Vortex of Violence

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Repent (GER)
Nom de l'album Vortex of Violence
Type Album
Date de parution 12 Octobre 2012
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album3

Tracklist

1. Vortex of Violence
2. Fragments of Despair
3. State of Fear
4. The System Has Failed
5. Howl
6. Vengeance
7. The Return of Dark Ages
8. Rat Race
9. Suicidal Dreams
10. Human Hell
11. World Supremacy
12. Puppets of Corruption

Chronique @ grogwy

05 Fevrier 2017

Un album inoriginal, mais sympathique

En général les groupes allemands de Thrash Metal s'inspirent principalement du triumvirat Destruction, Kreator, et Sodom.
Pourtant certaines formations germaniques n'hésitent pas à suivre l'exemple d'Exumer, qui dès 1986 avec "Possessed by Fire" (suivi en 1987 de "Rising From the Sea") proposait un Thrash Metal d'inspiration américaine (Exodus, Slayer).

C'est le cas avec le groupe Repent, qui délivre sur son album "Vortex of Violence" un Thrash Metal américain ancré dans les années 80.

Formé à Lauf an der Pegnitz (Bavière) en 1992, le groupe sort "Escape from Reality" en 2000 (sur Scarecrow Records) et Disciple of Decline en 2004 (sur Autopsy Stench Records), deux disques très mal distribués.

Confronté en 2005 aux habituels changements de line-up, Repent se reconstitue autour du guitariste Philip Bath (seul rescapé de la formation d'origine), et continue à donner de nombreux concerts à travers l'Allemagne.

Stabilisé en 2011 avec Jürgen "Eumel" Aumann (chant), Martin "Heusi" Heusinger (guitare), Lutz "El El" Lohmann (basse), et Maxi Zimmerl (batterie) Repent signe sur le label High Roller Records (Darkness, Witchburner), puis enregistre entre l'été 2011 et le printemps 2012 son troisième album "Vortex of Violence" qui sort finalement en octobre 2012.

Si au verso du disque certains membres du groupe portent des t-shirts d'Evildead, d'Holy Terror, et de Whiplash l'écoute du premier morceau "Vortex of Violence" renvoie immédiatement à Slayer.
Une influence qui persiste sur les titres "Fragments of Despair" et "State of Fear" dont les lignes de guitares rappellent celles du furieux duo Jeff Hanneman-Kerry King, tandis que la manière dont Jürgen Aumann débite ses paroles se rapproche (dans un registre cependant plus grave) du caractéristique phrasé de Tom Araya.
Il en est de même pour les morceaux "Howl" et "Human Hell" (et pour tous les autres titres de l'album) sur lesquels plane l'ombre des incontournables "Reign in Blood" (1986) et "South of Heaven" (1988).
Bien que Repent ne soit rien d'autre qu'un énième clone de Slayer, en scandant les refrains des morceaux (ce que ne font pas Jeff Hanneman et Kerry King) les musiciens du groupe réussissent à prendre quelques distances avec leur modèle américain, et se rapprochent (un peu) de leurs compatriotes d'Assassin.

Malgré ce manque évident d'originalité, les bavarois nous offrent un très bon (et très intense) album, qui à l'instar du "Impact" (2002) de Dew-Scented et du "Hidden Cruelty" (2007) de Maze of Torment comblera les inconditionnels d'un Thrash Metal Slayerien.

Par conséquent aucune repentance ne sera demandé au groupe.



2 Commentaires

2 J'aime

Partager
LeMoustre - 05 Fevrier 2017: J'ai vu ce LP chez un disquaire l'autre jour. Attiré par les T-Shirts des musiciens, j'ai tenté l'écoute et ceci ne m'a pas semblé d'une très haute qualité pour contrebalancer le manque de personnalité.

Du coup, pas d'achat en ce qui me concerne. Néanmoins, ça s'écoute, sans plus.
Elevator - 06 Fevrier 2017: Je ne connaissais pas ce groupe. A découvrir donc ...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire