Black Flag

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ektomorf
Nom de l'album Black Flag
Type Album
Date de parution 31 Août 2012
Labels AFM Records
Produit par Tue Madsen
Enregistré à Antfarm Studio
Style MusicalNeo Thrash
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. War Is My Way 05:11
2. Unscarred 04:07
3. The Cross 03:57
4. Cut It Out 03:40
5. Black Flag 04:04
6. Private Hell 03:40
7. 12 Angels 01:57
8. Enemy 02:09
9. Fuck Your God 02:49
10. Never Surrender 02:56
11. Sick Love 03:27
12. Feel Like This 03:01
13. Kill It 03:51
Bonustrack
14. The Pretender (Foo Fighters Cover) 04:27
Total playing time 49:16

Chronique @ Grantz

07 Août 2014

Du sous – Soulfly ? Non !

Depuis sa révélation a la face du monde, Ektomorf est considéré comme une contrefaçon hongroise de Sepultura et de Soulfly, à juste titre. Mais est–ce si important ? Prenons par exemple la scène revival Thrash: au moins une bonne moitié des groupes pompent allègrement sur Metallica et Slayer...Je n’ai jamais compris cet acharnement sur ce groupe, et la mauvaise presse qu’il subit ne lui rend pas justice. C’est pour cela que je dois vous parler de "Black Flag", leur 11ème album.

"War is my Way" déboule, et le groupe rentre dans le vif du sujet. Petite intro calme qui laisse place à un mur de guitares massif, un break assez planant avec un Zoltan Farkas chantonnant et on re–rentre dans le lard pour un final tout en charcutage. Ektomorf nous fait bien comprendre qu’il n’est pas là pour plaisanter et "Unscarred" nous le prouve: 4 mins de gros Thrashcore avant une petite outro tout en douceur pour nous reposer les oreilles. En moins de 10 minutes, le groupe nous rassure et nous enchante. Nous sommes en terrain connu, mais les petits breaks mélodiques sont là pour nous offrir un peu de diversité dans ce bloc de riffs. Le titre éponyme en est un exemple parmi d’autres. Nous avons même droit à un moment Punk-Rock avec "Private Hell". Le chant éraillé du refrain et le côté sautillant de la chanson en font un des grands moments de l’album. La première partie de la galette se termine par "12 angels", un interlude acoustique assez sympa.

La seconde partie est celle qui se fait la plus violente et par conséquent, la moins intéressante. "Enemy" déboite et nous gratifie d’une violente déflagration. Le titre est efficace, mais rien de mémorable. Puis vient "Fuck Your God", du Punk-Hardcore absolument démentiel avec un break ultra-groovy qui ferait mosher un homme–tronc...Puis c'est la débandade: "Sick Love" est d'un ennui mortel. Faire un morceau avec 2 riffs joués avec une lenteur extrême n'est jamais une bonne idée. "Feel Like This" est une chanson typiquement Néo, cliché et sans moment de bravoure. Voilà bientôt le dernier titre: "Kill It", et c’est vraiment dommage. Ce titre aurait pu être un des meilleurs du groupe: Un flash spécial de journal Tv sur un procès comme intro, puis un riff pachydermique, une accélération sur les couplets et un break à l’ambiance glauque. Le morceau se termine de façon brutale sur un riff saccadé. Ce titre est peut-être un des meilleurs du groupe.

Cet album est bon mais sans plus, à cause d'un essoufflement en fin de course. Il est toutefois suffisamment diversifié pour nous tenir en haleine pendant 45mins, contrairement aux derniers albums de Soulfly, qui enchaîne les bides. On n’échappe pas aux tares dont le groupe n’a jamais su se dégager, mais les efforts de composition, de variations et de diversité jouent en faveur de cet album. Alors Ektomorf...du sous–Soulfly ? Non !



4 Commentaires

3 J'aime

Partager
666belzebuth - 07 Août 2014: jamais compris non-plus, pour moi tous les groupes black se ressemblent, pareil pour le death, pareil pour le trash, et le rap. (je généralise). Sans compter toutes les merdes qui passent à la radio et qui sont du pur copier collé (je parle ici rap/r&b). Et pourtant eux on ne leur fait jamais la remarque. Ce n'est qu'un acharnement débile et sans raison particulière. De plus je trouve personnellement qu'ils font un bien meilleur travail que leur prédécesseurs qui eux, je me sent obliger d'en sauter quelques unes pour poursuivre mon écoute des albums. Ektomorf je n'ai jamais eu ce problème. bon à part sick love là, bon bah... petite exception. Mais pour le reste c'est pourtant un groupe qui envoi bien plus du lourd.
PoCBnui - 30 Août 2014: Heureux de voir enfin quelqu'un dire non à cette comparaison sans fin. Ektomorf est intéressant et a su bien évoluer (quoique j'ai pas écouté le tout dernier) et ne fait pas de la copie. Bonne chronique ;)
Grantz - 30 Août 2014: Le dernier est dans la continuité de celui - ci je te rassure. En tout cas je vous remercie de vos commentaire. J'avais l'impression d'être le seul a apprecier ce groupe :)
losc - 29 Novembre 2014: j'ai connus ce groupe en 2004 et depuis j'apprécie il faut arrêter de comparer avec sepultura et souffly Ektomorf font du Ektomorf point barre
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire