Weekend Warriors

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Ted Nugent
Nom de l'album Weekend Warriors
Type Album
Date de parution Novembre 1978
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album115

Tracklist

1. Need You Bad
2. One Woman
3. I Got the Feelin'
4. Tight Spots
5. Venom Soup
6. Smokescreen
7. Weekend Warriors
8. Cruisin'
9. Good Friends and a Bottle of Wine
10. Name Your Poison

Commentaire @ Keith_Michards

31 Octobre 2007
La carrière solo de Ted Nugent aura été de courte durée : trois ans, trois albums en studio et un double-live (Nugent 75, Free for All, Cat Scratch Fever, Gonzo). Carrière courte, certes, mais au combien lumineuse, électrique, excitante et qui restera éternellement l’une des plus belle page écrite dans le Grand Livre du Hard Rock.

À partir de 1978, avec ce Week-End Warriors, ce grand monsieur change de métier. Dès lors, il devient... imitateur ! Et le plus déprimant est qu’il s’imite lui-même... et de façon parfaitement médiocre. Que retenir de cet album ? Franchement : RIEN, nib, nada, que dalle, des nèfles !!! Ce n’est qu’une succession de titres sans saveur, sans inspiration, sans flamme, sans relief. Le vide cosmique, le néant abyssal. De plus Uncle Ted semble jouer seul dans un immense bloc opératoire glacé tant les autres instruments sont mixés en retrait. Même la frénésie qui illuminait auparavant son jeu de guitare a disparu. Où sont donc passés les soli chromés qui cramaient les tympans ? Tout ici n’est que platitude. Les mélodies sont d’une affligeante pauvreté, pas un riff susceptible de faire taper du pied, ni même reprendre un refrain. Franchement, cet album est aussi violent qu'un best-of de Simon & Garfunkel !
Est-il bien utile de parler de la pochette ? C'est l'exemple même du mauvais goût et la preuve que le Nuge est devenu totalement mégalo et égocentrique.

Ce CD n’a donc comme meilleure utilisation que d’être accroché à une ficelle et pendu dans un cerisier pour en chasser les moineaux gourmands.

12 Commentaires

4 J'aime

Partager

eclectic - 21 Juin 2019:

Commentaire complètement à charge, et donc sans aucun intérêt.

PhuckingPhiphi - 19 Mai 2020:

Franchement, coller 5/20 à un disque de ce calibre, c'est du foutage de gueule. Ted Nugent reste dans son couloir, et alors ?! D'autres groupes en ont fait des carrières entières, et sous les bravos du public… Quant à son jeu de guitare, bien que n'étant pas six-cordiste moi-même, je ne vois pas en quoi il a à pâlir par rapport à ses précédentes réalisations. Rien que pour les petits brûlots que sont "I Got The Feelin'" et "Cruisin'", ce skeud vaut selon moi largement la moyenne, et même bien davantage. Seule "Good Friends and a Bottle of Wine" me semble vraiment en-dessous, reprenant de manière trop évidente la trame de "Dog Eat Dog" de l'album "Free for All".

Enfin bref, quand on veut casser, on casse, c'est sûr que c'est facile… Reste à démontrer où se situent la bonne foi et l'honnêteté dans le commentaire ci-dessus, et là en revanche, la réponse sera moins évidente.

frozenheart - 19 Mai 2020:

J'espère que depuis cet inutile commentaire, l'auteur a acheté son sonotone? Sinon oui Nugent est un sale con, une grande gueule etc. Mais lorsque l'on écoute ce Weekend Warrior et certains de ses successeurs, reconnaissons que ce mec reste un putain de guitariste (guitar-Hero) pourfendeur de riff plombé! 

 
PhuckingPhiphi - 19 Mai 2020:

Oui oui, on est bien d'accord : il n'est pas ici question de juger le bonhomme ni ses prises de positions douteuses, seule la musique compte. Et sur ce disque, il avait d'évidence encore plein de choses intéressantes à dire ! :)

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire