Both Ends of the Path

Liste des groupes Speed Thrash Airdash Both Ends of the Path
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Airdash
Nom de l'album Both Ends of the Path
Type Album
Date de parution 1991
Style MusicalSpeed Thrash
Membres possèdant cet album8

Tracklist

Re-Issue on CD in 2008 by Warner Music Finland, with 3 bonustracks
1. Liquid Bliss
2. Hollow Men
3. Savage Ritual
4. So it Goes
5. Soul of a Renegade
6. Silent Wall
7. Deeper Shades
8. Letter of Indulgence
9. Choking Child
10. View
Bonustracks (Re-release 2008)
11. Take a Look at Me
12. Got no Blues
13. Eat Shit (New version)

Commentaire @ LeMoustre

18 Fevrier 2016

End of Airdash

Comme l'édition d'origine Black Mark de 1991 n'atteint plus depuis quelques années des tarifs prohibitifs sur le marché de la seconde main, c'est l'occasion pour l'aficionado de thrash technique et raffiné de jeter une ou deux oreilles sur ce disque du quintette d'Helsinki. Ne pas se fier au riff principal de "Savage Ritual" tout droit venu de South of Heaven de quivousavez, mais plutôt à tout le reste : la remarquable voix chatoyante de Juha Laine, les interventions lumineuses de la paire Dolivo / Sirén, et les contretemps jamais pompeux de la rythmique Ykä / Sainio. Pour définir cet album, en dehors des seuls 8 possesseurs inscrits sur le site qui savent de quoi on parle (ça fait donc beaucoup de monde), prenez un peu de Voïvod époque Angel Rat (et son côté mélancolique, parfois, comme sur "View"), une louche de Depressive Age, une base de Realm, un zeste de Mekong Delta pour la partie alambiquée et saupoudré d'un assaisonnement "fusion" dans ses arrangements ("Deeper Shades", presque jazzy), et vous obtiendrez quelque chose de pas très éloigné de ce disque atypique.

Très éloigné de la définition stricto sensu du thrash metal agressif (chacun l'aura compris, les premiers Sodom sont à des années lumière), ce disque est à ne pas mettre entre les oreilles, mais pour peu qu'on soit pas réfractaire aux groupes cités dans le paragraphe précédent, nul doute que ce Both Ends Of A Path saura immerger l'auditeur dans ses méandres subtils ("Soul of a Renegade", le sautillant "Silent Wall" ou le plus accrocheur "Letter Of Indulgence") parfaitement mis en valeur par la production précise de Mikko Karmila (Waltari, pas par hasard). Les titres conservent toutefois un côté hermétique, et un feeling très 90's qui pourra rebuter le thrasher séduit par le précédent album mais peu porté vers cette nouvelle orientation, sans doute un élément qui contribua à la séparation du groupe un an après.

4 Commentaires

0 J'aime

Partager
Bloodless - 02 Mars 2016: Petit com mais tout est dit !

Petit HS : tu cites Depressive Age, groupe qui m'est totalement inconnu, c'est bien ? Un album à recommander pour débuter ?
LeMoustre - 02 Mars 2016: On peut considérer sans trop se tromper que Lying In Wait est leur masterpiece. Venus de l'ex RDA, ils ont fait la première partie de Coroner à la sortie de cet album. Mélancolique et mélodique, l'album contient de belles perles (dont le fameux dernier titre "Eternal Twins", à deux voix, très réussi pour l'époque) sans fausse note aucune. Ecoute vite fait sur le net, si tu accroches, tu découvriras un album méconnu pour pas bien cher, me semble t-il, ce qui ne gâte rien. Tu me diras.
Bloodless - 02 Mars 2016: J'ai l'impression d'avoir eu une chro gratos ! Haha merci LeMoustre, je pense que je vais l'acheter directement en fiant à ce que tu dis.
LeMoustre - 03 Mars 2016: @Bloodless : Celle du site sur l'album est bien mieux détaillée et correspond très bien au rendu final du disque. Pour l'anecdote, les squelettes de la pochette ont été repris par Mylène Farmer sur une tournée fin des années 2000. Sans doute une coïncidence.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire