Deadache

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Lordi
Nom de l'album Deadache
Type Album
Date de parution 28 Octobre 2008
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album236

Tracklist

1. Scarctic Circle Gathering IV 00:42
2. Girls Go Chopping 04:02
3. Bite It Like a Bulldog 03:28
4. Monsters Keep Me Company 05:28
5. Man Skin Boots 03:42
6. Dr. Sin Is in 03:47
7. The Ghosts of Heceta Head 03:38
8. Evilyn 04:00
9. The Rebirth of the Countess 01:59
10. Raise Hell in Heaven 03:32
11. Deadache 03:28
12. The Devil Hides Behind Her Smile 04:12
13. Missing Miss Charlene 05:10
Bonustracks
14. Dead Bugs Bite
15. Where's the Dragon
16. Hate at First Sight
17. The House
Total playing time 47:08

Chronique @ Julien

12 Novembre 2008
Et non Drucker n’aura pas eu la peau de nos finlandais préféré. Les revoilà enfin avec un nouvel opus. Ne faisons pas durer un suspens inexistant, ceux qui adoraient adoreront, ceux qui comme Mimi pensaient qu’ils ne le feraient même pas écouter a leur chien le penseront toujours. Au moins la polémique n’aura pas atteint note bande de monstre qui nous offre ici un quatrième album rock’n roll a souhait.

Si jamais vous cherchiez une once d’originalité dans ce disque mieux vaut aller chercher fortune ailleurs. En revanche si vous cherchiez un disque sans prise de tête avec de gros refrains et des mélodies entraînantes vous avez frappés à la bonne porte. Car Deadache est comme n’importe lequel album de Kiss, c’est une grosse marade et c’est tout. Les refrains sont super kitsch et pourtant on ne peut s’empêcher de museauter tout au long des 50 minutes de l’album. Au fond n’est-ce pas l’essence même du Hard Rock. Surtout que le bon monsieur Lordi a quand même une sacrée voix. Car que l’on aime ou que l’aime pas on ne peut pas nier que le groupe sait faire le show. Les refrains sont tous hyper catchys, la théâtralité est au rendez vous. Certes le costume aide mais sans de bons titres, le groupe aurait fini aux oubliettes. On sent également que l’écriture a été plus partagée avec une (très) légère évolution sans pour autant dénaturer la musique originelle. Malheureusement on retrouve un poil trop de balade, dont la très pénible « Evilyn », dommage le jeu de mot était assez marrant. Nous avons même le droit a notre flatterie sur « The Rebirth Of The Countess » ou quelques phrases sont prononcées en français. Bref tout pour graisser la patte de Mimi non ?
La production est largement a la hauteur de nos espérances et elle est signée du guitariste de Thunderstone Nino Laurenne. Ca envoie le boulet comme il se doit avec un son hard rock moderne et péchu a souhait.

Aucune évolution mais en même temps, c’est ce que nous attendions de notre bande de monstres préférés. Dans le genre cliché a mort Lordi se pose là mais quand on voit que Gwar le fait depuis 20 ans et Kiss depuis plus de 30 ans on peut légitimement penser que Lordi va continuer dans cette voie royale. Vive le coté « je branche ma gratte dans un costume moche et je te merde »


8 Commentaires

12 J'aime

Partager

lasorciere - 13 Avril 2010: Je trouve que cet album est moins bon que jeprécédent, mais bon cela reste un bon album ;), j'aime beaucoup l'intro
lasorciere - 13 Avril 2010: j'aime aussi leur chanson The Rebirth of the Countess, qui je trouve est très jolie !
JEX39 - 03 Mai 2010: « je branche ma gratte dans un costume moche et je te merde »
hahahaha !! excellent etat d'esprit !! Presentes toi comme president, je vote pour toi l'ami ^^!
 
GLADIATOR - 06 Octobre 2010: Pour ma part , un album un peu mou , trop "FM" à mon gout . On ne retrouve pas assez le "second degré" dont est si friand le groupe...15 , pas plus . Heureusement , l'album suivant remet les choses à leurs places .
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ DeadlyNightShade

13 Novembre 2008
Jusqu'ici, je n'étais pas spécialement fan de la musique de Lordi. J'écoutais mais voilà, le groupe n'avait pas ce petit quelque chose qui fait que j'aimais vraiment leur musique. C'est "Deadache" qui vient ranimer l'étincelle !
Cet album devrait en effet raviver la flamme des fans de Lordi, fatigués de les voir se ballader dans une sorte de heavy metal accessible ô combien aguicheur. Cette fois, le goupe navigue en terrain conquis et nous délivre un hard rock teinté d'influences heavy metal avec, une fois de plus, un univers bien à eux, cultivé par des jeux de mots dont Mr Lordi a le secret et par des déguisements si chers à Michel Drucker.

La première chose a dire sur cet album est indéniablement la production, véritablement en or. Tous les instruments, et en particulier les claviers, ont considérablement gagnés en son.
L'album s'ouvre avec le traditionnel reportage "SCG" en l'occurence le numéro 4. C'est donc en douceur et avec un "4, 3, 2, 1..." que l'album débute.
Et là comment ne pas être conquis devant les riffs heavy mais ô combien puissants d'Amen (guitare) et le bon vieux son Lordi sur "Girls Go Shopping", "Bite I Like a Bulldog", "Man Skin Boot" et autres "Raise Hell in Heaven".

Bien sûr, le groupe n'a pas délaissé l'univers "Lordi" et nous délivre donc des sons, quelques cris et autres grincements et bien sûr les choeurs très "Alice Cooperien" sur la quasi totalité des titres.
N'allez pas croire non plus que les ballades ont disparu, et c'est avec un plaisir inattendu que nous découvrons une voix travaillée, quasi atmo sur "Monsters Keep Me Company", et sur "Evilyn" une power ballade qui sonne comme une nouveauté.
Lordi nous gratifie même d'un interlude (en français s'il vous plait !), "The Rebirth of the Countess", qui raconte le décès d'Awa (claviers).

Le groupe nous renvoie même dans les 80's avec les très hard FM "Deadache" et "Missing Miss Charlene" qui clôt l'album.

Vosu aurez compris, à ma chronique très positive, qu'il s'agit de mon opus préféré du gang déguisé. En effet, le groupe s'est surpassé et ça fait du bien ! Tout en gardant le son Lordi sur de nombreux titres, il a su se diversifier avec des titres très 80's et des ballades plus réussies.

Un très bon album !

0 Commentaire

4 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire