A Haunting Curse

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Goatwhore
Nom de l'album A Haunting Curse
Type Album
Date de parution 05 Septembre 2006
Produit par Erik Rutan
Enregistré à Mana Recording Studios
Style MusicalBlack Thrash
Membres possèdant cet album66

Tracklist

1. Wear These Scars of Testimony 03:56
2. Bloodletting Upon the Cloven Hoof 03:29
3. Alchemy of the Black Sun Cult 03:30
4. My Eyes Are the Spears of Chaos 02:37
5. In the Narrow Confines of Defilement 04:52
6. Forever Consumed Oblivion 03:46
7. A Haunting Curse... 04:26
8. Silenced Marked by the Breaking of Bone 04:05
9. Diabolical Submergence of Rebirth 03:22
10. ...Of Ashen Slumber 00:56
11. I Avenge Myself 04:16
Total playing time 39:15

Chronique @ tonio

26 Fevrier 2007
TONIO


Sorti depuis octobre 2006, A Hauting Curse est le troisième album des américains de GOATWHORE et leur première réalisation pour le compte du label Metal Blade. Ce groupe ne cherche absolument pas à révolutionner le p'tit monde du black/death mais nous balance à travers les tympans un disque rageur et délicieusement blasphématoire...

Alors, thrash/death tinté de black métal ou black métal saupoudré de thrash death ? Dur à dire tant le dosage entre les deux est équilibré, et puis après tout, je vous l'accorde, on s'en fout pas mal ! Le résultat est jouissif et c'est ce qui compte. On retrouve du black métal pas mal de riffs torturés et malsains, le plus souvent exécutés dans un esprit assez old-school, CELTIC FROST et BATHORY étant les influences les plus évidentes à cerner. L'aspect martial et linéaire de ces parties rendent chaque morceaux absolument irrésistibles et entraînants. GOATWHORE n'en est pas rétrograde pour autant et boost ses compos avec de nombreuses parties très rapides, quelques blast par-ci par-là, et évite ainsi de s'enfermer dans une attitude trop roots qui pourrait frôler la ringardise. On est loin par exemple du ridicule, volontaire il est vrai, d'un WARHAMMER !
Et puis le niveau technique des musiciens, même s'ils n'en font pas étalage, est tel qu'ils parviennent avec brio à développer de réelles ambiances étouffantes sur certains titres, grâce notamment à des riffs en arpèges bien glauques comme sur les très bons "A Hauting Curse" ou "In The Narrow Confines Of Defilement". Ainsi au fil de l'album on passe de morceaux purement "headbanguesques" ("Alchemy Of The Black Sun Cult", "Forever Consumed Oblivion"...) à des titres sombres aux rythmiques légèrement plus posées, notre attention ne se relâche donc à aucun moment durant l'écoute.
Il faut souligner par ailleurs l'excellent chant de Ben Falgoust, qui officie également au sein de SOILENT GREEN, ni purement black métal ni vraiment death non plus. A cheval entre les deux styles, ses vocaux sont hargneux et étranglés et collent tout à fait à l'atmosphère vicelarde de l'album.

Avec un agréable parfum rétro et une grosse patate au niveau des riffs, A Hauting Curse est un album décapant qui ravira les amateurs de musique abrupte et sans fioritures. A écouter avec modération tout de même, car un abus de GOATWHORE peut rapidement vous donner envie de dégommer du curé à tour de bras... Avec de telles prières, z'ont encore de beaux jours devant elles les armées de Satan !

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
tonio - 02 Juin 2007: Je le ré-écoute de temps en temps, il y a vraiment de bons titres. J'aime beaucoup l'ambiance de cet album.
ChazyMetal - 12 Janvier 2009: Cet album tue, tres bon pas du pure black mais du Death/Black tres bon et puissant.
 
grindpeace - 16 Novembre 2011: La grande classe,un super album que j'écoute encore très régulièrement.
Mention spéciale a la prod qui fait bien ressortir toutes les ambiances de ce bijoux.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ mayhem72300

08 Janvier 2012

Brutal et agressif!

Il est des évènements qui vous changent un homme et, manifestement, qui vous changent également un groupe.
Depuis la sortie de leur second album, Funeral Dirge for the Rotting Sun, les membres de Goatwhore ont connu pas mal de galères, dont le bien nommé A Haunting Curse, leur nouvel essai, est le reflet.
Ben Falgoust (Soilent Green), le chanteur de la formation, a d'abord été victime d'un accident qui a failli lui coûter la vie.
Contraint de rester assis dans un fauteuil roulant pendant plusieurs mois, le hurleur s'est littéralement lâché sur A Haunting Curse, et son chant est plus varié, et surtout véhément, que jamais.

Goatwhore, originaire de la Nouvelle-Orléans (Etats-Unis), a également subi les ravages de l'Ouragan Katrina, ce qui explique pourquoi son black a été agrémenté d'influences death bien furieuses.

Logiquement donc, A Haunting Curse est beaucoup plus brutal que Funeral Dirige For The Rotting Sun, mais il a aussi bénéficié d'un traitement de faveur, puisqu'il a été produit par Erik Rutan (Hate Eternal, ex-Morbid Angel) dans ses Mana Studios.
Quand il s'agit de mettre au monde un disque agressif, solide et efficace, le guitariste Sammy Du et (ex-Crowbar) est en première ligne, secondé par un Ben Falgoust qui fait réellement toute la différence.
Le chanteur a un répertoire vocal étendu, ses poussées vers les aigus les plus obscurs sont toujours aussi convaincantes ("Wear These Scars Of Testimony", "A Haunting Curse...", "Alchemy Of The Black Sun Cult").

Pas à dire, cet album est une réussite!, 14/20.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Goatwhore


Autres albums populaires en Black Thrash