Titan's Awakening

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Kronos (FRA)
Nom de l'album Titan's Awakening
Type Album
Date de parution Octobre 2001
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album64

Tracklist

Re-Issue in 2001 by Warpath Records with the same tracklist but a different cover
1.
 Mashkhith
 03:52
2.
 Sysiphe
 02:47
3.
 Enslaved by the Madness
 04:10
4.
 Bloodtower
 03:53
5.
 Eternal Mindtrap
 05:03
6.
 Outrance
 00:05
7.
 Sadistik Retribution
 04:49
8.
 Warmaggedawn
 03:19
9.
 Dismember
 02:56
10.
 Disease of God
 04:08
11.
 Demence of the Gnomish Warriors
 00:42
12.
 Supreme Nordik Reign
 03:13

Durée totale : 38:57

Acheter cet album

Kronos (FRA)


Chronique @ Malantis

28 Novembre 2009
Lorsque les vosgiens de Kronos sortent leur premier album en 2001, le groupe est loin d’être débutant et existe depuis déjà 7 ans. Il compte alors deux démos à son actif et de nombreux concerts dans toute la France.

L’album est tout d’abord sorti en autoprod en 2001, puis a été réédité par Warpath record la même année pour enfin connaitre une ultime réédition en 2009 dans le coffret Prelude to Awakening au coté des deux premières démos du groupe.

Le tout premier artwork, assez peu réussi, faisait plus penser à une jaquette de jeux vidéo (Soul Calibur) qu’à une cover de death metal. En signant avec Warpath le groupe bénéficie alors des services d’un grand illustrateur à savoir Mr Deather (Angelcorpse, Vital Remains …) qui réalise pour eux un magnifique artwork mélangeant imagerie death et imagerie antique.

Dés ce premier opus, le groupe délimite déjà fortement le death metal qu’il pratiquera sur les albums suivants. D’une brutalité rare, les 12 morceaux sont assénés aux oreilles de l’auditeur sans une once de répit. Le growleur Kristof dispose d’un organe dont la profondeur et la puissance rivalise avec celle des ultra-grunters américain type Mike Majewski, le coté porcin en moins. Les riffs sont puissants et incisifs et toute la panoplie des effets de jeux du death est au rendez-vous. Au niveau de la structure des morceaux, les parties "brise-nuques" enchainent avec des passages tapageurs et le batteur montre une excellente maitrise lors de ces nombreuses cassures rythmiques (Bloodtower). La basse enfin occupe une place de choix et sait se faire entendre (Warmaggedawn).

L’album a connu un processus d’enregistrement assez particulier. Les morceaux ont été joués live en studio et presque tous mis en boite en une prise. Un choix donnant un résultat très brut mais pas toujours réussi. Le son de caisse claire notamment ressort beaucoup trop et « mange » certaines parties de guitare. Le début de Sadistik retribution par exemple est limite inaudible. Pour le coup, ce sont les amateurs de productions raw qui seront aux anges.

Cet opus est d’une brutalité extrême, parfois trop peut être. Le groupe n’a pas encore développé les respirations de son death et ses ambiances antiques, empêchant du même coup l’auditeur de rentrer pleinement dans son univers. Malgré une profusion de bons riffs (l’intro en tapping de Eternal Mindtrap pour n'en cité qu'un) et un growl puissant, la production moyenne a tendance à noyer l’ensemble et à casser de nombreux temps forts.

Sans se montrer réellement transcendant, Kronos avec ce premier méfait signe une première réalisation de très bonne facture. Les défauts venant plus de la production que des musiciens, au demeurant très talentueux.

Montrant un groupe mature au potentiel technique énorme, ce premier album classe le combo dans le rang des formations death métallique prometteuses. Statut que les vosgiens confirmeront par la suite dés le très bon Colossal Titan Strife.

2 Commentaires

2 J'aime

Partager
bojart - 30 Novembre 2009: Merci pour cette chro' qui m'aura fait découvrir un autre groupe de death brutal ;)
Fabien - 09 Décembre 2009: Titan’s Awakening est un album que j’ai eu un peu de mal à appréhender, la faute à son écoute ultérieure aux deux disques successeurs du groupe vosgien. Kronos y développe déjà les bases de son brutaldeath puissant, mais son premier jet manque encore de ces ambiances antiques, qui participent largement au charme et à la force de Colossal Titan Strife et The Hellenic Terror.

Un premier album solide en tout cas, avec ce chant d’outre tombe de Kristoff particulièrement décoiffant, notamment en live... J’aime également beaucoup la présence de jeu du bassiste Tom, sans compter la fine paire de guitaristes Grams / Richard.

Dommage que Kristoff soit récemment parti. La signature de Kronos chez Neurotic Records (Prostitute Disfigurement, Spawn of Possession) laissait pourtant présager le meilleur...

To the Death.
Fabien.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire