Elect the Dead

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Serj Tankian
Nom de l'album Elect the Dead
Type Album
Date de parution 23 Octobre 2007
Produit par Tankian Serj
Enregistré à The Pass Studios
Style MusicalMetal Alternatif
Membres possèdant cet album299

Tracklist

1. Empty Walls 03:49
2. The Unthinking Majority 03:46
3. Money 03:53
4. Feed Us 04:31
5. Saving Us 04:41
6. Sky Is Over 02:57
7. Baby 03:31
8. Honking Antelope 03:50
9. Lie Lie Lie 03:33
10. Praise the Lord and Pass the Ammunition 04:23
11. Beethoven's C*nt 03:13
12. Elect the Dead 02:54
Total playing time 45:03

Chronique @ fabkiss

31 Mai 2008
Ça fait déjà un moment que je possède ce CD.
Ça fait déjà un moment que j'ai envie d'en faire la chronique. En gros, depuis que je le possède.

Je me rappelle, la pochette, par sa composition, m'avait attiré l'oeil, et ce nom, Serj Tankian, que je ne connais pas (j'connais rien, p'tain!, j'suis nul), me fait imaginer un Croate ou un Arménien, donc sûrement, du moins, j'espère, quelques références orientales ou tout du moins, exotiques, en tout cas sûrement assez bohèmes.
Enfin, bref. Je l'achète.

Et là, je découvre que ce garçon est né au Liban de parents arméniens, et je vois sa tronche, et la mention "Metal Alternatif". Donc, quand je mets le CD dans mon lecteur, avec quelques idées préconçues, je suis sûr de 2 choses: je suis très ...interloqué, et soit je vais écouter un pur délire, soit une merde noire.
La première option sera la bonne.

Dès le début du premier titre "Empty Walls", le ton est donné, un ton mélancolique survolté, et surtout, tout de suite, cette voix, lumineuse et sombre à la fois, claire, douce et violente et parfaitement posée et maîtrisée, et cet accent, ce délicieux accent, je ne sais pas s'il est naturel ou travaillé, mais waouh, c'est rare, et très excitant.

"The Unthinking Majority" est un morceau comme je les aime, avec des montées sèches, des descentes abruptes, de la guitare, et toujours cette mélancolie, mais aussi un humour et un second degré certain. Ce mec manie son organe avec dextérité et sait donner avec un véritable plaisir. Qui se poursuit sur "Money".

Jusqu'à maintenant, rien à jeter, que du surprenant, que du bonheur, les compos et les arrangements sont magnifiques, les guitares, bien que "discrètes" sont de toute beauté, l'adjonction de piano donne une certaine ampleur aux morceaux, déjà très denses.

Voilà, je pourrais continuer comme ça avec tous les titres, non pas qu'ils se ressemblent tous, mais parce qu'ils sont tous tirés du même tonneau.
Un type surdoué, à la limite du génial, et toujours surprenant, qui nous emmène dans ses délires vocaux et évocateurs, teinté d'une sombre mélancolie. Mais grâce à sa voix magnifique, même dans le plus sombre désespoir, la lumière est toujours au bout du tunnel, comme dans "Sky Is Over" ou "Baby".

Ce CD, me fait comprendre un truc. En fin de compte, le "Metal Alternatif", ce serait plutôt du "Metal Progressif", c'est-à-dire "normalement" novateur et de recherche, alors que bah!.....le Prog.....ça fait un moment que ça ne "progresse" plus trop.

Non, vraiment, ce disque est magnifique, tout ce que je sentais avant de l'écouter s'est concrétisé, les racines orientales, sont hyper présentes, bien que discrètes, le côté bohème et voyageur aussi, dans les ambiances et le délirant de tout les morceaux, comme par exemple dans le phrasé ébouriffant de "Honking Antelope" ou la construction de "Lie Lie Lie", bouleversant et festif.

Oui, parce que, comme vous l'avez remarqué, j'ai utilisé (et à dessein) pour quelques descriptions, des adjectifs adjoints à leurs contraires. Parce que, là est tout le secret de la réussite de ce travail, cet album a plusieurs niveau de lecture et de ressenti. Suivant l'humeur, ou le moment de la journée, les émotions données ou reçues, changent. Et même maintenant, après plusieurs dizaines d'écoutes, j'ai l'impression de découvrir des choses, une inflexion de voix, un arrangement discret ou une surprise pas encore éventée.

Un album à avoir, surtout si on aime le beau, le classieux, l'envoûtant, en un mot, le rêve. Bon, bien sûr depuis, j'ai connu, System Of A Down. Et donc, la cohérence de ce garçon.


fabkiss

3 Commentaires

15 J'aime

Partager
bastino - 06 Juin 2008: J'adore cet album,ce mec est un musicien génial,on pouvait déjà déceler son talent dans ses prestations au sein de system of a down,groupe qui sortait déjà largement du lot!
luxuria - 01 Juillet 2008: mi piace moltissimo,mi è molto melodioso e malinconico -:)
Celldweller55 - 05 Octobre 2011: Je déteste SOA. J'aime beaucoup cet album. Comme quoi :D
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ joKeR

09 Octobre 2008
Il n'est jamais trop tard pour découvrir un album, ou pour le chroniquer. En l'occurrence, je suis de la deuxième catégorie, cet album étant sorti le 23 octobre 2007. Et pour être tout à fait honnête, ce que j'ai à dire à tous ceux qui ne l'ont pas encore découvert se résume à "FONCEZ !"...

La première crainte que j'ai eue en lançant la lecture de cet album était de n'avoir entre les oreilles qu'une pâle copie de ce que fait Serj Tankian avec System Of A Down. Quel intérêt de fonder un projet solo si ce n'est que pour faire la même chose qu'avec son groupe ? Deuxième crainte : à l'image d'un Stone SourCorey Taylor sombre dans les méandres de l'à peu près et assomme son auditeur de son chant médiocre, un projet solo reste risqué. Surtout si le groupe de départ est très estimé... Sur ce point là, je ne pouvais partir que sur de bonnes bases, étant donné que le projet solo de Daron Malakian (Scars On Broadway) m'a donné l'occasion d'écouter le titre "They Say" qui est une réussite.

Passées ces craintes, "Empty Walls" sonne la charge et ouvre le disque avec tous les arguments mis en avant d'emblée. En fait, on n'attend que deux petites secondes et une intro électronique intrigante avant que ne démarre la machine toute entière. Violence, émotion, envolées lyriques et qualités musicales : voici le quatuor gagnant de cet album, tout à fait représenté dès ce titre d'ouverture, qui n'est pas loin d'être le meilleur selon moi. Et on retrouvera cette émotion sur la plupart des titres, qui vous feront sans doute frissonner, à l'instar de "Sky Is Over", une bombe absolue, un monument de sensibilité et de haine froide, glaciale même. Les qualificatifs me manquent...

En fait, après de multiples écoutes, on s'aperçoit qu'il est extrêmement délicat de dégager un morceau phare. Et après tout, peu importe ! Cette galette est fantastique du début à la fin, mettant de côté tous les défauts de SOAD et ne balançant que les qualités, avec en plus une petite pointe de noirceur qui n'était pas présente dans la formation. Exemples : le riff sur le refrain de "Honking Antelope" attaque franchement dans le gras, le bridge sur "Baby" qui sans le chant sonnerait limite Hardcore, ou ce fantastique passage sur "Saving Us" qui sonne là carrément Black Metal, l'émotion et la tessiture vocale de Serj en plus.

Vous l'aurez compris, avec cet album, notre chanteur américano-arménien va chercher loin, très loin, et nous propose une plâtrée de titres tous plus étonnants et saisissants les uns que les autres. Aucune longueur, aucun passage inutile, tout est absolument génial. Le génie créatif de Serj qui avait pu apparaître bridé sur le dernier double album de System Of A Down est ici lâché à pleine vapeur, et il s'en donne à cœur joie... Sa voix si caractéristique est ici parfaitement travaillée, et sa technique vocale ne souffre d'aucun défaut. Faut-il rappeler que ce mec a commencé dans un opéra, en tant que ténor ? On perçoit d'ailleurs facilement les restes de cette époque, tant sur le plan de la qualité incroyable de son chant que sur le plan des techniques plus difficiles à maîtriser, voix de tête et tremolos en premier. Sur "Lie Lie Lie", toute la panoplie y passe, et ce n'est franchement pas pour nous déplaire...

D'ailleurs, Serj Tankian est au four et au moulin, puisque sur la plupart des titres il a enregistré toutes les parties (!!!), exception notable de "The Unthinking Majority" où c'est John Dolmayan qui se charge de fracasser les peaux. Comment ? Je croyais que System et Serj, c'était différent ! Oui, mais bon. Notre ami reste Arménien d'origine, et ça s'entend dans ses compositions comme ça s'entendait avec SOAD. Quelques points restent et resteront comparables, même si pour moi il ne s'agit absolument pas d'un prolongement de Hypnotize/Mezmerize. J'en veux notamment pour preuve l'utilisation gourmande d'un piano sur la plupart des titres, avec une mention très bien pour "Elect the Dead", titre éponyme acoustique (ou presque) que le piano forge du début à la fin.

Petit bémol cependant, même si je n'avais pas trop envie d'en mettre un : le titre politico-pas-bien "Praise the Lord and Pass the Ammunition" est en rupture totale avec l'harmonie et la cohérence de l'album, nous proposant un truc expérimental profondément raté, à mon avis. Le seul point positif de ce morceau est l'idée qu'on se fait de jusqu'où peut aller Serj dans la composition. Pourquoi pas des titres expérimentaux réussis sur un deuxième album solo ?...

Je conclus, même si je pourrais en discourir pendant des heures, avec un mot d'ordre : procurez-vous cet album. Fans de System Of A Down, fans de metal alternatif ou progressif comme l'a si bien dit le chroniqueur qui me précède, fans de diversité et de qualité, fans d'émotions, tous ensembles sous la même bannière : celle de Serj Tankian avec son "Elect the Dead". Faites vite!

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ MetalKEN_666

04 Janvier 2008
A peine s'est-on remis de la claque du double album du très connu et adoré combo américano-arménien qu'est System of a Down que leur principal chanteur (Serj Tankian) fonde son propre projet solo. Les fans du groupe, dont je fais partie, se réjouissent déjà et réchauffent leur coeur après la terrible annonce de "pause" du groupe.

On se procure donc le fameux premier album de notre chanteur préféré comme il se doit et première chose qui saute aux yeux: le nom de ce "side-project" n'est autre que Serj Tankian lui-même. On se demande alors si Serj a tellement pris la grosse tête qu'il se considère comme le seul musicien de son groupe? En fait quelle n'est pas ma surprise quand je découvre qu'il a lui-même enregistré toutes les parties instrumentales du groupes, de la guitare jusqu'à la batterie! C'est là que je verse ma larme en m'exclamant:"oh mon Dieu ce type est un dieu!"

Je jette donc un oeil sur le disque que je m'apprête à écouter:"Elect the Dead?".Quel titre étrange, tout autant que l'artwork d'ailleurs. Je m'attends au pire. Serj a-t-il sombré dans un style musical expérimental et sans aucun intérêt? Oh non, il est d'ailleurs loin d'être ainsi.

A la première écoute, je suis étonnement surpris de retrouver une musique proche de celle que nous procurait le groupe, mais cependant beaucoup plus agréable à mon goût car beaucoup plus profonde. Même si on ne comprend pas les paroles de prime abord, on sent que les thèmes abordés sont engagés sur la plupart des chansons, ce qui ne fait qu'amplifier l'intensité musicale que nous délivre le musicien.

Nous nous retrouvons donc toujours avec du metal mais plus orienté sur la mélodie, qui est d'ailleurs brillamment soulignée par des parties au piano plus que convaincantes. Cependant les guitares n'ont pas été délaissées et passent d'accompagnement indispensable à une machine à lâcher des bons riffs comme on les aime. Je reste d'ailleurs impressionné par la batterie qui est très technique et efficace.

C'est donc pour moi un sans faute. Aussi, trois petits mots me serviront donc de conclusion: à posséder absolument.

PS: j'ai lu quelque part qu'il y aurait un clip vidéo, chacun réalisé par un auteur différent, de chaque chanson, ce que je trouve être une fort bonne initiative.

24 Commentaires

9 J'aime

Partager

cradleof2 - 23 Juillet 2008: je trouve que cette album est très bien pour le style de metal que c'est. Il nous montre ce que c'est que le metal alternative bref, il est supert.
AmonAbbath - 04 Août 2009: On pourrait critiquer également le fait que la musique soit relativement proche d'un album comme Toxicity (en un peu moins barré ici), mais il n'empêche que ce cd est d'une grande qualité, pas vite fait du tout, pas forcément axé sur le marketing en attendant l'éventuel retour de SOAD, mais ce qui est plus sûr que tout : c'est le cd de Tankian, c'est la musique qu'il aime et si nous on l'aime pas tant pis, lui il y a mis du coeur et ça se sent!

Sky Is Over est superbe, au passage.
Yazok - 01 Fevrier 2010: suis-je le seul à trouver que ce truc est mille fois plus recherché que la plupart des compos avec SOAD
musique moins grasse, plus accessible, malgré le côté expérimental, avec autant de génie et des paroles tout aussi fouillées...
mérite un bon 14/20

AmonAbbath - 01 Fevrier 2010: Je suis d'accord avec toi en ce qui concerne SOAD jusqu'à Toxicity. Les deux derniers SOAD sont quand même vachement recherchés je trouve.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire