Enjoy the Violence

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Massacra
Nom de l'album Enjoy the Violence
Type Album
Date de parution Mars 1991
Labels Shark Records
Enregistré à RA.SH Studio
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album328

Tracklist

Re-Issue in 2014 by Century Media.
1.
 Enjoy the Violence
 03:40
2.
 Ultimate Antichrist
 03:41
3.
 Gods of Hate
 02:56
4.
 Atrocious Crimes
 04:01
5.
 Revealing Cruelty
 03:31
6.
 Full of Hatred
 05:01
7.
 Seas of Blood
 02:06
8.
 Near Death Experience
 04:15
9.
 Sublime Extermination
 02:51
10.
 Agonizing World
 03:52

Bonus
11.
 Researchers of Tortures (Recorded as Rehearsal in 1991)
 03:59
12.
 Beyond the Prophecy (Recorded as Rehearsal in 1991)
 03:22
13.
 Final Holocaust (Recorded as Rehearsal in 1991)
 06:13
14.
 Cyclone (Recorded as Rehearsal in 1991)
 04:07
15.
 Trained to Kill (Recorded as Rehearsal in 1991)
 04:17

Durée totale : 57:52


Chronique @ Fabien

17 Juillet 2007
Enregistré en octobre 1989 et paru en tout début d’année suivante, Final Holocaust avait imposé Massacra parmi les formations les plus virulentes de notre jeune scène deathrash hexagonale, aux côtés de Loublast & Agressor. Le groupe parisien revient dès l’année suivante chez Shark Records, encore lié avec l’écurie allemande pour un album. Il doit ainsi retourner aux studios RASH du label, retrouvant l’ingénieur du son Uli Posselt. Mais cette fois, l’expérience du quatuor et de son ingénieur permet d’éviter le manque de lourdeur du premier jet pour obtenir enfin toute la puissance recherchée et lâcher un Enjoy the Violence aux caractéristiques deathmetal plus évidentes.

Massacra plante d’emblée le décor avec son morceau éponyme idéalement placé en ouverture, ce plaisir manifeste de violence idéalement retranscrit par les rythmiques fracassantes de Chris Palenguat, les riffs tranchant de JM Tristani & Fred Death, et les vocaux foncièrement gutturaux de Pascal Jorgensen. La suite n’en est que plus folle, avec un Ultimate Antichrist d’anthologie, véritable tourbillon d’agressivité et de haine, aux rythmes survoltés.

Massacra varie toutefois rapidement ses compositions après de tels tempi, lâchant tour à tour des morceaux aux rythmes plus écrasant (Gods Of Hate, Full of Hatred) et d’autres incorporant des plages acoustiques du meilleur effet (Revealing Cruelty, Near Death Experience), tout en conservant cette haine constante, véritable fil conducteur de cet impitoyable Enjoy the Violence. Fred Death remplace enfin son acolyte derrière le micro sur Revealing Cruelty et Sublime Extermination, tout comme il l’avait habilemment fait sur deux titres de Final Holocaust.

En outre, au jeu désormais plus précis et plus meurtrier, le batteur Chris Palengat offre une assise idéale à ses collègues, permettant de lâcher des morceaux à l’impact immédiat. Massacra écrit parallèlement des compositions plus directes, évitant les quelques longueurs de son précédent et néanmoins redoutable effort.

Riche en rebondissements, véritable concentré d’agressivité et de haine impeccablement retranscrites par l’excellence de sa production, Enjoy the Violence est une oeuvre en tout point impitoyable, décisive dans la carrière de Massacra et plus généralement dans l’histoire du deathmetal hexagonal. Ce second album des parisiens trouve ainsi une place de choix aux côtés des très nombreuses ogives ayant marqué cette année 1991, démontrant définitivement combien la France encore à la traine il y a quelques années dans le style n’a désormais plus à rougir face à une concurrence sans pitié.

Fabien.

25 Commentaires

25 J'aime

Partager

kasha - 03 Octobre 2019:

Putain Fabien j’en ai profité de leurs tournées Loudblast Crusher sur Pontoise Paris etc, mais je ne voyais pas l’envers du décor dans ce sens! Trop éprise du pogo ^^

Quoi qu’il en soit, Enjoy the violence reste mon album préféré !

BEERGRINDER - 04 Octobre 2019:

@ Tormentor, ancien chanteur de Nephren-Ka, il a beaucoup de défauts aussi en effet, mais pas celui de se prendre pour ce qu'il n'est pas et refuser de partager des moments sympas devant des bières ha ha.

Rax63 - 04 Octobre 2019:

Je confirme ! Il a son caractère, mais JAMAIS il n'a refusé de passer un moment avec ses "fans". Surtout devant une bonne bière !!! laughlaughlaugh

tormentor - 04 Octobre 2019:

Bien-sûr je sais bien c'était pour te taquiner mon cher BG, et si un jour tu passes sur Paris ça serait avec plaisir de partager un verre avec le super growler de nephren-ka ;)

A la vôtre !!!

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire