Finished with the Dogs

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Holy Moses
Nom de l'album Finished with the Dogs
Type Album
Date de parution 1987
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album80

Tracklist

Re-Issue in 2005 by Armageddon Music / Re-Issue in 2016 by High Roller Records
1.
 Finished with the Dogs
 02:31
2.
 Current of Death
 02:38
3.
 Criminal Assault
 03:22
4.
 In the Slaughterhouse
 02:32
5.
 Fortress of Desperation
 03:52
6.
 Six Fat Women
 02:58
7.
 Corroded Dreams
 04:01
8.
 Life's Destroyer
 02:55
9.
 Rest in Pain
 03:17
10.
 Military Service
 03:39

Bonus
11.
 Roadcrew (1987 Version)
 04:08

Durée totale : 35:53


Chronique @ cunteater

11 Juillet 2006
Armageddon Music, le nouveau label d'Holy Moses a eu l'idée de génie de ré-éditer le second album du groupe, "Finished with the Dogs", album jusque alors jamais ré-édité en CD et difficilement trouvable en LP, ainsi que le mythique "New Machine Of Liechtenstein".

Alors que la nouvelle génération extrême ne semble jurer que par Angela Gossow de ARCH ENEMY, il devient donc nécessaire de leur rappeler que Sabina Claussen éructait déjà comme un mâle (et parfois même avec plus de hargne que certains d'entre eux) et savait mener sa horde de thrashers germaniques, et cela 18 ans auparavant.

Sorti en 1987, ce second opus est une pièce majeure dans l'histoire du groupe, après un premier essai ("Queen of Siam") qui, bien qu'assez primaire, était des plus prometteurs. D'obédience teutonique, le thrash sulfureux de Holy Moses allait droit au but, sans fioritures, brut de brut et ce dans la plus pure tradition allemande de l'époque. Du thrash typiquement eighties qui n'a pas pris une ride. Quel pied de redécouvrir les 10 perles qui composent cet album, album qui a enfiévré ma tendre jeunesse de thrasher qui ne jurait que par cette scène d'outre-Rhin.

Je redécouvre ces titres comme si c'était hier : "Finished with the Dogs", un titre sur les mercenaires, que l'on peut acheter quelle que soit la cause ; l'excellent "Current Of Death", dont le refrain vous scotchera d'emblée par la violence du chant ; "Life's Destroyer" ; le bouillonnant "In The Slaughterhouse" ; "Six Fat Women" ou bien "Military Service"... sans vouloir tous les citer. Cet album est une tuerie de l'époque qui renaît de ses cendres...

En bonus, nous retrouvons "Road Crew" issu du premier album, qui semble avoir été remasterisé, ainsi que 4 titres live dont 3 furent enregistrés au Wacken Open Air 2005 ("Life's Destroyer", "Current Of Death" et "In The Slaughterhouse"), le dernier étant enregistré en Hollande au Stonehenge Festival 2004. Et force est de constater que la voix de Sabina s'est endurcie et ferait presque passer certains vocalistes masculins pour des fiottes.

Le livret est également accompagné de toutes les paroles, de notes de Sabina concernant celles-ci et de photos d'époque (alors que le groupe comptait en ses rangs un certain Uli Kusch, futur batteur de HELLOWEEN).

Bref, pour la ré-édition de cet album culte, je n'aurai qu'un mot à dire : "danke schön Armageddon Music" !!!

2 Commentaires

5 J'aime

Partager
LeMoustre - 29 Mars 2014: Excellent album de thrash allemand, un de mes top 10 européens. Comme le souligne la chronique, les titres sont tous excellents, avec un attachement pour ce terrible "Current Of Death", à décorner un bouc. Très bonne chronique donc, juste et finalement objective. Je ne possède que la version LP d'époque, mais pourquoi ne pas acheter finalement la réédition, surtout avec les paroles, absentes de la pauvre édition Aaarrg de 1987 ? Uli Kursch joue aussi sur l'album suivant. A souligner que Ralph Hubert, le boss de Mekong Delta, a produit cet album.
LeMoustre - 29 Avril 2019:

Album chopé en CD plus de cinq ans après le commentaire précédent, en repress HRR. Avis inchangé tant chaque titre insuffle une énergie peu commune ("In The Slaughterhouse"). Le son, cru et abrasif laisse entrevoir quelques contretemps du batteur pas piqué des vers, son jeu est d'ailleurs assez exceptionnel (ah, les petits coups de baguette au début du génial "Criminal Assault") et amène une réelle présence aux riffs limite déjà techno-thrash pour certains passages. Un album parmi mes préférés de toute la scène allemande, avec Interstellar Experience, Mortal Agony, Raging Steel, Malevolent Assault of Tomorrow, The Music of Erich Zann ou les deux premiers Exumer, hors Big4 Allemand, bien sûr. Sabina y est furieuse et ajoute à cette osmose de groupe. 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire