Evil Invaders

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Razor (CAN)
Nom de l'album Evil Invaders
Type Album
Date de parution Octobre 1985
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album97

Tracklist

1.
 Nowhere Fast
 04:30
2.
 Cross Me Fool
 03:13
3.
 Legacy of Doom
 03:23
4.
 Evil Invaders
 03:46
5.
 Iron Hammer
 03:39
6.
 Instant Death
 02:57
7.
 Cut Throat
 04:11
8.
 Speed Merchants
 03:45
9.
 Tortured Skull
 05:35
10.
 Thrashdance
 03:19

Durée totale : 38:18


Chronique @ Stabwound

13 Juillet 2010
Comment ça, deux disques la même année ?? C'est la question que l'on est en droit de se poser si l'on jette une oreille sur les deux premiers albums du groupe de thrash metal canadien Razor. Eh bien oui, le groupe a bel et bien sorti deux albums en une seule année, en 1985 plus précisément. Rappelons que 1985 est tout de même l'année qui a vu naitre des joyaux de thrash comme Bonded By Blood d'Exodus.

Razor n'a jamais fait partie des groupes les plus en vue de son pays, les leaders tels que Annihilator et Voivod le privant d'une pleine reconnaissance. Executioner's Song posait les bases d'un thrash plutôt convaincant mais manquant tout de même d'un petit quelque chose pour assoir définitivement Razor sur le siège des formations auxquelles le thrasher peut aveuglément se fier. Production un peu faible, titres excellents côtoyant d'autres titres assez quelconques, etc... Ben les amis, j'avoue que je ne sais pas du tout ce qui s'est passé dans la tête des gars du groupe par la suite. Comment peut-il exister une différence aussi marquée entre deux albums sortis la même année ?? Je n'irai pas jusqu'à qualifier Evil Invaders d'incontournable du thrash metal au même titre que des bombes telles que Darkness Descends, Eternal Nightmare ou encore Pleasure To Kill, mais c'est simplement un putain de bon album du genre. Surement le meilleur album que Razor nous ai pondu...

L'instrumental Nowhere Fast ouvre les hostilités, et dévoile une succession de riffs rapides et précis, et un tempo très soutenu. La production s'est considérablement bonifiée depuis Executioner's Song, même si elle n'est toujours pas parfaite, loin s'en faut. Ben ouais, si le thrash old school bénéficiait d'une production ultra puissante, ce serait plus du thrash old school. Du coup, je me contenterai de dire que la prod est juste comme il faut, qu'elle colle bien à l'esprit du groupe. Cross Me Fool fait suite et se situe dans la même veine, les vociférations rugeuses du chanteur soutenant une salve de riffs meurtriers. Je vais pas décortiquer l'album titres par titres, étant donné qu'ils sont tous bâtis plus ou moins sur le même modèle. Voilà qui à première vue pourrait paraitre chiant, mais il n'en est rien. Les titres s'enchainent à la perfection, et à aucun moment l'ennui ne s'invite dans l'écoute. Sauf peut-être sur les deux derniers titres, Tortured Skull et Thrashdance, qui sont un peu moins solides selon moi. Sinon, que du bon.

Deux titres méritent une attention particulière à mon sens. Le titre éponyme, sans conteste le meilleur de l'album, démarre sur un riff fort simple mais diablement efficace avant d'enchainer sur un concentré de thrash d'une violence peu commune et un refrain destructeur à reprendre en choeur dans la moiteur du pit ! Enfin, Speed Merchants se veut une grosse baffe dans nos gueules, et l'objectif est 100% atteint.

Ce Evil Invaders aurait pu figurer au Panthéon du thrash si les musiciens avaient bien voulu ralentir la cadence de temps à autres. Dix titres de rapidité incessante, ça peut être dur à encaisser pour certains. Moi ça ne me dérange pas, mais je comprend que ça puisse rebuter. De plus l'originalité est ici totalement bannie, mais ça, c'est une notion totalement inconnue dans le thrash de l'époque. Et puis en 1985, le marché n'était pas totalement saturé !

Razor nous offre ici son meilleur album d'après moi. Une hargne peut commune magnifie ce disque, le faisant passer du statut de "bon album" à "excellent album". Et si cette excellence sera approchée dans les année suivantes, notamment avec le terrible Violent Restitution, elle ne sera toutefois jamais égalée. Fans de thrash qui tâche sévèrement, ce Evil Invaders est pour vous !

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Cucrapok - 14 Mars 2011: Cet album a été entièrement crée avec un sentiment d'urgence. En effet, le label voulant ressortir des démos, Dave Carlo est parvenu à les convaicre de le laisser composer un autre album à la place. J'ai toujours cru que la spontanéité été obligatoire à la création d'un chef d'oeuvre et que ceux qui ne le comprennent pas sortent des Chinese Democracy (désolé elle était facile!). Cet album est excellent mais il feront mieux avec les redoutables Violent Restitution et Shotgun Justice.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire