Bleach

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Nirvana
Nom de l'album Bleach
Type Album
Date de parution 15 Juin 1989
Style MusicalGrunge
Membres possèdant cet album527

Tracklist

Re-Issue in 1992 by Geffen with 2 bonustracks.
Re-Issue in 2005 by Phantom Records.
Re-Issue in 2008 by Warner Music Group.
Re-Issue in 2009 by Sub Pop Records (Deluxe Edition) with 12 bonustracks.
1. Blew 02:55
2. Floyd the Barber 02:18
3. About a Girl 02:48
4. School 02:42
5. Love Buzz 03:35
6. Paper Cuts 04:06
7. Negative Creep 02:56
8. Scoff 04:10
9. Swap Meet 03:03
10. Mr Moustache 03:24
11. Sifting 05:22
Bonustracks (Re-Issue 1992)
12. Big Cheese 03:42
13. Downer 01:43
Bonustracks (Re-Issue 2009)
Recorded live at Pine Street Theatre, Portland, Oregon, USA, 09/02/1990.
14. Intro 00:53
15. School 02:36
16. Floyd the Barber 02:17
17. Dive 03:42
18. Love Buzz 02:58
19. Spank Thru 02:59
20. Molly's Lips 02:16
21. Sappy 03:19
22. Scoff 03:53
23. About a Girl 02:28
24. Been a Son 02:01
25. Blew 04:32
Total playing time 42:37

Commentaire @ Morticia

04 Décembre 2004
Le 1er album de Nirvana, est de loin le plus violent, le plus punk de sa carrière. Bleach qui signifie eau de javel, faisait référence à la campagne pour les toxicomanes disant qu’il faut laver sa seringue avec ce produit… Cet esprit de provoc sera présent sur la fin de l’album avec des morceaux comme Mr Moustache qui est la première (mais sûrement pas la seule) à s’attaquer contre le machisme. Puis Sifting, révolte contre les autorités morales, qui sera suivie par Big Cheese attaquant leur propre label !! Mais l’esprit de cet album sera le Rock aussi bien dans le sens musical que dans le premier sens cad dur comme la roche. On le sent clairement dans Blew violente intro mais toujours assez mélodique, ensuite Floyd the barber chanson (si l’on peut encore appeler ça comme ça) où Nirvana ne se sent plus c’est de la barbarie et pire en live, en fait il fait plus plaisir à voir qu’à entendre ! Arrive ensuite le morceau phare de l’album même s’il échappe à la règle punk en tournant vers la pop, About a Girl restera magnifique. Après cet air où l’on peut déjà entendre cette voix fatiguée éraillée tellement connue de Cobain, vient School avec ses trois uniques phrases (verse – chorus – et la dernière sera pour une sorte de « break »). 5è morceau, Love Buzz, avec son riff accrochant mais très étrange de basse.
Puis Paper Cuts et son texte dur, poignant, associé parfaitement avec la musique. Le moins qu’on puisse dire pour le morceau suivant est que Chad Channing sera très présent sur Negative Creep, formidable en live.
Scoff et Swap Meet s’incruste parfaitement au style de ce CD. Après Mr Moustache, Sifting et Big Cheese, Downer cloture cet album avec rage en toute splendeur.

1 Commentaire

4 J'aime

Partager
samolice - 11 Septembre 2012: Merci pour ces commentaires. De infos intéressantes sur l'album, de loin mon préféré du groupe.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ deadboy

11 Juillet 2008
Fin des eighty’s, Kurdt Cobain à trouvé le nom définitif de son groupe, ce sera Nirvana. Ils ne sont alors que connus par les adeptes de la scène hardcore de Seattle. Krist Novoselic tient la basse, membre plus récent, c’est Chad Chainning qui se trouve derrière les fûts. Les deux premiers composants déjà ensembles depuis quelques années, Leurs passages en studio est très bref. C’est en seulement 3 jours qu’ils mettent leur premier album en boîte, et ce premier album est Bleach.

Une basse rugeuse accueille l’auditeur, grands coups de disto sur la guitare, le ton est donné. La batterie n’est pas en reste, véritablement écrasante. (les meilleurs parties ont été enregistré par Dale Crover qui a rejoins plus tard le groupe en tournée). Et ce chant ! Kurt maîtrise parfaitement son timbre, qu'il soit clair, plus rocailleux, ou carrément hurlé. Les riffs sonnent "garage", pas trés loin du punk, mais plus lents et plus gras, et les petits solos ont un son complètement torturé. Cet homme à tout du leader charismatique qu’il va devenir, également grâce à ses texte. Sur cet album il font souvent référence à son adolescence à Aberdeen. Alors ne vous attendez pas à de grands mots, c’est simple, quelquefois un peu abstraits mais il y a toujours cette fibre jeune, dénonciatrice et autobiographique.

L’ensemble est homogène mais certaines chansons arrivent à se démarquer :
About a Girl, plus légère et mélodique que le reste de l’album, le chant est moins rocailleux. Certainement les prémices de l'excellent songwriting de Kurt sur Nervermind
Love Buzz, reprise des Shocking Blue. Elle est construite sur une ligne de basse hallucinante.
Paper Cuts, pour son ambiance inquiétante
Negative Creeps, morceau rapide dégageant beaucoup de rage et de colère grâce au chant braillé.

Album le moins accessible de Nirvana, ce rock violent, lourd et gras s’est affranchi de ses influences pour réussir à créer le Grunge, symbole de toute une génération. Lors de la sortie de cet album, Nirvana était encore underground...


2 Commentaires

4 J'aime

Partager
zabuza - 25 Avril 2009: cette chronique est bien evidement utile! elle mets en valeur l'importance majeure de cet album-et de ce groupe!-dans l'Histoire "générale" du rock'n'roll...
metaleu35 - 16 Août 2010: merci pour la chronique j'avais complétement oublié cet album ...

il faut absolument que je l'obtienne.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire