Engraved in Black

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Graveworm (ITA)
Nom de l'album Engraved in Black
Type Album
Date de parution 23 Juin 2003
Labels Nuclear Blast
Produit par
Enregistré à Stage One Studio
Style MusicalBlack Symphonique
Membres possèdant cet album155

Tracklist

1. Dreaming into Reality 07:03
2. Legions Unleashed 05:29
3. Renaissance in Blood 03:42
4. Thorns of Desolation 04:10
5. Abhorrence 04:50
6. Drowned in Fear 04:49
7. Beauty of Malice 05:25
8. Apparition of Sorrow 02:04
Bonustrack (Digital Version)
9. It's a Sin (Pet Shop Boys Cover) 03:41
Bonustrack (US and Russian Version)
9. Losing My Religion (R.E.M. Cover) 04:24
Bonustrack (Japanese Version)
9. Christian Woman (Type O Negative Cover)
Total playing time 37:32

Commentaire @ Stench

26 Juin 2004
Surtout ne vous fiez pas à cette pochette très banale qu’on a l’impression d’avoir déjà vu cent fois ; elle dissimule en fait un excellent album de black mélodique, limite gothique par moment, qui ravira les fans du genre. Avec son quatrième album le groupe italien nous propose une musique splendide, qui regorge de bonnes idées faisant sortir ce disque du flot de cd qu’on nous propose tous les mois. Déjà, et c’est le pivot de ce disque, les mélodies sont tout ce qu’il y a de plus belles et majestueuses, tant au niveau de l’orchestration (claviers, orgues, chœurs, arpèges, etc.) que des riffs eux-mêmes (le riff d’ouverture de « Legions unleashed » par exemple est phénoménal !). Le groupe a pu créer une sorte de mélancolie touchante qui ne peut laisser personne de marbre, et joue sur diverses ambiances (on trouve même de rares blasts !), en utilisant tour à tour une voix black extrêmement agressive et une autre plus death, en parfaite osmose avec l’atmosphère déployée. Mais ce n’est pas le seul point positif : les italiens proposent également plein de petites touches d’originalité absolument géniales. Par exemple, une cornemuse est utilisée sur le titre « Thorns of desolation » et à ma très grande surprise le résultat est phénoménal, le son triste de l’instrument collant parfaitement à l’ambiance du morceau. Un grand disque dont je vous invite à découvrir les nombreuses richesses, dont les charmes se dévoileront progressivement à chaque écoute, ce qui est rare de nos jours où on a tendance à encenser des albums complètement inintéressants en jugeant seulement d’après le nom du groupe (qui a dit Metallica ?)

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Black_Requiem

01 Janvier 2004
Voici le 4° album de Graveworm, groupe italien de Black Metal et qui évolue un peu dans le même style que Cradle Of Filth et Dimmu Borgir. Ceci explique donc le fait que Graveworm ne soit pas tellement connu en France puisque Damnation and a Day (Cradle Of Filth) et Death Cult Armageddon (Dimmu Borgir) ont monopolisé les devants de la scène Black internationale cette dernière année. Et tant pis pour Graveworm qui est passé avec ce Engraved in Black entre ces 2 grands albums. Pourtant ce groupe, avec cet album, offre des choses qui sont intéressantes (la reprise de ‘‘Losing my Religion’’ de R.E.M en est une) et laisse des passages instrumentaux à la flûte et à la cornemuse.

Malgré cela je ne trouve pas Graveworm assez original pour s’élever plus haut dans la hiérarchie (leur prestation scénique lors du X-Mass festival 2003 en est une preuve conséquente). Il y a peu d’entrain dans la musique, les morceaux se suivent quasiment sur le même tempo et il n’y a pas (ou alors très peu) d’accélérations. Le tout est trop figé pour pouvoir se défendre convenablement. Au passage, le chanteur (Stefan Fiori) reste trop constant dans sa voix (qui est au passage très proche de celle de Dani Filth) et n’ose pas innover en effectuant des passages avec une voix plus grave, plus rauque ou plus claire. Je pense que le gros problème avec cet album est que les musiciens ont voulu (peut-être) trop bien faire et sont donc restés trop collés à leurs principales influences. Après un 4° album, il serait sans doute temps de montrer ce dont ils sont réellement capables pour ainsi gravir peu à peu les échelons de la notoriété et de la renommée.

2 Commentaires

0 J'aime

Partager
thedeath666 - 13 Avril 2011: Heu... Tu le sais, au moins, que Loosing My Religion, c'est sur l'album d'après...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire