A New Strain of an Old Disease

Liste des groupes Thrash Metal Virus (UK) A New Strain of an Old Disease
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Virus (UK)
Nom de l'album A New Strain of an Old Disease
Type EP
Date de parution 25 Octobre 2013
Enregistré à HVR Studios
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1. Intro / Contagion
2. Decline
3. Beyond the Boundaries of Brutality
4. Human Disposal Unit
5. Murder in the Moshpit
6. A New Strain of an Old Disease

Commentaire @ LeMoustre

14 Mai 2014

Virus revient dans le moshpit.

Virus, groupe anglais apparu au milieu des eighties avec un thrash matiné de punk/crossover, revient sur le devant de la scène, avec un EP produit par Danny de Criminal. Production sèche, rapeuse, qui m'a fait penser au fabuleux "Terrible Certainty" de Kreator.

Le seul rescapé de la formation de cette époque, le leader Coke Mc Finlay (vocaux/guitares et qui parle Français comme vous et moi... ou presque) propose un thrash metal agressif et bien ancré dans sa décennie d'origine. Un poil influencé par le premier Death Angel dès le riff d'ouverture de "Decline", Virus n'a rien perdu de sa fougue d'antan, et compose des titres précis et rapides, qui, s'ils sont moins originaux que sur "Force Recon", en gardent quand même l'état d'esprit, vif et agressif.

Les mosh-parts sont assez présentes, à l'ancienne, et contribuent à rendre sympathiques les morceaux de cette mise en bouche, qui donne envie d'en écouter plus. Les parties instrumentales, très présentes aussi, sont bien troussées. Majoritairement rapides, et truffés de breaks, les cinq morceaux (dont un instrumental final), s'ils ne révolutionneront rien, permettent de revoir Virus en forme, avec toujours cette petite touche décalée et bordélique qui fait le charme de la formation.

La formation d'origine n'est plus, mais celle-ci a quand même réussi à garder l'esprit de "Force Recon" et c'est déjà plutôt bien (le très bon "Murder In The Moshpit", c'est pas un titre de chanson qui tue, ça ?). En bonus, un ghost track, "500 miles", avec un riff tiré d'une chanson folklorique écossaise, en rajoute dans l'esprit punk/crossover, hurlé comme en 1985 !






0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire