As the Path Unfolds...

Liste des groupes Black Epique Crimfall As the Path Unfolds...
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Crimfall
Nom de l'album As the Path Unfolds...
Type Album
Date de parution 25 Fevrier 2009
Style MusicalBlack Epique
Membres possèdant cet album93

Tracklist

1. Neothera Awakening 02:55
2. The Crown of Treason 05:01
3. Wildfire Season 05:24
4. Where Waning Winds Lead 04:27
5. Sun Orphaned 02:04
6. Ascension Pyre 04:06
7. Shadow Hearth 04:55
8. Non Serviam 05:01
9. Aubade 03:41
10. Hundred Shores Distant 05:58
11. Novembré 03:15
Total playing time 46:47

Chronique @ AlonewithL

27 Avril 2010

celà paraîtra être un bon début haut en couleurs

« Crimfall » nous vient de Finlande, nouvelle grande patrie du metal. Ce groupe s’ajoute à la liste déjà longue des groupes scandinaves se revendiquant du folk metal viking. Pas question pour eux de nous parler de l’élevage de poissons ou des qualités du sel marin. Ils se font une joie de nous conter les épopées et les exploits guerriers s'étant déroulés lors des périodes troubles et mystérieuses de l’époque pré-chrétienne scandinave. L’album “As the Path Unfolds…” est le premier du groupe, et a été enregisté dans les désormais célèbres studios "Finnvox". Enfilez votre cotte de maille et armez-vous de votre épée, votre voyage commence ici.

Dès notre dissimulation dans l’album, on est accueilli par l’atmosphère pesante, voir même oppressante de l’introduction instrumentale «Neothera Awakening ». Mais une fois passé cette étape intermédiaire, nous nous retrouvons plongés dans un autre monde.
L’album se caractérise par un double chant: un chant féminin mélodieux et un chant masculin black metal rageur. C’est une similitude que l’on trouve également chez un autre groupe finlandais du genre, "Kivimetsän Druidi".

« The Crown of Treason » est lui un titre très proche du metal symphonique. Le chant féminin quasi lyrique et le synthé ont d’ailleurs une place importante. Le chant de Helena Haaparanta, dans la généralité de l’album, donne un effet apaisant, stimulant, tout en portant une dimension épique en nous galvanisant. Concernant le chant black de Mikko Hakkinen, celui-ci est parfois prééminent notamment sur « Ascension Pyre » et sur « Non Serviam ». Les titres sont dans l’ensemble bons, et en particulier « Where Warning Winds Lead » et « Hundred Shores Distant » qui, par leur grâce, ont vraiment tout pour plaire.

Deux titres seront à remarquer, non pas vraiment pour leur qualité, qui est dans la moyenne de l’album en général. Mais ici « Crimfall » nous transporte temporairement à la rive sud de la méditerranée. « Sun Orphaned » est un titre instrumental sombre et profond, qui est immédiatement remarquable par la voix de Helena, devenu "chant du désert". « Ascension Pyre » agit comme étant la suite logique et direct de « Sun Orphaned » avec un son tout aussi arabisant et envoutant. « Aubade » est également à situer à part. Le chant black y est totalement absent et fait totalement place au chant clair féminin. Ce dernier est langoureux au travers d’un début de ballade, puis sur une musique plus symphonique. Il est à noter que sur ce titre Henri Sorvali, plus connu sous le nom de Trollhorn du groupe tout aussi connu, « Finntroll », y jouera de la basse et du piano. Notre voyage se termine sous un air étrange, sous fond de guitare acoustique avec le titre instrumental « Novembré ».

Sur l’aspect folk/viking tant revendiqué par le groupe, « Crimfall » devra repassé (le sticker sur l’album précisait « finnish epic folk metal ! »). L’aspect folk n’est pas forcément évident. L’intervention d’instruments folk comme le violon, l’accordéon, le violoncelle n’est en fait que très occasionnelle. Le titre le plus folk de l’album est certainement le splendide « Hundred Shores Distant », bien que son caractère folk soit tout aussi proprement discutable. Au lieu de cela, « Crimfall » nous offre un bon album de metal épique symphonique, teinté de chant black et de menus passages folk. Le ragnarök ne sera apparemment pas pour cette fois, mais celà paraîtra être un bon début haut en couleurs.

15/20

5 Commentaires

3 J'aime

Partager
esoteros - 27 Avril 2010: J'ai écouté ce petit bijou et j'en suis séduite! Crimfall perdurera parmi ses compères
malodar - 30 Avril 2010: Très bonne chronique!

J'attends de pied ferme le 2ème album!
AlonewithL - 30 Avril 2010: Merci du compliment malodar pourtant la chrono de cet album m'a paru mal-aisé et je m'attendais à un certain bide
TheTenth - 21 Octobre 2010: totalement conquis par cet album, des frissons dans le dos tout du long, j'espère qu'ils ont un avenir! merci à eux d'être différents des mélodiques habituels
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire