et du growl caverneux comme on aimerait en entendre plus souvent. Très peu de chant clair, pas d'incursions metalcore, à peine quelques bidouilles électroniques et encore moins de breaks. La musique est véloce, réfléchie, travaillée, toute en nuance, aussi brutale que délicate comme sur un "Rejuvenate!", solide et émotif, ou un "Skyline" plus traditionnel mais loin d'être chiant.

Il n'est pas difficile de retenir les mélodies qui, en général, font mouche et caractérisent chaque morceau de l'album. Omnium Gatherum a toujours eu le sens des mélodies et arrive à les renouveler sans jamais manquer d'inspiration. L'album "New World Shadows" nous avait montré de belles envolées mélodiques, le sextet fait de même sans avoir à utiliser trop de claviers comme sur le conventionnel mais expéditif "The Pit" ou le très astral "Frontiers" dans un style proche de Skyfire.

L'ensemble est très catchy et les guitares sont toujours très vives. Elles sont autant dans le rythme que dans le lead et apportent beaucoup à la musique d'OG. N'oublions pas non plus les claviers qui, même s'ils sont plus rares sur cet opus, restent toujours importants, comme sur le très joli "Foundation", le tempétueux "The Great Liberation" ou le cosmique "Ophidian Sunrise".

"Grey Heavens" est un très bon album qui s'apprécie sans grande difficulté. Certains diront que la bande à Markus stagne depuis quelques temps maintenant et qu'elle n'a plus rien à proposer de concret. Mais je dirais qu'Omnium Gatherum a cette faculté de ne pas s'égarer et de rester fidèle à lui-même, en améliorant constamment son son : il renouvelle ses mélodies, propose des atmosphères qui apportent un coup de frais et nous embarque dans un autre monde sans avoir à utiliser des gadgets en tout genre. Une belle offrande, donc, pour ce début d'année.

5 Commentaires

10 J'aime

Partager

frozenheart - 21 Janvier 2016: Merci, Matai pour cette chronique . Du Death Mélodique qui mélange autant d'influence ça ne peut qu'être intéressant.
Par ailleurs et comme tu le dis, le groupe reste fidèle à lui-même, mais y ajoute un plus sur la prod (le son) et des atmosphères rafraîchissant à l'ensemble. J'irais donc écouter cet album dès sa sortie.
Kvallning - 21 Janvier 2016: Beyond sonnait comme l'album le plus abouti d'Omnium Gatherum à mes oreilles, et ta chronique me rassure quant à cette nouvelle production. Bien que, comme l'a dit Hathore, Skyline était pas terrible.
AmonAbbath - 21 Janvier 2016: J'ai beaucoup aimé le précédent : abouti, reposant, maîtrisé et cohérent. Une sortie que j'attends donc beaucoup !
Flandre - 15 Mars 2016: Merci d'avoir fait honneur à ce groupe qui a malheureusement toujours du mal à "sortir de l'ombre" malgré son immense talent.
Ce nouvel opus est de grande qualité , tout en nuances, en subtilité, combinant chant guttural et voix et choeurs clairs, alliant puissance et douceur "mélancolique".
Et toujours ces mélodies addictives...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire