Uni aux Cîmes

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Orakle
Nom de l'album Uni aux Cîmes
Type Album
Date de parution 26 Avril 2005
Style MusicalBlack Atmosphérique
Membres possèdant cet album22

Tracklist

1. Emergence
2. L'instant du Dessus
3. Le Distant
4. Gnose
5. Uni aux Cimes
6. Instables
7. Le Seuil Ardent
8. Abyssale
9. Oui

Chronique @ Nattskog

08 Mai 2005
Orakle, groupe français auto-proclamé de black sophistiqué, mérite bien ce qualificatif avec leur premier véritable album « Uni aux cimes ».
A première écoute, la musique est complexe, très variée et particulièrement bien jouée.
La seconde écoute accentue ces impressions, mais on s’y retrouve sans doute un peu mieux dans les compositions.
Pour situer le style, comme ils l’ont défini eux-même dans leur post sur le forum de SOM, le Black Sophistiqué est apparu avec l’album « Anthems to the Welkin at Dusk » d’Emperor. La suite de la discographie de ce groupe mythique semble avoir bien imprégné Orakle, et ce pour un album d’une grande qualité.

Les morceaux, assez longs et très variés, témoignent d’une richesse technique très impressionnante, certains riffs semblent directement tirés de « IX Equilibrium » (« Le Distant »), le chant black et les chœurs clairs sont parfaitement adaptés à la musique planante, progressive et la production excellente permet de tirer le maximum de qualité pour cet album.

Bon, les morceaux sont trop complexes pour procéder à une description sommaire, donc on va plutôt confronter à quelque chose de plus connu, et là avec ma petite "cultrance" dans le black, je ne vois qu’Emperor à qui l’on puisse comparer Orakle. Le rapprochement est un honneur (Emperor est un de mes groupes préférés, et un de ceux qui ont le plus fait bouger le Black), mais aussi pas léger ni à faire, ni à porter.
Le fait de comparer Orakle à Emperor m’expose à des critiques virulentes de la part des puristes aveuglés par le culte qu’ils vouent au maître. Tant pis j’assume et je plussoie même en ajoutant que dans ce style de Black/Prog/Sophistiqué, c’est ce que j’ai entendu de mieux depuis un bon moment (2001 ? ^^).
Pour eux aussi ce n’est pas facile à porter : une telle filiation musicale est particulièrement lourde, difficile à assumer : ils s’exposent là encore aux critiques les accusant de copier, de plagier… Eh bien avec « Unis aux cimes », Orakle s’en sort très bien ! Mêlant ces influences mythiques à des créations personnelles, le groupe évolue tout au long de l’album dans des morceaux sublimes et originaux. Même si certains passages isolés rappellent inévitablement « Prometheus … » ou « IX Equilibrium », les mélodies, les claviers et donc l’ensemble du morceau est plus symphonique et plus mélodique également que chez les Norvégiens.

Une attention particulière mérité aussi d’être portée aux textes des chansons. Loin d’être aussi pathétiques que la plupart de ceux dont trop de groupes de Black nous abreuvent, Orakle a au moins deux mérites : celui de tout chanter en français, et celui de composer de beaux textes en vers sur des thèmes très intéressants (je vous laisse découvrir les paroles sur la page de l’album).

Bon. Je crois que le temps de la conclusion est venu. Ce disque est superbe. La qualité de jeu, les composition et l’inspiration concourent à faire de « Uni aux cimes » mon album coup de cœur pour mai 2005. Faut il en dire plus ? Sûrement, mais je laisse le soin à d’autres de le faire !

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Nile - 23 Mars 2010: je suis entièrement d'accord avec toi, et la comparaison avec Emperor est justifiée.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ disgracia

30 Juin 2006
Amateurs de black metal réfléchi, bien produit et technique : voila ce qu’il vous faut !
N'hésitez plus à entrer dans l'univers musical d'Orakle, à travers ces torrents de sensations et ce labyrinthe de mélodies, Je suis sur que le voyage vous plairas.
En effet car Orakle produit une musique majestueuse, ou les guitares s’entrelacent harmonieusement, aidés par une jolie basse et une batterie technique qui a su développer un jeu original.
Quelques notes de synthé traînent par-ci par-la …ajoutant un petit plus aux compos.
Des compos qui oscillent très biens entre les passages rythmés et propres au «secouage de tête » et les passages envoûtants. On trouve aussi pas mal de chant clair masculin qui collent parfaitement à la musique. On a aussi des passages acoustiques, et même l'apparition d'une trompette.
Le disque est plutôt dur à apprivoiser, et on est d’abord noyer dans les mélodies avant de vraiment apprécier…
Orakle se distingue aussi par ses textes, poétiques et excellente qualité, chanté en français, ils confèrent un petit côté mystique aux paroles.
Le tout est servit dans un digipack simple, mais classe, avec un joli Artwork. La production est parfaite, et les musiciens maîtrisent totalement leurs instruments.
Un premier CD totalement réussit et qui laisse présager un belle avenir !
Voila je vous conseil de jeter un oeil et de soutenir ce groupe qui avec un seul album s’annonce déjà comme un excellent groupe !

18.5/20

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire