Zombienomicon

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe God Among Insects
Nom de l'album Zombienomicon
Type Album
Date de parution 2006
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album9

Tracklist

1. The First House
2. F(wh)oreplay
3. Zombie Torture
4. They Came in Thousands
5. Toth' Tauun
6. Marching into War
7. 12th Dimension
8. Fucked by the Dead
9. Weaklings
10. The Bashing of Skulls

Commentaire @ neuroben

18 Août 2009
Side project réunissant entre autre Magus Caligula de Dark Funeral, Tobias Gustafsson de Vomitory et Lord Kenth Philipson de Project Hate MCMXCIX, God Among Insect œuvre (ou plutôt devrais-je dire « oeuvrait », le groupe ayant a priori splitté) comme sa pochette ultra-cliché le laisse deviner dans un death-metal dans la plus pure tradition du style. Dès les premières secondes le ton est donné : God Among Insect c’est gros, c’est gras et ça ne fait pas dans la dentelle. Enregistré aux Studio Abyss de Tommy Tägtgren, cet album dispose d’un son véritablement énorme qui s’il s’avère sans doute un peu trop « synthétique » se révèle en revanche parfaitement adapté au death-metal de nos suédois qui misent tout sur la force de frappe et l’efficacité. Oubliez ici toutes traces de riffs techniques, de solis mélodiques, de plans vicieux ou d’autres subtilités, ce Zombienomicon (sorte de« concept album » relatant l’invasion de notre bonne vieille Terre par une armée de zombies sanguinaires) n’a d’autre but que de nous balancer à la gueule un death tout ce qu’il y a de plus classique et bestial.  Classique certes, mais tout de même fort bien exécuté, notamment grâce une alternance intelligente des tempos qui permet de maintenir une dynamique constante et de ne jamais permettre à l’ennui de s’installer (le mid-tempo écrasant de « Zombie Torture » permettant par exemple de respirer un peu après la cadence infernale imposée par les deux premiers titres de l’album). Beaucoup moins rustre qu’il ne paraît au premier abord, cet album se révèle même être parsemé de passages facilement mémorisables et vraiment très efficaces (que ce soit les riffs groovy de « Fucked by The Dead », le « refrain » de « 12th Dimension » le break de « Toth’Tauun » ou l’intro de « The Bashing Skull »). Nos bougres de suédois se paient même le luxe de nous gratifier d’un morceaux instrumental (« Marching Into War »), qui même en restant dans un registre bien burné (ne vous attendez pas à trouver la moindre trace d’acoustique ou de claviers symphoniques sur cet album) parvient à recréer une ambiance de panique plutôt sympathique.  Alors certes l’ensemble a déjà été vu et revu des centaines de fois, mais la recette fonctionne et il reste malgré tout quasiment impossible de ne pas headbanger comme un gosse attardé en écoutant un titre tel que l’excellent « They Came in Thousands » qui, en à peine plus de trois minutes combine riffs marteaux-pilons, accélérations dévastatrices, mid tempos redoutables et passages plus mélodiques.  Très bien exécuté et jamais barbant, simple sans être trop simpliste, ce Zombienomicon se révèle ainsi être au final un album sympa, qui s’il n’a d’autres prétentions que celles de faire passer un bon moment à l’amateur de death-metal velu et efficace, y parvient avec brio. 

14/20

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
BEERGRINDER - 19 Août 2009: Emperor Magus Caligula n'est autre que le redoutable Masse Bromberg chanteur sur les deux premiers albums d'Hypocrisy.

J'aime assez ce que j'ai écouté de ce disque de God Among Insects, mais, je trouve hélas que le bonhomme a un peu perdu sa voix, les growls impressionnants qu'ils poussaient sur Penetralia et Osculum Obscenum semblent loin et son chant ici est comme atrophié (je n'irai pas jusqu'à ashmatique).

Peut-être les années de chant Black au sein de Dark Funeral ne lui ont pas permis d'entretenir sa voix Death qui à l'époque était magistrale.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de God Among Insects