Walk in the Fire

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Strangeways
Nom de l'album Walk in the Fire
Type Album
Date de parution 1989
Style MusicalHard FM
Membres possèdant cet album26

Tracklist

1. Where Are They Now
2. Danger in Your Eyes
3. Love Lies Dying
4. Every Time You Cry
5. Talk to Me
6. Living in the Danger Zone
7. Modern World
8. Into the Night
9. Walk in Fire
10. After the Hurt Is Gone

Chronique @ Loloceltic

22 Avril 2013

Un album incontournable pour tous les amateurs du genre.

Deux ans après l’excellent "Native Sons", Strangeways est de retour avec un nouvel album dans lequel de nombreux espoirs ont été placés par les amateurs d’Aor. Si le line-up n’a pas bougé, Ian Stewart s’est cette fois-ci, chargé lui-même de la production, non sans l’aide de John Lee qui était déjà ingénieur du son sur le précédent opus. Et le résultat est parfaitement à la hauteur des attentes que son prédécesseur avait pu générer. Le quartet, toujours épaulé par le talentueux David Moore aux claviers, œuvre à nouveau dans un style Aor, mais s’éloigne cette fois-ci des frontières Hard FM qu’il franchissait parfois sur ses précédentes productions. Même si l’énergie est toujours présente, l’accent a clairement été mis sur la mélodie, offrant ainsi une place de choix à la magnifique voix de Terry Brock. En effet, ce dernier est nettement l’attraction principale de ce "Walk in the Fire". Le reste du groupe semble se mettre entièrement à son service et chaque composition paraît taillée sur mesure pour donner toute sa valeur au chant de l’Américain.

"Where Are They Now", titre introductif, met directement dans le bain. Mid-tempo soutenu, ultra-mélodique et au refrain imparable, il résume parfaitement l’esprit de l’album. Le reste des 9 titres qui l’accompagnent ne baisse jamais en qualité, sans pour autant tomber dans la monotonie. Les nappes de claviers apportent un côté aérien qui n’est pas sans rappeler Dare ("Modern World", "Walk in the Fire"), et les nombreux mid-tempi renvoient vers Journey ("Into The Night"), alors qu’étonnement, Terry Brock affirme sa personnalité, s’éloignant ainsi des comparaisons parfois encombrantes avec Steve Perry.

Nous passerons sur les 2 titres live ajoutés comme bonus sur la réédition de 2006, tant le son calamiteux leur enlève tout intérêt. Par contre, nous ne pouvons passer sous silence les perles mélodiques que sont le mid-tempo "Every Time you Cry", le plus musclé "Living in the Danger Zone" ou le catchy "Danger In Your Eyes". Enfin, nous n’oublieront pas non plus les ballades qui ne sombrent jamais dans la mièvrerie. Sur "Love Lies Dying", le tempo varie entre passages aériens et refrain plus appuyé, alors que "Talk To Me" et "After The Hurt Is Gone" flottent sur un océan d’émotions, sans perdre en dynamisme pour autant.

Vous l’aurez compris, ce "Walk in the Fire" s’installe au Panthéon de l’Aor et devient, de ce fait, un album incontournable pour tous les amateurs du genre qui se doivent de le posséder dans leur discothèque. Malheureusement, il ne bénéficiera pas du soutien qu’il aurait mérité de la part de son label, et les ventes ne décolleront pas assez vite, ce qui entraînera le départ de Terry Brock. L’orientation prise alors par les frères Stewart, éloignera Strangeways des territoires, pourtant lumineux, fréquentés sur ce petit bijou.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire