Feasting on Blood

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Severe Torture
Nom de l'album Feasting on Blood
Type Album
Date de parution 09 Octobre 2000
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album86

Tracklist

Re-Issue in 2011 by Willowtip Records with 2 bonustracks
1. Feces for Jesus 03:15
2. Blood 02:53
3. Decomposing Bitch 04:49
4. Baptized in Virginal Liquid 02:37
5. Twist the Cross 03:26
6. Butchery of the Soul 03:42
7. Rest in Flames 03:01
8. Severe Torture 02:05
9. Pray for Nothing 03:38
10. Vomitting Christ 04:22
Bonustracks (Digipack Edition)
11. Lambs of a God 02:23
12. Taking Down the Descender 03:48
13. Butchery of the Soul (Video Clip) 03:47
Total playing time 33:48

Chronique @ albundy57

20 Avril 2011

Petit de par sa taille, les Pays-Bas n'en restent pas moins un territoire fertile en formations death-métal de qualité. Pestilence, Asphyx , Gorefest et Sinister ont été dans les 80's/90's les locomotives bataves dans ce domaine, entraînants dans leur sillage l'apparition quelques années plus tard de combos compatriotes tels que Mangled, Pyamia, Centurian, Houwitser, et bien sûr Severe Torture.

Ces derniers formés dès 1997 amorcent leurs débuts musicaux un an plus tard, via "Baptized in vaginal liquid", démo auto-produite de 5 titres. Après quelques changements de line-up, c'est en 2000 que Severe Torture se révèle au grand jour avec leur premier album "Feasting on Blood", sorti chez Hammerheart records le célèbre label néerlandais, ayant notamment collaboré avec Sinister quelques années auparavant.

Naturellement, avec un patronyme tel que Severe Torture on ne peut s'attendre qu'à du brutal, d'ailleurs la pochette de "Feasting on Blood" demeure plutôt assez explicite... Et du brutal, le groupe n'en est point avare et cela dès le lancement du redoutable premier titre "Feces for jesus", où Severe Torture annonce clairement la couleur à travers un death-métal brut , violent , direct et prenant.

Riffs incisifs des plus entraînants oscillant aisément du grave à l'aigu, batterie réglée en mode blasts, vocaux profondément gutturaux, tous les ingrédients de base d'un death brutal sont bel et bien réunis ici. La basse, quant à elle, se fait fortement cinglante et omniprésente, se positionnant ainsi comme "l'organe vital" du corps musical de ce "Feasting on Blood".

Loin d'être une réalisation linéaire, cet album offre de nombreux breaks salvateurs et des variations de tempo qui renforcent le côté malsain et brutal des compositions, avant que le tout reparte dans un rythme furieux et effréné. Sachant démarrer pied au plancher sur "Decomposing bitch" ou "Pray for Nothing", Severe Torture peut aussi nous gratifier d'entames plus alourdies comme sur "Twist the cross" , "Severe torture" ou encore le terrible "Butchery of the Soul".

A noter l'absence de soli sur ce "Feasting on Blood", élément que certains puristes pourraient néanmoins regretter... Mais au final, Severe Torture nous sert ici un premier album s'avérant brute de décoffrage, venant directement des tripes , maîtrisé de fort belle manière et non dénué d'une bonne dose de technicité.

Le son assez étouffé de "Feasting on Blood" lui confère une sorte d'ambiance suffocante propice à la sauvagerie du style ; cependant avec une production un poil plus poussée , l'album aurait certainement gagné un ton supplémentaire en puissance et fluidité.
Mais ne chipotons pas, l'efficacité et l'intensité sont indéniables, pour un premier opus le résultat est incontestablement très satisfaisant!

Également, tout bon deathster digne de ce nom n'aura pas manqué de ressentir l'énorme (!!!) influence de Cannibal Corpse planant sur ce "Feasting on Blood", le combo américain se révélant être une source d'inspiration flagrante pour notre quatuor batave... Malgré un manque d'identité propre qui reste à peaufiner, Severe Torture n'en affiche pas moins un réel et prometteur potentiel ne demandant qu'à se développer, chose qui se vérifiera rapidement lors des futures offrandes du groupe.

Grâce à ce très convaincant "Feasting on Blood", Severe Torture semble se positionner comme un outsider sérieux sur la scène extrême européenne. Une nouvelle bouffée d'air frais dans le paysage death brutal néerlandais, d'où ne tarderont pas à émerger dans la foulée des formations aussi savoureuses que Prostitute Disfigurement, Disavowed ou encore Arsbreed.

La Hollande, l'autre pays du brutal...

21 Commentaires

6 J'aime

Partager

Jacky_Doussot - 14 Janvier 2012: Aller, Al , je me lance, je vais en prendre une louche; maintenant que j'ai l'essentiel des rois du genre, je m'attaque aux princes, si du moins j'en crois ton apologie qui torture sévère...
FBD5367 - 14 Janvier 2012: Oh ! Joli jeu de mot Jacky !
Al devrait apprécier pour peu qu'on le revoit poindre le bout de son nez. En espérant qu'il ne lui soit rien arrivé.
J'ai mis du temps avant de m'offrir ce putain d'album !
Je ne connais pas bien ce groupe, mais ce CD c'est du lourd qui tache !
albundy57 - 16 Janvier 2012: Rassurez-vous les amis je suis toujours bien là, ha ha!
En tout cas merci à tous pour vos commentaires bien sympas, putain il faudrait vraiment que je me motive à chroniquer d'autres skeuds, il y en a pas mal auxquels je pense..
MCGRE - 16 Janvier 2012: Va y Al va y
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire