Fall of the Despised

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Severe Torture
Nom de l'album Fall of the Despised
Type Album
Date de parution 07 Novembre 2005
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album74

Tracklist

1. Endless Strain of Cadavers 04:05
2. Sawn Off 04:14
3. Unconditional Annihilation 03:36
4. Consuming the Dying 04:27
5. Impulsive Mutilation 04:56
6. Dead from the Waist Up 03:30
7. Decree of Darkness 03:46
8. Enshrined in Madness 05:20
9. End of Christ 05:11
10. Fall of the Despised 01:14
Total playing time 40:27

Chronique @ Fabien

13 Juin 2007
Pourtant leader incontesté du deathmetal et du grindcore dès la fin des années 80’s, grâce à la révélation de Napalm Death, Carcass, Morbid Angel, Bolt Thrower ou Entombed, le label emblématique Earache Records se désintéresse progressivement de ce style extrême au milieu des nineties, perdant peu à peu tous ses groupes de la première heure, à l’exception de Morbid Angel. Depuis quelques années, l’écurie britannique se réconcilie toutefois avec cette scène abandonnée pour un temps, signant tour à tour Hate Eternal, Decapitated, Anata, Deicide, Blood Red Throne et Severe Torture, certains sous la coupe de la division Wicked World dirigée par Dan Tobin, le bras droit de Dig Pearson.

Transfuge du label Hammerheart Records tout comme Blood Red Throne, Severe Torture est connu quant à lui pour son brutaldeath particulièrement gras, passerelle idéale entre le deathmetal façon Cannibal Corpse et une approche du style plus moderne. A l’image de l’illustration bien plus subtile que les dessins effroyables de ses précédents efforts, le quatuor néerlandais décide alors de ralentir sensiblement la cadence pour son troisième album, doucement baptisé Fall of the Despised. Bien que la tonalité reste foncièrement brutale, le groupe aère en effet davantage ses compositions, qui gagnent de fait judicieusement en dynamisme.

Si son schéma peut paraître assez classique au premier abord, Fall of the Despised regorge aussi de ces petits plus et de discretes mélodies, qui apportent une coloration à chaque morceau, pour citer le riff d’intro direct & entêtant du génial Consuming The Dying, la fin tout en finesse du tout aussi mémorable End Of Christ, ou encore l’instrumental éponyme qui clôture l’œuvre sur une note acoustique fort bienvenue.

Outre son riffing rapidement reconnaissable, Severe Torture possède deux atouts imparables se nommant Seth Van De Loo et Dennis Schreurs, respectivement batteur et growler de la formation batave. Le premier livre comme à son habitude une prestation désarmante derrières les fûts et offre une structure en béton armé, tandis que le second renverse tout autant avec son chant gras unique, apte à décoller n’importe quelle tapisserie des murs. Ainsi, non seulement le quatuor devient plus percutant en abaissant globalement le tempo, mais il conserve aussi ses caractéristiques principales qui lui confèrent toute sa personnalité.

Idéalement mis en boite aux fameux studios Excess d’Andy Classen (ayant produit Gorefest ou Krisiun), dotant les guitares d’un son massif et équilibrant impeccablement le tout, Fall of the Despised allie brutalité et finesse à la perfection. Sans représenter un tournant radical (loin de là), le disque se pose comme l’album marquant dans la discographie de Severe Torture, qui franchit ici un nouveau palier et semble s’assurer un avenir prometteur au sein d’Earache Records. Une réussite.

Fabien.

1 Commentaire

6 J'aime

Partager
 
MALEVOLENT - 06 Mars 2009: Bon album bien brutal avec des pasages mélodiques qui montrent l'évolution du groupe. Le meilleur à mon sens de leur discographie. Severe Torture me fait penser à l'évolution de Suffocation.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire