Gebirgshöhenstille

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Vinterriket
Nom de l'album Gebirgshöhenstille
Type Album
Date de parution 28 Fevrier 2008
Style MusicalDark Ambient
Membres possèdant cet album14

Tracklist

1. Gipfelpforte 09:12
2. Im Dunkel des Höhenzuges 08:29
3. Felsmassiv 09:45
4. Bergesland 09:14
5. Steig in die Ungewißheit 09:46
6. Gebirgshöhenstille 09:11
Bonus-Video (Clip)
7. Gipfelpforte 09:35
Total playing time 55:37

Acheter cet album

Vinterriket


Commentaire @ Paganwinter

28 Juillet 2008
Dernier album en date dans la très volumineuse discographie de Vinterriket, Gebirgshöhenstille ne déroge pas à la règle. Il suit exactement le principe et le thème des albums précédents. Je voudrais tout d’abord dire que pour moi, il ne sert à rien de séparer les albums de Vinterriket, puisque ceux-ci ne font qu’un. Vinterriket est un one man band de Dark ambiant. Le meilleur qui soit, légendaire (non pour quelques albums, mais pour l’ensemble de son œuvre).

Je disais donc, pas de changement par rapport aux albums précédents: c’est en gros un mélange de tout ce qui a été fait par le passé.
Certains pourraient dire que c’est de la répétition (et ce ne serait pas entièrement faux), mais l’ambiance qui se dégage est tellement unique et enivrante que le souci des répétitions est relégué en fin de liste.

Pour tout dire, Vinterriket est une musique qui puise son essence dans l’amour de la nature nordique, enneigée de préférence. L’inspiration vient de la solitude et des mythes des énormes forêts et chaines de montagnes de notre "nord adoré". L’ambiance est, comme je l’ai dit, unique.
Pour ceux qui ont l’esprit ouvert et un peu d’imagination, Vinterriket devient un véritable voyage vers la solitude.
Comtemplatif, l'Aura de cette nature mystifiante et terrifiante nous attire (et ce afin de nous éloigner de nos quotidiens monotones).
Une sorte d’évasion dans un monde attirant, et pour cela je félicite Cristoph Ziegler pour tout l’ensemble de son œuvre. Je préfère néanmoins les premiers albums (enfin le début de carrière de notre magicien des forêts).

A écouter de préférence en se relaxant, et pour ceux qui ont la possibilité de l’écouter dans la nature, celle qui est si similaire à celle dépeinte sur les magnifiques livrets qui accompagnent chaque galette envoûtante de cet homme hors du commun (qui s’est créé un monde imaginaire rien qu’à l’aide de son clavier et de sa table de mix).

Vraiment excellent et conseillé à tous les auditeurs pouvant voyager dans leur esprit!
17/20 pour celui-ci, mais un gros 18/20 pour toute la discographie.

Paganwinter

5 Commentaires

6 J'aime

Partager

Paganwinter - 23 Novembre 2010: La détresse, le vide intérieur, c'est certainement voulu. Oui, parce que Vinterriket c'est issu du Black Ambiant, au même titre qu'un Trist ou qu'un Die Festung de Paysage D'hiver. Les émotions diffèrent bien entendu entre auditeurs, et je te remercie de ton commentaire.
MrTuistosHerz - 26 Avril 2011: Tu y va un peu fort là, à le comparer avec PdH (surtout Die Festung).
Icare - 24 Septembre 2011: Je ne comprends pas pourquoi des groupes comme Vinterriket ou Trist sont catalogués en black ambiant...

Certes, je ne connais pas la discographie complète de ces deux groupes, mais pour les quelques titres/albums que j'en ai écoutés, pas de vocaux, pas de grattes, aucun instru autre que du clavier et des samples...

C'est simplement de l'ambiant, non?
Icare - 18 Octobre 2013: Bob, après coup, je reviens sur mon commentaire, quelques réminiscences black sur quelques titres, mais vraiment très minoritaires, c'est vraiment plus ambiant que black, ma question reste donc toujours en suspens...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire