An Epic Defiance

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Detonation
Nom de l'album An Epic Defiance
Type Album
Date de parution 19 Octobre 2002
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album41

Tracklist

1. The Dawning
2. An Epic Defiance
3. The Prophecy Unfolds
4. Sword-carved Skin
5. Forever Buried Pain
6. Crawling Through Vile
7. The Collision of Despair
8. Deserving Death
9. Voices Beyond Reason
10. Lost Euphoria Part II
11. The Last of My Commands
12. Starve

Chronique @ BEERGRINDER

14 Fevrier 2010
Melodic Death Metal is reborn

Entre 2000 et 2002 le Death aura retrouvé une vigueur nouvelle grâce notamment à Origin, Nile ou Hate Eternal ayant pondu des galettes redéfinissant littéralement le Death Metal. En revanche le Death mélodique ayant connu son heure de gloire en 1995-96, a sombré peu à peu dans des mièvreries Soilworkiennes qui n’ont plus grand chose à voir avec les fondements du Metal de la mort. Mais en Hollande, un talentueux trio originaire d’Utrecht n’a cure de la course à la rapidité, à la technique et à la violence de l’époque. Detonation joue dans un registre Death mélodique qu’un certain groupe suédois nommé Dark Tranquillity avait emmené au firmament au milieu des 90’s. Leur premier album s’intitule donc avec justesse An Epic Defiance (2003) et parait sous l’égide de l’écurie française Osmose ayant révélé un nombre de groupes talentueux trop important pour tous les citer..

L’artwork assez mystérieux et ésotérique a été concocté par Niklas Sundin (guitariste de Dark Tranquillity, tiens tiens…), et le son est signé Hans Pieters et son Excess studio de Rotterdam (ayant accueilli Gorefest notamment) pour un résultat largement à la hauteur et en moins de 15 jours d’enregistrement.
Les influences des bataves transparaissent au grand jour dès le premier titre éponyme, la paire de guitariste Otto (vu son nom à gagner une partie de scrabble en un seul coup on va s’en tenir à Otto) / Mike marchent sur les plates bandes de Dark Tranquillity, et plus particulièrement de la période The Gallery, on y retrouve ces mêmes riffs simultanément agressifs et très travaillés avec ce côté mélodique sous jacent. Le chant hargneux de Koen Romeijn, proche de celui de Michael Stanne renforce cette impression d’écouter un DT bis.

An Epic Defiance a d’ailleurs été présenté par les médias de l’époque comme le digne successeur que The Gallery n’a jamais eu. Mais heureusement Detonation ne se contente pas d’une repompe en règle, le côté néoclassique, baroque et les expérimentations de The Gallery tel le chant féminin ne sont pas de mise ici, les hollandais évoluent dans un style plus épuré et se contentent d’appuyer leurs riffs. On notera aussi au travers de titres rapides comme Crawling Through Vile ou l’époustouflant The Prophecy Unfolds, le jeu de batterie agressif de Thomas tranchant avec celui plus conventionnel de Anders Jivarp, atteignant en particulier une vitesse de blast-beat tout à fait honorable et alternant avec des roulements de tomes exactement à la façon d’un Pete Sandoval.

Les soli sont aussi d’une efficacité redoutable, pas forcément très techniques mais dégageant une émotion certaine. En fait tout l’album n’est qu’un remarquable agencement de rythmiques mélodico-agressives, d’arpèges judicieux, de soli harmonieux et d’accélérations ravageuses, de nombreux morceaux contenant les 3 simultanément notamment l’endiablé Voices Beyond Reason.

En tenant compte du fait que le vrai Death mélodique n’était pas à la noce dans cette période (et toujours pas actuellement), on peut considérer légitimement que An Epic Defiance est un disque phare, et même si Detonation n’atteint pas le niveau de son maître à penser, il lui rend un hommage de grande qualité tout en y apportant une touche personnelle évitant le plagiat.


BG

1 Commentaire

6 J'aime

Partager
tonio - 05 Juin 2010: Un bien bon album, gorgé de soli magnifiques. Je ne suis pas forcément fan de death mélo mais ça s'écoute très bien, grâce notament à la vitesse d'exécution et l'énergie qui en découle.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire