Fastway

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Fastway
Nom de l'album Fastway
Type Album
Date de parution 1983
Labels CBS Records
Produit par Eddie Kramer
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album101

Tracklist

1. Easy Livin'
2. Feel Me, Touch Me
3. All I Need Is Your Love
4. Another Day
5. Heft
6. We Become One
7. Give It All You Got
8. Say What You Will
9. You Got Me Runnin'
10. Give It Some Action
11. Far Far from Home

Commentaire @ samolice

19 Juillet 2020

Ou comment deux légendes ne joueront finalement jamais ensemble sur un album

Vous connaissez déjà tous l’histoire mais tant pis, je recommence, il faut bien que j’étale ma science. Je la fais courte.
Fastway. Fast pour le regretté Eddie Clarke, Way pour Pete Way.
Fin 82, après leurs départs respectifs – et plus ou moins volontaires - de Motorhead et de Ufo, les deux hommes décident de s’associer. Ca picole, ça compose, ça picole, ça compose : c’est prêt !
Sauf que Way ne jouera finalement jamais la moindre note de basse sur un skeud du combo. En effet, il se tire avant même le début de l’enregistrement du premier album. Et comme à chaque fois dans ces cas là, en fonction du point de vue de chacun les raisons divergent. Selon Way, Chrysalis Records n’a pas voulu le lâcher pour une autre maison de disques, en l’occurrence CBS. Selon Eddie, alors qu’il attendait Pete en studio avec le producteur Eddie Kramer, celui-ci s’en est allé former Waysted sans les prévenir.
(En fait, Way serait d’abord parti rejoindre Ozzy mais se serait pris le choux rapidos avec Aldridge et aurait dégagé fissa)

Tant pis, on garde le nom de groupe initialement prévu. Le disque sort en avril 83. Jerry Shirley d’Humble Pie tient les baguettes. Le bassiste, non crédité sur le lp – ce qui semble donner un peu de poids à la version d’Eddie, le groupe n’ayant eu que très peu de temps pour se tourner vers quelqu’un d’autre avant l’enregistrement et n’apparaissant souvent qu’à trois sur les photos des promos ou des singles de l’époque - est Mick Feat.
Avant son départ, Way avait pensé à Robin Zander de Cheap Trick pour assurer le chant. Finalement Eddie et Pete offrent sa chance à un jeune irlandais inconnu de 21 ans et quelques, Dave King. Sacrée trouvaille. A peine lancé le riff rock n roll de « Easy livin’ », j’ai mon boule Led Zeppelinien qui s’agite. Il faut dire que le chant de Dave King a des faux airs de qui vous savez (« Heft », « Give it all you got » ou « Far far from home » - cette dernière étant, hélas, loin du niveau d’un « Since i’ve been loving you » -). Et dire que Way va également dénicher Finn pour tenir le micro dans Waysted, trop fort.

Parmi mes moments préférés du skeud, je vais citer « Feel me touch me » porté par l’harmonica de King, « All i need is your love », qui m’évoque à chaque fois le « Free for all » de Ted Nugent, « Another day », qui commence en ballade langoureuse pour rapidement laisser place à un pur hard rock magnifiquement porté par Dave lors d’un refrain enflammé, « We Become One » et « Say What You Will », deux autres bons petits brulots hard rock. La déception vient des soli pour lesquels Eddie assure vraiment le service minimum, exceptés sur « Feel me touch me » et « Give it some action ».
31ème place au Billboard US, voilà des débuts prometteurs. Le groupe ne fera jamais mieux. Waysted non plus d’ailleurs.

8 Commentaires

3 J'aime

Partager

PhuckingPhiphi - 20 Juillet 2020:

Judicieuse comparaison :)

À ceci près que Mustaine en effet, par sa ténacité et son talent, et nonobstant son éternelle place de N°2/N°3* (tout dépend où tu places Slayer !), sera tout de même parvenu à hisser son groupe parmi les références incontournables du genre où il défendait ses couleurs. On cherchera longtemps, en revanche, l'équivalent d'un "Peace Sells" ou d'un "Rust in Peace" Hard Rock dans la discographie de Fastway.

[*commentaire écrit selon l'hypothèse où Metallica reste considéré comme le N°1 du Thrash, ce qui à mon humble avis est un statut usurpé depuis au moins 1991…]

samolice - 20 Juillet 2020:

Oui c'est ce que je voulais dire, Mustaine, malgré ses regrets éternels, a su composer des albums qui sont des classiques du thrash.

On est entre nous, personne ne s'intéresse à Fastway, alors je continue notre conversation. Metallica c'est pour moi 3 premiers album fantastiques et un 4eme que j'aime vraiment bien. Ensuite je suis comme toi plus mesuré. Néanmoins, ces mecs restent des bètes de scène et Hetfield a un charisme de dingue qui ne se démend pas avec l'âge. J'ai maté par curiosité les extraits et le trailer de leur album live philarmonique à venir. Je ne suis pas du tout fan de ça, loin s'en faut, mais putain la puissance qu'ils dégagent encore quand même...

PhuckingPhiphi - 20 Juillet 2020:

"Metallica c'est pour moi 3 premiers album fantastiques et un 4eme que j'aime vraiment bien." On ne peut résumer mieux ma propre pensée, haha ! Plus rien ne me fait vibrer dans la grosse machine mainstream que ce groupe est devenu, même si en live – les gros moyens aidant –, ça envoie toujours correctement. Et encore, c'est surtout parce qu'ils concentrent systématiquement 75% de leur set-list sur leur période 1983-1991… Sérieusement, je ne comprends pas l'engouement pour ce groupe, qui n'a plus foutu un bon album sur le marché depuis trente ans. Le business et moi, ça fait deux.

Pauvres Fastway, on nage en plein hors-sujet… :'(

angus107 - 21 Janvier 2023:

Fastway nous sort un 1er album de Hard Rock, ma foi, fort sympathique.

Sur certains passages la voix de Dave King ressemble à celle de Robert Plant, c'est bluffant.

Ca s'écoute sans prise de tête.

16/20

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire