Cool Mortification

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Krabathor
Nom de l'album Cool Mortification
Type Album
Date de parution Septembre 1993
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album32

Tracklist

Re-Issue in 2000 by Monitor
Re-Issue in 2012 by Monster Nation on vinyl
1. Faces Under the Ice 04:10
2. In the Blazing River 05:04
3. Evil Corners of Mind 05:26
4. The Loop 06:37
5. Without the Following Dawn 05:16
6. Forget the Gods 07:39
7. Absence of Life 05:03
8. Temporary Being of Insignificancy 04:21
Bonustrack
9. Absence of Life (Absence of Mind Mix) 05:07
Total playing time 43:36

Chronique @ BEERGRINDER

11 Août 2008
Une année à peine après Only Your Death Is Welcome, ayant bien marché au niveau des ventes (16000, essentiellement dans la République Tchèque et les pays frontaliers) Krabathor nous proposent la suite avec Cool Mortification (1993). Comme son prédécesseur, ce disque a été enregistré au Propast Studio mais a bénéficié cette fois d’un mastering de Jan Petrusek au Rudolfinum Studio bénéfique.

Le style est sensiblement le même que sur le premier album, c’est à dire un Death Metal classique dans les règles de l’art mais hélas toujours un peu trop monolithique et scolaire, dès Faces Under The Ice on reconnaît le style de Only Your Death Is Welcome avec un semblant de maturité en plus et des rythmiques un peu plus solides et moins rébarbatives.

In The Blazing Ever est assez proche du style pratiqué par Obituary le chant de John Tardy en moins avec des backing vocals arrachés faisant penser à celle de Mitch Harris (Napalm Death). Certains titres laissent apparaître les influences Thrashy de Bruno et de ses acolytes, c’est le cas sur Evil Coroners Of Mind et de ses rythmiques frénétiques, agrémenté d’un pont central très original et d’un solo bien travaillé.

Le travail est malheureusement encore inégal, en témoigne l’intro gnangnan de The Loop, même si le morceau en lui même ne l’est pas. Krabathor retombe un peu dans les travers du précédent, c’est à dire des pièces longues (près de 7 minutes) et insuffisamment variées, ceci est encore plus flagrant sur Forget The Gods et ses quasi 8 minutes sur le même mid-tempo (debout là dedans on s’endort!).
Krabathor accélère parfois et c’est bien là qu’ils sont le plus efficace, comme sur Without The Following Dawn avec ce riff Thrash / Death incisif et ce jeu de basse aérien.

Malgré quelques bons passages, l’ensemble reste encore trop convenu et l’évolution par rapport au premier album est assez minime, le public ne s’y est d’ailleurs pas trompé, Cool Mortification s’étant vendu deux fois moins que son prédécesseur.

Un changement d’orientation musicale imminent coïncidant avec l’arrivée à maturité des musiciens, ainsi que le deal avec Morbid Records allait bientôt propulser Krabathor meilleur espoir du Death Metal des pays de l’est.

On précisera pour les curieux qui souhaiteraient découvrir ce groupe en se procurant les deux premiers albums à bon marché, que Morbid Records a réédité en 1999 Only Your Death Is Welcome et Cool Mortification en un double CD vendu pour le prix d’un. Quoi qu’il en soit après ces deux premières offrandes le meilleur est encore largement à venir…

BG

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire