ADX : VIII Sentence

Speed Metal / France
(2001 - Axe Killer Records)
Узнать больше

Тексты песен


1. NOSTROMO

(Instrumental)


2. RESURRECTION

Oublié, je le fus certainement
Enterré, battu dans mon sang
Sortant de mon sommeil
Je revois la lumière, je revis

Souviens-toi qu'il y a longtemps
Souviens-toi d'avant
J'étais un prêtre, j'étais le bien
J'étais le chasseur de païens

Souviens-toi de ta croyance
Souviens-toi l'allégeance
J'étais la foi, j'étais la force
J'étais le peur et l'ordre

Résurrection
Je revoie la lumière
Je revis

Souviens-toi de mes légions
Souviens-toi du bon
J'étais le guide, j'étais le souffle
J'étais au dessus de tout

Souviens-toi de mon visage
Souviens-toi du sage
Obéir, ne pas trahir
La gloire, le règne et mourir


3. NOTRE DAME DE PARIS

Le jour se lève sur notre dame
Et sur sa flèche un être difforme
Horrible corps mais pur dans l'âme
Nul ne le paye pour ses efforts

Donnant toute sa bonté
Oubliant sa laideur
Enlacés à tout jamais
Dans le cœur de paris

Sur une gargouille quasimodo
Regarde un ange presque irréel
Esméralda pour qui les parias
Jettent le trouble et tuent pour elle

Trop d'ambition pour cette femme
Conduit la bête au pilori
Tant d'espoir dans ce regard noir
Pour un amour, interdit


4. DEESSE DU CRIME

Elle vit le jour à la saint valentin
Cadavres et meurtres lui tracèrent le chemin
Hurlant de terreur, ne voyant que l'horreur
Succube en elle explosa sa fureur

Dans ses cris le destin l'a damnée
Son cerveau abîmé ne pense qu'à tuer
De son désir elle fauche la vie
Un psychose maléfique l'a fait jouir

Déesse du crime
Tu es la reine des puissances malignes
Ton orgasme prend vie dans le sang
Déesse du crime
Tu tends tes proies vers un passé lointain
Tes rêves se sont éteints dans tes mains

Le cauchemar la suit du regard
Frappant sa tête dans les feux du hasard
Sa mémoire se jette dans le vide
Son agonie court vers l'infini


5. LA DAME NOIRE

Allongé sur ce lit glacé
Je sens mes forces m’abandonner
La souffrance est trop forte pour pouvoir continuer
Ma décision est prise, je préfère m’en aller

Mais qui y a t’il de l’autre côté
Est-ce la fin ou le début d’une autre vie
Mais qui y a t’il de l’autre côté
Est ce les portes qui mènent tout droit vers l’infini

Mes yeux fixés sur ce plafond
Ma vue se trouble de visions
Déjà mes veines se vident d’un sang empoisonné
Cette liqueur subtile qui m’a emprisonné

Plus de question, plus de combat
Plus de raison, plus de pourquoi
Je n’ai aucun ami pour pouvoir me pleurer
Et je n’ai plus d’envie pour pouvoir résister


6. MARQUIS DU MAL

Du mal pour certains, tu es le génie
Pour les autres tu restes, divin marquis
Tu étais de ton temps sans cesse poursuivi
Pour tes plaisirs impurs, tes écrits et ta vie

Tu t'es battu avec vigueur
Dans la tourmente révolutionnaire
Tous tes récits sur l'impudeur
T'ont consacré ange pervers

Le vice brûlait dans tes yeux
Ta magie du sexe, du viol et du jeu
Dans tes mémoires lubriques, tu jurais
Dévoiler de la cour les intimes secrets
Marquis du mal

Du fond de ton cachot de la bastille
De ta plume, tu écorchais les plus belles filles
Déjectant l'acide de tes pensées fertiles
Pour des contes sado, néanmoins subtiles

Atteint des plus dangereuses folies
Tu libéras les fantasmes interdits
Tes jouissance fatales t'ont marqué par le fer
La lanière de ton fouet ne rougit plus la chair


7. L'ORDRE SACRE

Soldats du temple, aux richesses accumulées
Tels des apôtres prêchant leur divinité
Croyance aveugle, leur foi mène la guerre
Ma gloire est pure, pour les hommes de prière

Les commanderies soulèvent la méfiance
Ces fous ont le pouvoir de proclamer
L'ordre sacré

Templiers: pas de paix pour le mal
Templiers: combattant l'infidèle
Templiers: pas de paix pour les armes
Templiers: combattant le blasphème

Devant leur audace, le roi fou de jalousie
Justice ou crainte, la lutte reste sans merci
Viole la croix, frappant les gardiens du tombeau
Puni le vice, pour l'orgueil du royaume

Vaincu et le cœur meurtri
Le devoir n'est plus qu'un oubli

Jugé sous la torture
Pour l'aveu d'un secret

Marchant sur les plus grands bûchers
Le regard dans la dignité

Chevalier du christ
Tu brûles et tu maudis


8. DE L'AUTRE COTE

Allongé sur ce lit glacé
Je sens mes forces m'abandonner
La souffrance est trop forte pour pouvoir continuer
Ma décision est prise, je préfère m'en aller

Mais qui y a t'il de l'autre côté
Est-ce la fin ou le début d'une autre vie
Mais qui y a t'il de l'autre côté
Est ce les portes qui mènent tout droit vers l'infini

Mes yeux fixés sur ce plafond
Ma vue se trouble de visions
Déjà mes veines se vident d'un sang empoisonné
Cette liqueur subtile qui m'a emprisonné

Plus de question, plus de combat
Plus de raison, plus de pourquoi
Je n'ai aucun ami pour pouvoir me pleurer
Et je n'ai plus d'envie pour pouvoir résister


9. BROCELIANDE

Une douceur oppressante s'étale en harmonie
Dans l'aube du silence
Des soupirs infinis se posent dans la magie
Au cœur de la lande
Tout un monde de beauté
Inonde les vallées
Le pouvoir de l'étrange
Surgit de Brocéliande

Ce territoire délivre des secrets
L'histoire de la quête du saint graal
Cette forêt est le destin d'un duel
Du roi arthur et lancelot du lac

Mystères et légendes
De Brocéliande

La lune éclaire le regard de morgane
Mauvaise fée aux mille visages
Non loin de la fontaine de jouvance
Merlin attend sa délivrance


10. CALIGULA

Fils d'agrippine et de germanicus
Tu es devenu empereur romain
Un profond dégoût pour le genre humain
Ton règne ne deviendra plus que folie
Orgies décadentes, amours incestueux
Tu as su verser une pluie de sang
Goûter à tous les plaisirs de la chair
Qu'ils te haïssent mais qu'ils te craignent

Caligula

Visage de ta sœur, regard de la mort
L'ombre de la faux, plane sur toi
Ton âme trahira tout ton corps
Mais tu continueras à hanter l'histoire

Royaume du sexe
Empire du sang

Caligula


11. VII

(Instrumental)


12. RESISTANCE

Si ta tête cogne contre les murs
Si ton cerveau éclate
Si ta vie n'est faite que d'ordure
Hanté par les menaces

Le mal de vivre n'est pas ce que tu crois
La loi pour tous, ou chacun pour soi

Résistance
Dans ce monde
Résistance
Dans ce monde

Diviser dans le choix des armes
Paroles ou bien combats
Difficile de sécher tes larmes
Quand tu portes ta croix

Dynastie d'un temps révolu
Subir dans le mépris
Ton image est le cri de la rue
Prends garde à cet oubli


13. MEDLEY (L'ETRANGER - SIGN OF THE TIME - LE FLEAU DE DIEU - MEMOIRE DE L'ETERNEL - LOST GENERATION)

(l'Etranger)

On ne sait pas d’où il vient
Ni comment il a fait pour refuser le bien
Vivant au fond de la lande
Il cache ses secrets dans un profond silence

On dit que quand vient le soir
Des lueurs, des cris jaillissent hors de sa masure
Son univers est troublé

L’étranger

Son visage, personne ne l’a jamais vu
Un voile noir ne laisse qu’un regard perdu
Marchand dans les sentiers de l’oubli
Son image repousse la main d’un ami

On dit que quand vient le soir
Des lueurs, des cris jaillissent hors de sa masure
Son univers est troublé

Dans les ténèbres de la nuit
Au fin fond d'une forêt sans retour
Des plaintes déchirent le silence

Un vieil homme pleure agenouillé
Au milieu d'un cercle de fumée
Dans un spasme, il implore son dieu
Le dieu du mal et ses esprits malins

(Sign of the time)

Sign of the time
Return and forgiveness
Sign of the time
Too many facts, too many lies

Sign of the time
Return and forgiveness
Sign of the time
Too many facts, too many lies

(le Fléau de dieu)

Le fléau de dieu
Son âme est brûlée par le feu
Son royaume est puissant
Il l’a construit dans le sang

(Mémoire de l'eternel)

Face aux mystères
Esprits des temps et de la nuit
La sentence est telle
Que tu vivras à l’infini
Face aux mystères
Esprits des temps, de l’au-delà
Sanglots et pénitences
C’est à jamais que tu souffriras

(Lost Generation)

The great war has proved thirsty and hungry
The profiteers were after their money
The backliners wouldn’t stop the production
Of the weapons of the lost generation

The backliners wouldn’t stop the production
Of the weapons of the last generation


14. SUPREMATIE

Venez à moi
Venez au prêtre
Goûter à ma puissance
Suivez ma voix
Suivez le maître
Laissez-vous guider par le prix d'une délivrance

Brûlez vos biens
Quittez vos terres
Entrez dans mes légions
La vie n'est rien
Devant mon être
Seulement de soumission

Une croix posée sur le cœur
Demain ce monde
Sera le mien
A genoux pour ma grandeur
Ta force m'appartient

Тексты песен добавлены tbc85 - Изменить эти тексты песен