A Eulogy for the Damned

Liste des groupes Stoner Orange Goblin A Eulogy for the Damned
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Orange Goblin
Nom de l'album A Eulogy for the Damned
Type Album
Date de parution 14 Fevrier 2012
Style MusicalStoner
Membres possèdant cet album58

Tracklist

1. Red Tide Rising
2. Stand for Something
3. Acid Trial
4. The Filthy & the Few
5. Save Me from Myself
6. The Fog
7. Return to Mars
8. Death of Aquarius
9. The Bishops Wolf
10. A Eulogy for the Damned

Chronique @ GandhiEgo

31 Janvier 2012

Si les nuages se font noirs par endroits, il n’en reste pas moins une belle galette bourrée d’énergie

Orange Goblin revient à la charge et pour leur septième album studio, les Londoniens changent d'air. Finis les petits labels d’antan c'est désormais sur une grosse écurie, en l’occurrence Candlelight Records, que le groupe anglais sort A Eulogy for the Damned.

Plus de moyens donc pour les petits hommes orange qui se traduisent en conséquence par un son beaucoup plus puissant et plus clair. Finies les prods grassouillettes avec tous ces petits défauts que la plupart des fans appréciaient et bienvenue à un son méchamment produit qui ne laisse aucune place à l’improvisation.

Le groupe ne vire pas pour autant « moderne ». Leur son s’est simplement épuré et paradoxalement épaissi servi par une production puissante. On a bien évidemment toujours droit à un Stoner Rock chaleureux qui ferait mentir leurs origines géographiques et qui par moments s’apparente bien plus à un bon vieux Hard Rock des familles avec des titres qui auraient fait mouche durant la glorieuse périodes des Guns n’ Roses ou autres L.A. Guns. Hymnes ensoleillés qui s’écoutent mieux l’été (il faudra donc encore patienter un peu pour foutre l’auto-radio à fond les vitres baissés).

En revanche, la légèreté de certains titres contraste avec un tournant qui les éloigne un peu plus de leurs compos passées. Ce revirement est d'autant plus flagrant sur le dernier titre, éponyme, dont les sonorités montrent une maturité jusque là relativement absente des frasques Rock n' Roll du groupe et qui par moments, notamment dans le traitement des guitares, font penser à des groupes comme Baroness. Si le pari est amplement gagné au niveau des esgourdes, il y a fort à parier que cette nouvelle facette présage de changements futurs. Certains y voient une radicalisation du groupe tandis que les plus extrêmes de leurs fans y voient tout simplement le chant du cygne qui serait, selon eux, annoncé par la chanson « Death of Aquarius ».

Plus sérieux pour autant les Orange Goblin ? Prêts à saborder le navire ? Je ne suis ni Nostradamus ni Madame Soleil donc il faudra laisser le temps au temps pour savoir quelle direction le groupe prendra. En attendant, A Eulogy for the Damned s'impose comme une belle réalisation Stoner de ce début 2012 et si les nuages se font noirs par endroits, il n’en reste pas moins une belle galette bourrée d’énergie.

4 Commentaires

6 J'aime

Partager
Hellsheimer - 31 Janvier 2012: Oui, je vais te passer ça, je le trouve trés bien cet opus.
AmonAbbath - 10 Avril 2012: Ca fait plaisir de lire une chro' très directe mais complète tiens. Acheté un peu au hasard ce disque, j'aime bien mais je n'ai pas encore écouté très attentivement. En tout cas je ne résiste pas au riff final de "Return to Mars", juste énorme.
Merci.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire