Sidilarsen : Une Nuit pour Sept Jours

Fusion / France
(2008 - New Track Music)
Saber mais

Letras


1. DEUXIÈME VIE

Je trace où je veux, je peux même voler
Je choisis ma couleur, une deuxième vie
J'habite un mille mètres carré vu sur la mer
Je peux choisir mon visage
Se pourrait-il qu'ici on puisse encore fumer?
Je viens pour allumer la mèche

On contrôle notre nature humaine
On contrôle notre nature humaine
et les multiples sois
Sans besoin de personne
Ça fonctionne

Dans la vrai vie je vois des fenêtres
devenir meurtrières
Comme je n'ai rien décidé
Némésis me presse
Entendu pour sûr
Mais rarement écouté
Il faut bien plus d'air pour sécher
nos sanglots aux éoliennes
Il faudrait qu'on s'y tienne
Où est la frontière?
Songe ou réalité?
Je pars dans mon univers

On contrôle notre nature humaine
On contrôle notre nature humaine
et les multiples sois
Sans besoin de personne
Ça fonctionne


2. ACIDE OCCIDENT

Il y a des pics de chaleur
sous les crânes et dans l'iris
il y a des colères à bruler les gencives
La stratosphère et les monastères

Entre les sciences et la méfiance
pour le savoir et la puissance
Entre les sciences et la méfiance
pour le savoir et la puissance

Acide Occident Europe Amérique
des mines anti-personnels cachées sous le sable
pour élargir les frontières de la démocratie
Acide : pourquoi les Hommes tuent?
Occident : pourquoi les Hommes tuent?
Europe
Amérique

Je voudrai savoir être un homme
entre l'enfance et le chien
touver la voie et l'équilibre
qui se disloquent tous les deux jours
Si j'ai pleuré, c'est y'a longtemps
Maintenant je me fais juste peur
Je voudrai savoir être un Homme
Entre l'enfance et le chien
trouver la voie et l'équilibre
qui se disloquent tous les deux jours

Acide Occident Europe Amérique
des mines anti-personnels cachées sous le sable
pour élargir les frontières de la démocratie
Acide : pourquoi les Hommes tuent?
Occident : pourquoi les Hommes tuent?
Europe
Amérique

Entre la finance et la défense
pour le pouvoir et la défiance
il y a la misère du monde dans nos yeux
matin, midi et soir
il y a une certaine idée de la France
des séminaires et des ministères

Si j'ai pleuré, c'est y'a longtemps
Maintenant je me fais juste peur
Je voudrai savoir être un Homme
Entre l'enfance et le chien
trouver la voie et l'équilibre
qui se disloquent tous les deux jours

Acide Occident Europe Amérique
des mines anti-personnels cachées sous le sable
pour élargir les frontières de la démocratie
Pourquoi les Hommes tuent?
Pourquoi les Hommes tuent?

Parce que la Terre tourne!


3. FELINE

Si tu es douce comme soie
En accord avec les qualités de cœur
L'inspiration s'insuffle
L'air des rue qui se colore
Les femmes et les hommes du monde
Nous sommes en quête de plaisirs subtils
De nouvelles envies
Et les yeux pour le dire
Uses de tes sens en calice
Induis le mouvement et domine la glisse

Qu'est-ce qui te caresse l'échine
Qui te câline douce comme Féline
Qu'est-ce qui casse la glace, qui t'échauffe
Qui te rend comme canine ?

Quand ça cogne dans le ventre
C'est du bonheur qui entre
Les basses fréquences abreuvent
Les lèvres avides
D'une histoire de chair
Les mesures locomotives
Te sollicitent, attisent
Ondule enfin à ta guise
Pour la communication des fluides
Ne reste pas dans l'esquisse
Aiguise en toi l'animal
Qu'est-ce qui chasse le mal
Qu'est-ce qui te re-motive
Dis moi ce qui te positive
Qu'est-ce qui te re-motive
Ce qui te rend définitivement lascive ?


4. EN VIDÉO

Les chemins de fer et les lignes haute tension
Déchirent les surfaces
Les parcelles, les espaces
Lassés, lacérés
Des intersections et des intersections
Des parois ou tant de raisons
Lacérés
Des nœuds dans les boyaux
Des angles vifs dans nos cerveaux

J'ai vu tout ça en vidéo
A moins que le film soit faux
Je ne peux pas croire

Toutes les feuilles sont tombées
Notre addition est salée
Les oiseaux pleurent
Sur les amas de tôles froissées
Les câbles, les filaments
Les codes, les composants
Nos vêtements, nos chairs
Ont croisé le fer
Le ciment coule au fond du ruisseau
Goudron chaud, pétrole flambé
On va peut-être cellophaner
Les corps enchevêtrés
Et les grandes colonnes de fumée
Simulent un message
Les nuages ont fuit
semblant avoir compris


5. JUSQUE SUR MARS

Notre planète est encore bleu vue du ciel
Nulle trace des pétro-dollars sur les vagues
Juste quelques satellites autour de la tête
Pour épier nos moindres faits et gestes

Marchons de la terre jusque sur Mars
Partir dans l'espace on peut tout refaire
Voir si de poussière renaitrait l'Eden
Marchons jusque sur mars

Vu d'en haut tout va mieux
On peut oublier qu'une nation démocratique
A dit non à la guerre
Gardant son pouvoir de décision
Face à l'ordre mondial en vendant des armes
A qui peut payer

Marchons de la terre jusque sur Mars
Partir dans l'espace on peut tout refaire
Voir si de poussière renaitrait l'Eden
Marchons jusque sur Mars

Marchons ensemble vers un ailleurs
Puisqu'il semble qu'ici il soit déjà trop tard
Marchons ensemble vers un ailleurs
Chassons frayeur et gardons courage
Marchons de la terre jusque sur Mars
Partir dans l'espace...

Voir si de poussières renaitrait l'Eden
Marchons
Marchons de la terre jusque sur Mars
Partir dans l'espace on peut tout refaire
Voir si de poussière renaitrait l'Eden
Marchons
Marchons jusque sur Mars


6. LE PROCHAIN ETE

Partir en attendant
Le prochain été
Voler, sentir l'air vibrant
Le souffle d'une courte éternité
Pour vivre on souffre
De nos articulations
Dans nos sens définis
Sans élucubrations

Alors j'aspire
A pure dérision
Des lignes qui se projettent
En diagonales

De l'amour à plein poumons
Jusque dans le dédale de nos veines
Du ciel bleu des flocons
La fraicheur de la neige en plein soleil
Sensations sans sentiments
Des appel sans échos
Cris détournés
De pouvoir aimer

En dessous de zéro
Dans ma tête des hélicos
Des ventilateur secs
Des poudres à fil de couteau

Alors j'aspire
A pure dérision

Pourquoi pour rien
A notre santé
Sens sentir demain
Chaque minute se défiler

De l'amour à plein poumons
Jusque dans le dédale de nos veines
Du ciel bleu des flocons
La fraicheur de la neige en plein soleil
Sensations sans sentiments
Des appel sans échos
Cris détournés
De pouvoir aimer


7. UN ÉLAN DU COEUR

Bêtes à manger du foin
N'attendons pas matin
Clairon qui sonne
Je sens pâture à l'ouest
L'herbe et l'opium
Si nous faisons le geste
Suivront les hommes
Que vienne l'instant T
Auquel tu lâches tous les liens qui t'attachent
A coups de cornes

Condition sine qua non
Un élan du cœur
La tête en l'air
Pour voir la clarté qu'il te donne

Le fond des formes
Bêtes à crever demain
Ne bougeons pas pour rien
Y'en a qui dorment
Sondages, fractures et tests
La verve et l'opprobre
Si nous étions plus lestes
Que vienne l'instant T
Auquel tu lâches tous les lies qui s'arrachent
De tes neurones

Condition sine qua non
Un élan du cœur
La tête en l'air
Pour voir la clarté qu'il te donne


8. OÙ IL VEUT

Comme avance le temps, les chiffres
Et se liment les dents
Nous étions pourtant hier
Fiers et seul contre tous
A revendiquer le droit à un peu de meilleurs
Ici des trains passent
Pour aller plus loin que moi

A quoi bon recharger nos armes
Si on peut analyser nos âmes ?
Nos âmes...
A quoi bon recharger nos armes ?
Laisse le vent pousser où il veut

Comme marque le sang, la lignée
Les sous-titres deviennent grands
On clamait pourtant hier
Fiers même seul contre tous
On rejetait la croix d'après la mort
Le meilleur
Quand j'entends de trains qui passent
Je ne regarde plus

A quoi bon recharger nos armes
Si on peut analyser nos âmes ?
Nos âmes...
A quoi bon recharger nos armes ?
Laisse le vent pousser où il veut


9. ANCIENNE ÉTOILE

D'une pensée je fais une guerre
Comme il fait lourd avant le jour
Que viennent les secondes
Pour mesurer l'onde
Dans les courants interférant
Je ne veux plus trembler
L'importance du vivant
Respirer entier

Puis un jour tout disparaitra
Prends toi ça
A tout cramer dans le feu
Ouvrons les yeux
Je me fortifie en acceptant
Je suis dedans
Des pas profonds
Dans un terre chargée
D'une éternité

Des corps de poussière
Je me souviens
Au bord d'une nuit claire
Brille une ancienne étoile

Prends ma poigne et libère moi
Écrivons les mots au présent
Avoir la gagne pour les murs détruits
Et les arbres couchés qui se redressent
Pour les vents du nord et les soleil marocains
Les verres de vins
Pour les instants de mort
Les femmes nues
les yeux brillant des soirées de fêtes
Pour les parfums
La chaleurs de nos corps et les étreintes
Je me relève

J'apprends à vivre
De cette branche
De ces épines
Je donne du sang
Du sens à ma course
Embrassé par les éléments
La densité des terres

Des corps de poussière
Je me souviens
Au bord d'une nuit claire
Brille une ancienne étoile


10. ESSENTIELLE ÉTINCELLE

Le gravier sous nos pieds
C'était long, c'était court
Chaotique et magnifique
C'est une histoire de déglingos
De la sueur jusque dans nos os
Glisser pour remonter
Avancer jusqu'où aller ?
Soudain tu boucles le voyage avec nous
Tu l'as décidé mon grand oiseau
Pour te sentir bien avant d'être là haut
Je t'ai trouvé proche comme jamais
Tu t'en vas, respect...

Tu le sais restera l'essentielle
Tu le sais restera l'étincelle
Pour laquelle tu as vibré
Celle qui nous a soudé
L'essentielle étincelle

Le plus difficile et de savoir finir
Quand on sait qu'il y a tous ces rires
Ces feux d'artifices de bonheur dans le rétroviseur
Les heures de trimes et de patience
Du camtar en souffrance
Le partage de chaud -froids
Dans le ventre et sous les bras
Oui! ça sera vraiment différent
Des remises en question, du nouveau sang
Mais y'a du grain à moudre encore
Serrage de coudes très fort
Nos combats resteront, chacun vivra
Unis par l' esprit et le cœur

Tu le sais restera l'essentielle
Tu le sais restera l'étincelle
Pour laquelle tu as vibré
Celle qui nous a soudé
L'essentielle étincelle


11. RETOURNER LA FRANCE

N'ignorons pas la souffrance
Pas même la part de chance
Jour après jour après jour
Quoi qu'il en coute
C'est juste qu'on s'attache
Qu'on s'accroche aux branches
Des bras des premiers rangs
Quand souffle le vent

Y'a-t-il une chance de retourner la France ?
La nouvelle vague pour d'autres solutions
A quoi on pense quand on se dépense ?
La nouvelle vague pour d'autres solution

Pour sortir le bruit de nos songes
On se travaille au corps
Pour laisser des traces d'impacts
Sur les planches et les membranes
On voudrait gagner de l'or
On se satisfait des rayons
Putain que la route est longue
Mais il suffit de l'écouter
Dis moi si la came est bonne

Y'a-t-il une chance de retourner la France ?
La nouvelle vague pour d'autres solutions
A quoi on pense quand on se dépense ?
La nouvelle vague pour d'autres solution


12. APPEL A LA RÉSISTANCE


Des manifestations de douleurs
Il parait qu'on égorge des moutons
Dans des baignoires
Mais ce qui ne sont pas morts sont tous allé voter
Pour un mégalomane, pour la culture au kärcher
La tolérance zéro, pour enterrer 68
Pour affréter les charters

Appel à résistance
Contre l'ordre mondial et la fierté nationale
Appel à résistance
Pour une prise de conscience
on entre en résistance

Tous les coups sont permis
Éthique au panier
Quand on a l'envie
Propager son rêve américain
Trente ans de retard
Kennedy pour écrin
Incarner la modernité
Avec Mireille, Jonny, Enrico et Gilbert
Au garde à vous pour faire durer l'hiver
Bras droit dur : Brice porte feu
Rallume encore les banlieues
Pendant ce temps mieux vaux pavaner
C'est beau l'or et le yacht privé
On a déjà causé des consanguins
Mais ça dépasse ce qu'on a craint

Appel à résistance
Contre l'ordre mondial et la fierté nationale
Appel à résistance
Pour une prise de conscience
on entre en résistance



Ledras adicionadas por Razort - Modificar estas letras