We Stitch These Wounds

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Black Veil Brides
Nom de l'album We Stitch These Wounds
Type Album
Date de parution 20 Juillet 2010
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album104

Tracklist

1. The Outcasts (Call to Arms) (ft. Urban Flanders) 00:31
2. We Stitch These Wounds 03:59
3. Beautiful Remains 04:13
4. Children Surrender 03:11
5. Perfect Weapon 04:07
6. Knives and Pens 04:15
7. The Mortician's Daughter 04:11
8. All Your Hate 03:10
9. Heaven's Calling 03:19
10. Never Give in 03:09
11. Sweet Blasphemy 03:56
12. Carolyn 04:37
Total playing time 42:38
Bonustrack
13. Knives and Pens (Acoustic Version) 04:51
Total playing time 47:29

Acheter cet album

Black Veil Brides

  • Black Veil Brides


  • Chronique @ BlackDieRose

    11 Juin 2012

    Un mélange de saveurs inédites...

    Black Veil Bride a été fondé en 2006 à Cincinnati dans l'Ohio, par le chanteur Andy Biersack qui est le seul membre original du groupe. Depuis les membres ont changé et le dernier line-up s'est formée à Hollywood, en Californie, en 2009. Il est composé de Andy Biersack (chant), Ashley Purdy (basse, choeurs), Jake Pitts (guitare), Jinxx (guitare, violon) et Sandra Alvarenga (batterie). Par leurs tenues vestimentaires et leur style, ils peuvent être comparés à de grands groupes de Hard Rock comme Kiss. A l'image de ces derniers, ils ont pour ambition de créer un Metal plus « moderne », en s'inspirant de Misfits et en mélangeant le tout avec des morceaux de Motley Crue et de Kiss. Mais l'alliage ainsi décrit est-il possible ? Comment faire fonctionner cette complexe alchimie du Hardcore et du Glam, cette alliance entre beauté et horreur ? En écoutant l'album We Stitch These Wounds, nous tenterons de répondre à ces questions.

    Tout d'abord, une petite observation de la pochette de l'album : il s'agit d'une photo d'Andy « Sixx » Biersack maquillé et coiffé pour faire la promotion de son style émo et montrer qu'il n'a pas peur de la critique et des préjugés. En même temps, il se trouve sur Terre, un courant Emo qui grandit de plus en plus et c'est un bon moyen pour s'introduire à l'intérieur et en tirer un maximum de profit. Je sais nous parlons de musique mais, il faut savoir aussi qu'elle est commercialisée et, surtout qu'elle se vende. On voit sur cette pochette ce charmant émotif l'air triste, mélancolique et pensif. Ce portrait me fait profondément penser à la pochette d'album Eat Me, Drink Me de Marilyn Manson.

    Passons ensuite à l'écoute, avec une introduction, malheureusement, pas franchement intéressante : on commence plutôt mal. Non mais vraiment « We are the Black Veil Brides », merci pour cette excellente information, votre nom est quand même noté sur le devant de l'album. De plus, ce titre en incipit ne présente pas assez bien l'album au niveau des sonorités. La suite, est néanmoins plus surprenante, en embrayant sur le titre éponyme de l'album. Il s'agit là, d'une jolie chanson : intense, mélodique un peu même épique, suivie de près par des paroles très poétiques. Ces mêmes paroles sont en rapport avec la photo de l'album : elles sont tristes douloureuses sûrement en relation avec une rupture amoureuse. Dans la suite de l'écoute, on se laisse facilement emporté par la voix entraînante d'Andy sur des chansons comme Beautiful Remains, et on plane dans sur un petit nuage jusqu'à l'arrivée de Perfect Weapon, un titre rageur qui met un peu de pêche et d'énergie sur cette composition parfois plate. On est entraîné rapidement dans ce morceau au refrain un peu facile, mais dynamique et efficace.

    Maintenant, venons en au titre coup de coeur de cet album, Knives and Pens. Il est le mariage parfait du la puissance du Metalcore assisté par une touche très mélodique fort appréciable. Une chanson en puissance, mélangeant habilement douceur et nervosité pour un résultat franchement satisfaisant. Un refrain lyrique, quasi féerique, liée à des couplets tantôt chanté, tantôt screamé. Les riffs, les breaks et le solo sont chacun bien ancré dans un contexte précis et font à chaque fois mouche. Leur utilisation est d'autant plus admirable car tout est dosé avec une extrême parcimonie. Ce morceau est décidément le tube de l'album, la pépite d'or caché dans de nombreux galets trop normaux, voire trop prévisibles et formatés, qui composent ce premier opus.

    Mais outre cette abondance d'éloges, venons en aux côtés négatifs, notamment avec des chansons trop répétitives comme Children Surrender ou trop molles et donc insignifiantes tel que The Mortician's Daughter ou Carolyn. Des chansons peut être émouvantes mais sur lesquelles il y a un manque cruel de rythme et de travail. Personnellement, j'achète des albums de Metal pour avoir la pêche et ressentir des émotions, chose que l'on ne retrouve malheureusement pas sur ces deux ballades d'une banalité et d'une mièvrerie affligeante. Toutefois, vers la fin on se retrouve face à face avec Sweet Blasphemy un bon morceau dont la sympathique mélodie touchera les âmes mélancoliques.

    En conclusion, je peux dire que cet album est bon, car il a une âme. Une belle composition surprenante, un mélange de saveurs intéressantes devant être récompensé. Le mélange est harmonieux pour la plupart des titres. Néanmoins il en découle une certaine linéarité quelques fois ennuyeuse à cause de morceaux trop longs, languissants et répétitifs. Les guitaristes, par contre, effectuent un travail admirable tout du long larguant sans cesse des riffs touchants et mélodiques et prouveront l'ampleur de leur talent lors de soli démonstratifs surprenant de technicité (pour leur jeune âge). Néanmoins le timbre naturel d'Andy ce révélera ici à double tranchant car il penchera parfois du côté de la monotonie. Affaire à suivre...

    0 Commentaire

    5 J'aime

    Partager
      Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

    Commentaire @ GodForgiveMeForAllMySins

    25 Avril 2012

    EMOtions garanties

    Premier vrai album des Black Veil Brides, We Stitch These Wounds (Nous brodons ces plaies) est une réussite. Entre Emo, screamo et acoustique cet album donne une ambiance aussi calme et romantique que agressive et torturée.
    Malgré certains titres moins réussis, la quasi-totalité de l'album est composée de perles. Andy Sixx et sa voix à faire hurler les groupies nous fait part de ses peurs, de son passée, de ses sentiments...
    Solo complexes, riffs accrocheurs et chants déchainés le premier albums des Black Veil Brides est un bon album quoique un peu répétitif au bout d'un moment.
    La pochette de l'album, elle par contre n'est pas une réelle réussite....
    Abordons maintenant les chansons de cet album.

    Les chansons à garder:
    -We Stitch These Wounds
    -Perfect Weapons
    -Knives and Pens
    -Sweet Blasphemy
    -Carolyn


    Les chansons à écouter en fond:
    -The Mortician's Daughter
    -Heaven's Calling
    -All Your Hate

    Les chansons dont on aurait pu se passer:
    -Never Give in
    -Children Surrender
    -Beautiful Remains

    Voilà pour cet album qui n'a rien d'extraordinaire mais qui n'est pas mal non plus et qui reste donc un bon souvenir.
    J’espère que vous aurez aimé ma première chronique et si vous avez des conseils à me donner ils sont les bienvenus.

    Arno.

    0 Commentaire

    0 J'aime

    Partager
      Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire