A Holocaust in Your Head

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Extreme Noise Terror
Nom de l'album A Holocaust in Your Head
Type Album
Date de parution 1989
Style MusicalCrust
Membres possèdant cet album48

Tracklist

1. Statement
2. Deceived
3. The Helpless
4. Bullshit Propaganda
5. Fucked Up System / No Threat
6. Show Us You Care
7. Use Your Mind
8. Innocence to Ignorance
9. Conned Through Life
10. Murder
11. Take the Strain
12. Another Nail in the Coffin
13. Raping the Earth
14. If You're Only in It for the Music

Chronique @ Fabien

28 Juin 2007
Fondé en 1985 par le chanteur Dean Jones et le guitariste Pete Hurley, Extreme Noise Terror est le groupe typique du hardcore/grind britannique, aux côtés des débuts de Napalm Death, bien que ce premier possède une approche davantage crust/punk. A ce titre, Mick Harris, l’un des batteurs-blasteurs les plus célèbres, inventeur du terme grindcore (un grind = une partie de batterie blastée), a officié dans les deux formations, bien que sa participation dans ENT n’eut été que de courte durée, faute à son caractère souvent insupportable.

Après un split-EP avec Chaos UK et des sessions live mémorables chez John Peel, Extreme Noise Terror signe avec la petite structure Head Eruption Records en 1988 et entame dans la foulée la capture de son premier LP durant trois journées de novembre aux Birdsong Studios (à quelques semaines d'intervalle de Napalm Death y ayant enregistré FETO), en reprenant notamment plusieurs titres du précédent split. L’album sobrement intitulé A Holocaust in Your Head sort ainsi début 1989 sur support vinyle 33 tours, puis deux longues années plus tard en édition CD, tout en bénéficiant au passage d'un reénregistrement complet (avec le même line-up) et de deux morceaux inédits (Fucked Up System / No Threat réunis sur la piste 5), pour un résultat plus rapide et un peu moins brouillon.

A l’image des Peel Sessions et du Split-EP, A Holocaust in Your Head est particulièrement brutal, lâchant un crust/grind implaccable où s’enchaînent blast-beats traumatisants et riffs hardcore de furie, à l’image du très entraînant Show Us You Care. De plus, l’alternance des vocaux de Dean Jones et Phil Vane apporte un punch supplémentaire au groupe, qui réussit ainsi l’exploit de réunir punkers et metalheads dans les mêmes pogos. Si la qualité de l'enregistrement reste toutefois imparfaite lors des deux sessions, les guitares possèdent suffisament de mordant pour rendre les compositions fracassantes. En outre, la perfectibilité du son colle idéalement avec l’attitude délibérément destroy et désinvolte qui règne tout au long d'A Holocaust in Your Head.

Dû à leur rythme souvent effréné, les morceaux défilent vite, encore plus vite lors des secondes sessions de 1991, tant et si bien que la démonstration ne dure que 24 minutes au total. De plus, attendu que Retro-bution, le second full-lenght du groupe paru chez Earache en janvier 1995, contient la moitié des titres d’A Holocaust in Your Head réenregistrés cette fois-ci avec un son idéal, il ne reste au final que quelques minutes d’inédits sur ce premier album d’anthologie. Toutefois, pour tous ceux désirant approfondir les premières années crust/grind d'Extreme Noise Terror, passerelle inévitable entre la désinvolture du punk et l'extrême brutalité du metal durant les années 80's, A Holocaust in Your Head reste un témoignage authentique des années de folie hardcore/grind britanniques. Son ambiance crade et sa brutalité excessive façonnent une bombe en tout point explosive.

Fabien.

7 Commentaires

7 J'aime

Partager

tonio - 28 Juin 2007: Un groupe que je n'ai jamais trop apprécié... Mais je n'ai pas écouté depuis bien longtemps, faut que je ré-essaye ! Dans mes souvenirs, c'est assez inécoutable, trop bourrin pour être interessant et les riffs n'étaient pas spécialement terribles. En tout cas j'ai encore appris des trucs avec ta chronique : Je savais pas que Harris avait joué dans les 2 groupes !
Fabien - 28 Juin 2007: ENT (première époque) fait partie des groupes trop hardcore pour les metalheads, mais aussi trop metal pour les keupons.

De plus, le groupe n'a jamais eu un plan de carrière établi, ce qui lui a beaucoup coûté en terme de notoriété, comparé à Napalm Death par exemple ; quoique Napalm doit aussi une part son succès au virage deathmetal pris au moment le plus opportun, en 1989/90.

Pour en revenir à ta remarque, Antoine, il est vrai que les rythmes saccadés d'ENT puissent assez déconcertants de prime abord, mais après, quel bonheur ! Du moins pour celui qui apprécie ce trip crust/grind.

Fabien.
Jo29 - 04 Octobre 2008: Excellent album quand on aime les trucs crades et bourrins comme moi. Cet album, je le classe plus dans le thrashcore au côté de Charles Bronson ou Fear of God, disons que c'est trop crade pour être vraiment grind à l'époque et qu'une partie de la scène hardcore commençait à envoyer du gros lard.

Donc un album à réserver au puristes du thrashcore/grind
albundy57 - 02 Décembre 2010: Y'a pas à chier, ENT est un des pionniers du mouvement crust/grind des 80's.
Il est clair cependant que le côté punk/core plus prononcé de ce "Holocaust in your head" peut dérouter les fans métal pur...
En tout cas voilà un bon skeud à l'ambiance bien déglinguée et sentant bon le pogo!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire