Welcome to Sky Valley

Liste des groupes Stoner Kyuss Welcome to Sky Valley
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Kyuss
Nom de l'album Welcome to Sky Valley
Type Album
Date de parution 28 Juin 1994
Produit par
Style MusicalStoner
Membres possèdant cet album248

Tracklist

1. Gardenia
2. Asteroid
3. Supra Coopa and Mighty Scoop
4. 100 Degrees
5. Space Cadet
6. Demon Cleaner
7. Odyssey
8. Conan Troutman
9. N.O.
10. Whitewater

Chronique @ Harris6651

10 Mai 2010
Kyuss - Welcome to Sky Valley - 20/20

Après un Blues for the Red Sun sorti en 1992 qui aux côtés des Spine of God de Monster Magnet et de Sleep's Holy Mountain de Sleep auront marqué l'acte de naissance du Stoner, Kyuss va aller plus loin. Kyuss nous amène au cœur du Desert.


La basse paraît très souvent secondaire dans le Rock en général, pourtant le changement de bassiste que connaît Kyuss va être capital dans l'évolution musicale du groupe. Avec le départ de Nick Oliveri les influences punk très présentes dans Blues for the Red Sun et Wretch vont se faire beaucoup plus discrètes. Surtout l'arrivée de Scott Reeder va créer une nouvelle alchimie musicale au sein du groupe. Il faut que je confesse que j'ai une affection particulière pour les combos comme Kyuss (ou Black Sabbath, ou Led Zeppelin, ou Pantera) composés de 4 musiciens : un chanteur, un guitariste, un bassiste, un batteur. Cela implique des choses dans la musique composée que j'adore, tout simplement. Je n'ai pas cité Black Sabbath par hasard, l'alchimie que l'on retrouve sur cet album me rappelle le Black Sab' originel, celui qui créa le Heavy Metal au début des 70's. La façon dont Homme et Reeder forment un mur du son, une chape de plomb, chacun se répondant ou se suivant. La façon dont Brant Bjork cogne sur ses fûts avec force et groove et enfin la façon dont John Garcia pose ses lignes de chant et sa voix unique. L'alchimie qui se dégage de cet album est sublime, et rare.

Parce qu'il faut citer des morceaux, en ouverture Gardenia nous embarque dans ce road trip, la guitare de Homme si lourde, la section rythmique qui le rejoins comme on entre dans la danse, la voix de Garcia enfin sublime. Un des grands chanteurs de la musique Rock. Écoutez comment Homme et Reeder échangent les petis gimmicks pendant que Garcia nous emmène avec sa voix écorchée. Le voyage se poursuit avec Asteroid, un instrumental qui semble ne jamais finir... pour nôtre plus grand plaisir.

Parce que Kyuss sait composer des hymnes on a droit a un enchaînement de deux. Supa Scoopa est une merveille, mon morceau préféré du groupe. Les 4 musiciens sont au top tout simplement. Les différentes lignes de basse sont à tomber par terre, et donnent un tel groove grâce au soutien toujours sans failles de Bjork. Homme semble réinventer la guitare à chaque interventions et John Garcia est incroyable. 100°, plus court et direct est introduit par un riff gavé de wah-wah, s'accélère franchement faisant ressortir l'influence punk du groupe, un morceau qui n'aurait pas dépareillé sur Blues for the Red Sun. Au rang des hymnes on rajoutera Odyssey, sur l'intro duquel Reeder se la joue Geezer Butler pour mon (nôtre ?) plus grand plaisir. Encore une fois sur ce morceau Garcia fait des merveilles.

Mais là où le combo fait fort c'est avec des morceaux comme Space Cadet. Bon sang cette intro à la basse acoustique de Reeder est à tomber par terre. Un morceau qui fait voyager, et pas besoin de consommer des substances peu recommandables avec un tel morceau. Un morceau empreint d'un ambiance mystique, magnifique. Comme une suite, Demon Cleaner sonne comme le réveil après un moment de repos. Tout en groove, on croirait voir les ombres des cactus danser, ce n'est peut-être pas une impression.

Le voyage s'achève par une triplette terrible. Après la directe Conan Troutman sur laquelle Brant Bjork s'enflamme, N.O. monte encore en puissance. Le genre de morceau dans lequel alchimie musicale prend tout son sens. Le voyage se conclut par Whitewater, qui montre un psychédélisme renouvelé.
Pour cette chronique j'ai fait le choix de découper l'album, individualisant les morceaux. Mais il prends tout son sens dans le cadre d'une écoute complète. Parce que là le voyage est garanti, Welcome to Sky Valley vous fera comprendre ce qu'on entends par Desert Rock.


Je met la note maximale à cet album. Tout simplement parce que des albums comme celui-là j'en ai écouté peu. Un voyage, presque un rite initiatique et pourtant Kyuss reste un groupe de Rock et nous balance à la gueule de morceaux qui sonnent comme des hymnes. A l'image de n'importe quelle drogue, l'addiction est immédiate et ne cesse de de se renforcer, alors prêts à prendre le risque ?

9 Commentaires

7 J'aime

Partager

Lamikawet - 19 Mars 2011: Cet album est génial de bout en bout, comme tous les Kyuss en fait...
Un des meilleurs groupes de metal de tous les temps
Bloodorn - 27 Juin 2011: A chaque nouvelle écoute c'est le frisson garanti, ou alors on tombe par terre comme Harris6651 :), ça dépend de chacun Merci pour la chronique.
rikkit - 09 Octobre 2012: Leur meilleur. Incroyablement tellurique et profond. Merci messieurs.
rhinobucket75 - 20 Juillet 2013: Un bon album même si par moment je me suis ennuyé, notamment sur l'instrumental Asteroid. Mais après je dis pas que Sky Valley est un mauvais album (loin de là). Pour moi les meilleurs chansons sont Gardenia et 100 Degrees... la représentation parfaite du stoner.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Sadus

11 Août 2006
Ce disque là, je l'ai attendu longtemps... Après avoir acheté le chef d'oeuvre ...And the Circus Leaves Town, il fallait absolument que je goute à d'autres cd's de ce groupe hors du commun. Le choix s'est rapidement porté sur "Sky Valley" du à la popularité de celui-ci, considéré comme LE cd représentant le stoner dans toute sa splendeur ! (Rien que ça)

Alors je l'achête, j'attends la nuit, j'mets mon beau casque, j'mets le cd dans la platine et j'écoute attentivement...
A ce moment j'étais certainement encore en recherche de tubes interplanataires à la ...A.T.C.L.T et je ne m'attendais pas à ça. Non, car Sky Valley est beaucoup moins rentre dedans, beaucoup plus... casse-gueule !

Les morceaux sont plus longs, des solos expérimentaux sillonent les abysses des riffs (toujours) lourds et gras de Mr. Josh Homme, il y a aussi beaucoup de recherche d'ambiance qui finissent les morceaux ou les commencent, tout cela est nettement moins facile d'accés que son successeur... Je dirai même qu'à la première écoute, un immense dégout s'est emparé de moi, trop d'écart entre ces deux albums.
Il m'a fallu un an (un an !) pour me décider à retenter l'aventure et d'enfin redécouvrir ce cd comme il le mérite !

Car il faut bien l'avouer, ce cd est énorme, des morceaux toujours aussi heavy, (Gardenia) d'autres plus expérimentaux (Astéroïd) le tout gardant une parfaite cohésion.
Je ne laisserai pas cette chronique comme tel sans parler de l'immense morceau acoustique qu'est Space Cadet, véritable hymne à la guitare acoustique ! Un des plus beaux morceaux certainement de cet album ou même de Kyuss !

Historique !

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
TheCapricorn - 10 Août 2012: "Historique", c'est le mot !
C'est une merveille ! *-*
Un de mes CDs préféré !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire