We Are French, Fuck You

Liste des groupes Metal Compilations We Are French, Fuck You
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Compilations
Nom de l'album We Are French, Fuck You
Type Compilation
Date de parution 14 Juillet 2015
Style MusicalMetal
Membres possèdant cet album16

Tracklist

DISC 1 - WE ARE FRENCH
1. TEMPLE OF BAAL - Το αστέρι 418
2. RITUALIZATION - Genesis to Your Curse
3. AFFLICTION GATE - The Worst Is Yet to Come
4. SKELETHAL - Interstellar Knowledge of the Purple Entity
5. PERVERSIFIER - Killing Spree Pandemy
6. MANZER - Terroir Squad
7. IMPERIAL - Notre Merde Nourrit les Porcs
8. HEXECUTOR - Metal Witchcraft
9. MORGUE - Down Syndrome
10. CONVICTION - Tedium
11. MOURNING DAWN - 16 Miles from Life
DISC 2 - FUCK YOU
1. DEMONIC OATH - Soul Redeeming Carrion Rite
2. CADAVERIC FUMES - Extatic Extirpation
3. TORTURE THRONE - Ritual Liturgy of Doom
4. FALL OF SERAPHS - Seraph of the Masses
5. NECROBLOOD - Rape And Desecration
6. FLESH EATERS - Eyeless Bodies, Melting Faces
7. EVIL SPELLS - Orador
8. THE SEVEN GATES - Polymorph Demon
9. ABJVRATION - The Clawed Redeemer

Acheter cet album

Compilations


Chronique @ Luthor

30 Août 2015

Un bon panorama de la scène extrême française actuelle.

Les compilations ont l'avantage de pouvoir présenter un panel d'une scène à un moment donné dans le temps. Cette « We Are Franch , Fuck You ! » (on appréciera l'hommage, dont on se doute qu'il est plus à Sadistik Exekution qu'à Gronibard) se réclame de sa grande soeur « Brutal Generation » sortie en 1995, et pourtant les deux seuls points communs entre les deux compilations sont le fait d'être à chaque fois un double CD et de présenter uniquement des groupes français. Pour le reste, « Brutale Generation » présentait plutôt l'Underground français au moment où il passait des styles à l'ancienne vers des styles plus modernes (Mercyless et Massacra qui faisaient du Groove Metal vaguement Indus', le Noise sale de Kill The Thrill, le Thrash technique de Totem Phase, le Metal/Indus' Neurosien en diable de Proton Burst, No Return dans leur période 'je veux être le Pantera français', etc...) et des groupes fidèles à leurs racines mais peu inspirés au niveau du morceau inédit présenté (Agressor, Loudblast, Misanthrope, Exécution, Crusher …). Non, la véritable filiation de « We Are French, Fuck You ! » est à chercher dans une compilation plus obscure sortie cinq ans avant « Brutale Generation » : la mythique « Total Virulence »

En 1990, une compilation de groupes français pratiquant uniquement du Death ou du Thrash avait tout pour faire sourire. Et pourtant, toute dernière sortie du label Virulence avant sa disparition définitive, « Total Virulence » eut en seulement huit groupes un impact plus important sur l'Underground français que « Brutale Generation » en trente-deux. En proposant vingt groupes dans différents types de Metal extrême (Death, Black, Thrash et Doom), la benjamine « We Are French, Fuck You ! » se révèle donc plus proche de l'ainée que de la cadette. Et si vraiment il Fallait un argument supplémentaire, la superbe illustration de Chris Moyen (peu connu pour honorer de ses graphismes des trucs Neo/Core/Modernes ou autres) devrait achever de convaincre les plus réticents.

On peut garder le vocabulaire familial pour diviser aussi les groupes présents en trois catégories : les aînés (Imperial, Temple Of Baal, Morgue), les cadets (Manzer, Mourning Dawn, The Seven Gates, etc...) et les benjamins (Necroblood, Skelethal, Abjvration, etc...),

Dans le premier groupe, c'est Temple Of Baal qui s'en tire le mieux en proposant un titre d'une puissance redoutable, à l'atmosphère occulte très bien rendue. Voilà un groupe dont je n'ai pas vraiment suivi la carrière depuis « Servants Of The Beast » (en 2003, déjà) et dont je redécouvre avec une maturité qui fait plaisir à entendre. En un seul morceau, Temple Of Baal m'a donné envie de m'intéresser à leur discographie récente et à guetter la sortie imminente de leur nouvel album. Fort, très fort. Morgue sont des vieux de la vieille dans le genre Brutal Death/Grind, et le groupe ne change pas une formule qui gagne : si vous avez aimé leur excellent « The Process Of Self-Loathing » (de 2002, encore une vieillerie), vous serez en terrain connu. Morgue ne révolutionne absolument rien dans le genre, mais le pratique avec beaucoup de talent et d'entrain. Et parfois, il n'en faut pas plus pour prendre son pied. Je suis par contre un poil déçu par le morceau d'Imperial : si les Provençaux continuent de défoncer des nuques avec leur Thrash/Black/Speed vintage (à leur niveau, on ne peut même plus parler de old school), la production assez foireuse (surtout les guitares) réduit fortement la violence dont on sait le duo capable (refaites-vous « malemort » ou « Noir » pour vous en convaincre, tas de moules!!). Dommage parce que leur morceau bénéficie une fois de plus d'un refrain imparable (leur marque de fabrique), et qu'avec une production plus puissante on tenait la grosse érection de la compilation.

Chez les cadets, la déception vient des Pictaviens de Manzer. D'abord parce qu'ils sont les seuls à proposer un morceau en concert, quand les autres se sont fendus d'inédits studios ou de versions démos inédites. Mais surtout tout simplement parce que le morceau est juste sympa sans plus, quand on sait Manzer capable de faire bien mieux. Les Toulonnais de Affliction Gate proposent un ré-enregistrement d'un de leurs morceaux, et force est de reconnaître que la nouvelle version sonne mieux que l'originale qui blindait déjà fort : les Asphyx de la rade maitrisent bien leur death old school et s'en tirent avec les honneurs. Par contre, la bonne surprise vient de l'inédit de Mourning Dawn : morceau non retenu pour leur fantastique récent album « Les Sacrifiés ». On se demande ce qui a valu à ce morceau d'être rejeté. Toujours pratiquant ce mélange unique entre Doom Extrême et Black Metal dépressif (sans aucun des aspects négatifs généralement associés à ce genre), Mourning Dawn illumine (désolé, mais c'était trop tentant!) cette compilation de sa noirceur.

Parlant de Doom, on passe aux benjamins avec l'autre représentant du genre parmi les vingt participants : Conviction. Projet parallèle d'Amduscias, de Temple Of Baal, ce morceau de Conviction est du niveau de la démo sortie l'an dernier : un Doom traditionnel correct, bien interprété, encore un peu trop jeune (les influences sont faciles à repérer) mais plein de potentiel. Et en parlant de potentiel, c'est clairement la nouvelle génération de groupes qui en vomit le plus. Si l'on regrettera une trop grosse présence du death à la suédoise de 1990 (Cadaveric Fumes, Torture Throne, Skelethal), force est quand même de constater que les groupes qui le pratiquent le font foutrement bien. Alors rien de neuf dans le caveau humide du genre, mais au moins les groupes font l'effort d'essayer de dépasser le stade de simple copie (du trio, c'est CadavericFumes à qui va ma préférence, pour cause de basse bien punk qui vous claque sa race en plein dans la gueule). Par contre, la vraie bonne surprise est le morceau de Flesh Eaters, qui à la même odeur que les marécages de Tampa en 1992. Le style floridien à l'ancienne commence enfin à revenir sur le devant de la scène (la faute au très réussi premier album de Gruesome?), et il faut bien avouer que ça fait foutrement plaisir d'entendre un groupe français se revendiquant aussi ouvertement du style. Je ne connaissais pas le groupe avant d'écouter la compilation, je ne sais pas s'ils ont sorti un truc mais ils viennent de gagner un fan. Autre bonne découverte pour ma pomme, un groupe dont j'avais souvent entendu parler mais que je n'avais jamais écouté : Necroblood. Alors, je suis notoirement un gars plutôt hermétique aux machins à la Annihilation. Pas que ce soit nul, juste qu'il faut que je sois dans un état d'esprit assez particulier pour arriver à réellement apprécier. Et généralement, je suis encore plus hermétique aux groupes copiant Annihilation, sauf cas particulier évoqué auparavant. Du coup, j'avoue avoir été le premier étonné d'avoir accroché au morceau des Parisiens qui donne l'impression que le Ross Bay Cult a ouvert une succursale en bord de Seine : lourd, malsain, suffocant et en même temps puissant, je me suis fais violer les tympans et j'en ai redemandé avec plaisir.

Évidemment, j'aurais pu faire un track by track mais il faut avouer que c'est aussi chiant à taper qu'à lire. Si vous n'avez pas vu un groupe cité, ce n'est pas que je l'ai trouvé nul, juste que le morceau ne pas plus marqué que ça.

La perfection n'étant pas de ce monde, malgré toutes ses qualités la compilation n'écopera pas de la note maximum pour deux points en particulier, l'un majeur et l'autre plutôt anecdotique. Le premier est tout simplement le manque flagrant d'au moins un groupe de Brutal Death technique. Je ne parle pas là de Deathcore merdeux, mais de groupes à la Origin, Deathcore, Krisiun ou Suffocation. On en a quelques uns en France (Cadaveric Fumes, Nephren-Ka ou Savage Annihilation, pour n'en citer que trois), et en mettre un n'aurait pas dépareillé au milieu des autres (on m'objectera qu'il y a The Seven Gates, mais même eux sont plus du côté « Altars Of Madness » que « Gateways To Annihilation »). C'est dommage. Le second point, à la con mais qui m'emmerde personnellement un peu, c'est le fait qu'il n'y ait aucune place de prévue dans le digipack pour ranger le livret très fourni : c'est énervaaaaaaaaant au possible !!!

Reste que cette compilation est remplie jusqu'à la gueule de bonnes choses, au point que même les titres les moins marquants, selon moi, se révèlent quand même relativement réussis. Cette cohérence entre l'ambition de la compilation (présenter un panorama de ce qui se fait de mieux en France à l'heure actuelle en terme de Metal Extrême) et le résultat fait de « We Are French, Fuck You ! » un achat dont vous n'aurez pas à rougir, et que je n'hésiterais pas à qualifier d'indispensable pour peu que l'on aime le bon Metal crasseux.

6 Commentaires

8 J'aime

Partager

LeMoustre - 08 Septembre 2015: Et le second point, BG ?
BEERGRINDER - 22 Septembre 2015: Ouiiiii, effectivement, il est chiant à ranger ce livret^^
jocemcmxcix - 23 Septembre 2015: Merci au Moustre pour la précision concernant Hexecutor ! Compil' commandée :)
MikeSlave - 23 Septembre 2015: putain oui ce livret est casse-burnes he he
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire