There's Something Rotten... In the State of Denmark

Liste des groupes Death Metal Illdisposed There's Something Rotten... In the State of Denmark
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Illdisposed
Nom de l'album There's Something Rotten... In the State of Denmark
Type Album
Date de parution 1997
Enregistré à Borsing Recording
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album56

Tracklist

1. Psychic Cyclus I-III 04:47
2. Near the Gates 03:46
3. We Lie in the Snow 04:22
4. Wake Up Dead (Megadeth Cover) 03:27
5. Life: an Evaluation 02:46
6. There's Something Rotten... 03:41
7. Pimp 04:37
8. Days on the Floor 03:36
9. Not a Vision - 1991 03:27
10. Instrumentally Illdisposed 04:03
11. Horsens Highway 00:52
Total playing time 39:24

Acheter cet album

Illdisposed


Chronique @ eulmatt

02 Octobre 2007
Au temps de la splendeur viking, les Danois étaient les plus redoutés des hommes du Nord, célèbres pour leurs raids sanguinaires et leur belligérance permanente, tandis que les Norvégiens préféraient explorer l’Amérique et les Suédois aller fricoter avec les jolies Slaves pour fonder ce qui deviendra la Russie. Mille ans plus tard, quand le viking est redevenu à la mode par le biais du metal, il faut bien admettre que le Danemark s’est Retrouvé bien effacé devant l’éclosion des scènes Suédoises et Norvégiennes. Cependant, il faut tout de même reconnaître la qualité de quelques formations, qui à défaut d’occuper le devant de la scène, ont une personnalité marquée et un talent certain. Les death-metalleux d’Illdisposed sont de ceux-là.

Cantonné jusque là à une étiquette d’honnête groupe de death, sans réel originalité, les Danois s’affirment nettement grâce à There Is Something Rotten..., trouvant enfin leur voie et leur style. S’écartant des clichés habituels, Illdisposed se plaît dans un univers contestataire et engagé, et ne se prend pas au sérieux. Et c’est grâce à une décontraction assumée que Illdisposed parvient à produire son album référence.

Musique de kermesse ? Loin de là. Illdisposed envoie du gros, du très gros. A la base, un death mélodique bien épais et très copieux, dont les fondations en béton armé sont avant tout un son colossal. Là où les Danois marquent leur différence, c’est dans le groove et l’énergie de leur metal, pour le coup diablement ravageur. Les riffs sont gras, la rythmique montre un sacré coffre, un gros soupçon de thrash vient régulièrement ajouter un dose de vitamine à ce death décidément aussi peu prétentieux qu’il est pêchu. Et c’est sacrément rafraîchissant de Retrouver autant de feeling dans un disque qui n’invente rien mais qui atteint son but avec enthousiasme.

Les amateurs de death mélodique Suédois se régaleront à l’écoute des enthousiasmants Near The Gates et Life – An Evaluation , de facture très conventionnelle et d’une efficacité irréprochable…

Cependant, les Danois ne se privent pas de proposer des alternatives aussi classiques dans la forme que surprenantes de leur part, flirtant avec du heavy / thrash plutôt lent, mais toujours consistant et bien étayé par la voix gutturale de son chanteur. C’est notamment au travers de morceaux tels que We Lie In The Snow que l’on découvre ces accents presque lyriques accentués par les excellents passages mélodiques de guitare.

Grand adepte des reprises devant l’éternel, Illdisposed s’attaque d’ailleurs, comme pour mieux confirmer ses influences, au légendaire Wake Up Dead du père Mustaine. La version originale paraît soudain bien maigrichonne...

Mais quant au reste de l’album, et c’est dans ce registre où les Danois excellent le plus, ceux-ci utilisent généreusement leur grosse patte pour nous pondre des riffs graisseux et déhanchés, de l’entrée en matière Psychic Cyclus en passant par les lents et imposants There Is Something Rotten…, Not A Vision ou encore l’étonnant Pimp, à la rythmique chaloupée et au solo chirurgical. Pas très éloigné de ce que d’aucuns appellent le Death’n’Roll. Les puristes pourront toujours hurler quant à l’abandon définitif des Danois de leur death brutal originel; mais comment ne pas se réjouir de les voir s’épanouir dans une musique certes accessible mais tellement plus généreuse et personnelle, qui enfin les fait sortir du lot.

Mention bien pour Illdisposed qui pond là un disque référence de sa discographie (pour ma part en tout cas). A défaut de révolutionner le genre, ce bon gros metal enthousiaste, spontané et de plus très bien produit et exécuté, se laisse facilement dompter et s’avère fort agréable.

3 Commentaires

6 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
tonio - 02 Octobre 2007: Certain titres sont très bons, d'autres très vite lassants, domage que tout l'album ne soit pas de la même qualité. Un bien bon album tout de même qui renferme un paquet de bons riffs et de solos inspirés.
Arkhamian - 21 Mai 2011: Cet album envoie grave, mais c'est vrai qu'il est inégal. Les morceaux les meilleurs sont les premiers, du coup ça le rend très accrocheur: groovys à souhait, avec un son de tueurs. Il y a aussi un excellent morceau instrumental qui vaut le détour à la fin!
CaitiffChoir - 01 Septembre 2011: Tombé sur ce groupe grace aux chroniques de nos deathers préférés. Je vous remercie grandement des chroniques que vous nous offrez,surtout lorsque vous citez d'autres groupes en rapport avec la chro',ce qui permet aux néophytes deathers comme moi de s"ouvrir largement l'esprit.

Album super,comme la chronique l'accompagnant.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire