Hacride

interview HacrideInterview : adrien grousset (guitare)

1- Après un 3 titres, "Cyanide echoes", vous singez votre premier album sur un label qui compte en son sein pas mal de gros groupes ( Immolation, Aborted, etc), Listenable recs. Quelles ont été les étapes entre vos débuts et cette signature ?
Hacride s\'est formé en 2001 , issu de plusieurs formations de style différents (Black, thrash , neo) on s\'est enterré environ 1 année pour bosser une série de morceaux que j\'avais fait depuis un petit moment et Sam nous a rejoint début 2002.Son arrivée nous a permis d\'enregistrer « cyanide echoes » avec l\'aide de nos amis de Klonosphere (guillaume de Klone et matthieu d\'Anthurus d\'Archer) La demo a été bien accueillit dans la presse et nous a ouvert des portes pour certains concerts, par exemple les premières parties de Gojira ou encore Loudblast pour ne citer que eux. Apres cette série de scènes nous avons décidé de rentrer en studio avec Frank Hueso , notre ingénieur son, et nous nous sommes mis a travailler sur ce qui allait devenir "deviant current signal". Un label étranger nous a contacté pour la sortie de l\'album mais le « deal » n\'a pas pu aboutir pour différentes raisons, donc nous nous sommes retrouvés avec un CD produit et finit, c\'est a ce moment la ou Laurent de Listenable records nous a contacté , pour nous proposer une signature. Cet historique n\'est pas exhaustif, mais on peut dire que la chance a été de notre coté depuis la création du groupe !

2- On sent sur un morceau comme "protect" ( qui contient un plan presque jazz) par exemple une envie de se démarquer de la part du groupe. Quelles sont donc les lignes directrices que vous empruntez à travers Hacride ?
Pas de lignes directrices ,c\'est peut être pour cela que l\'on se démarque. Tu parle du passage jazzy sur « protect », mais il y a la partie arabisante sur « this place » ou la partie improvisée a la fin de « TYPO », nous ne voulons pas nous inscrire dans un mouvement spécifique! nous ne faisons pas du Metal avec un grand M mais simplement de la musique. C\'est pour cela que nous écoutons le plus de musique différente pour que notre composition soit la plus ouverte, la plus tolérante.... Pas de barrière!

3- La pochette de votre trois titres est très sobre. Et celle de votre album représente un amas d\'immeubles sinistres plombés par un ciel gris sur lequel s\'ouvre un brèche de cie

interview Hacridel bleu. On peut se faire une interprétation personnelle assez rapidement mais pouvez vous nous expliquer le concept qui se cache derrière ? Comment la concevez vous , et si vous pouviez nous parler du concept d\'Hacride ?
Il y a évidement un concept permanent chez Hacride, mais il ne faut en aucun cas voire la pochette comme reflet d’un « concept album », nous sommes juste soucieux de l’esthétisme que peut dégager notre formation, simplement la beauté de « l’artwork ». C’est un designer hollandais , Erik Larkens , qui nous la produite et ce mec la est véritablement un artiste a part entière. Nous avons insisté avec lui sur la personnalité de la musique, et il avait déjà perçu une ambiance futuriste et chaotique, la pochette est un peu le visage de morceaux tel que « Protect » ou « human monster ». Je pense qu’il ne faut pas trop accorder de valeur symbolique a cette pochette, car il serait rapide d’y rattacher des représentations christiques ou salvatrices, loin de nous ce genre d’idée et de concept !

4- Hacride fait partie d\'une association qui se fait un nom grandissant, KLONOSPHERE ( aux côtés de Klone, Trepalium, Anthurus d\'Archer, etc..). On se doute que l\'association vous a beaucoup apporté, pouvez vous nous en parler ?
Oui en effet l\'assos nous a bien aidé, comme je l\'ai dit plus haut elle nous a permis d\'enregistrer notre première demo, elle nous a permis également de bénéficier d\'un certain nombre de dates importantes dans la région. C\'est un groupe d\'entraide musicale, un regroupement de personne qui aime la musique et qui fera tout pour montrer que le métal ou autre musique actuelle agressive ne sont pas complètement mort en France (comme certains aimeraient le penser!!!!) tu as parlé" de Klone , trepalium et anthurus d\'archer , mais il reste Scarr qui enregistre son premier album en ce moment (une tuerie) et GTI , qui est vraiment un groupe excellent.

5- Dans cette association, vous étes assez proches musicalement ( et sûrement humainement ?) d\'un groupe comme Klone. Pensez vous à une collaboration avec eux à n\'importe quel niveau ?
La collaboration est déjà présente, les mecs de Klone sont tout d\'abord des amis, nous nous conseillons mutuellement et nous nous voyons pour des « réunions » pour constater les nouvelles de chacun, musicalement je ne sais pas, ce n\'est pas prévu! certainement des concerts avec eux mais rien de très pr&eac

interview Hacrideute;cis a l\'horizon.

6- Au fait, que signifie "Hacride" ?
Hacride vient du mot anglais "acrid" qui signifie "acre" en francais, nous l\'avons choisit car cela définissait bien notre musique, un sentiment douloureux et dérangeant, qui rend mal a l\'aise.

7- Quel est votre ultime rêve avec Hacride ?
Pouvoir être autonome a 100 pour cent avec notre musique, la vie de musicien est très complexe et surtout précaire, donc chacun d’entre nous est dans l’obligation de suivre des études et de travailler pour y arriver. Calcul, accumule études , travail et groupe………. On aspire a ne plus galèrer de se point de vue la.

8- Y a-t-il une question à la quelle vous auriez aimé répondre ?
L’éternelle « que pense tu de la scène française actuelle ? »

9- Si oui, sa réponse.
C’est pour cela que je t’ai proposé cette question car il y a quelques points qu’il faut aborder a ce sujet. La scène française a toujours été considérée comme mauvaise a l’étranger, mais je pense que nous assistons a l’émergence d’une « french touch » non négligeable pour ne pas dire énorme ! Les groupes se font une vie de fous pour pouvoir vivre de leur musique, pour que le métal made in France soit reconnu, je ne vais pas rentrer dans des considérations chauvine ou nationaliste, loin de la ,mais il faut dire et appuyer que des groupes comme Gojira, Scarve, Anorexia Nervosa, Klone, Trepalium et bien d’autres sont présent pour nous dévoiler une musique qui n’a rien a envié aux formations étrangères, et que le temps de la réputation de merde que la scène française portait depuis de nombreuses années est définitivement révolu !

10- Plutôt que de poser une question, si vous avez quelque chose de particulier à dire, exprimez vous sans retenue !
Merci a tous pour le soutient que vous nous apportez , c’est très important a nos yeux car un groupe ne se fait jamais sans l’aide des auditeurs et du public, merci encore et venez nous voire pendant notre tournée pour la promotion de « deviant » dès septembre. Merci a toi Vincent pour les lignes qui nous sont accordées.

Voilà, je vous remercie, en espérant que mes questions tiennent la route ! Bonne continuation à vous et à bientôt.

Vincent

>
Interview done by Kera

0 Komentarz

0 Like

Share
    Musisz być użytkownikiem tej strony aby dodać komentarz

See more