The New Eve

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Spheric Universe Experience
Nom de l'album The New Eve
Type Album
Date de parution 11 Septembre 2012
Style MusicalMetal Progressif
Membres possèdant cet album7

Tracklist

1. Shut Up
2. The New Eve
3. Escape
4. Never Heal
5. Angel
6. The Day I Died
7. In This Place
8. Self Abuse
9. My Heart on the Cross

Chronique @ Hellsheimer

25 Septembre 2012

Ce «The New Eve» démontre que Spheric Universe Experience est encore monté d’un cran dans la créativité

«The New Eve" est le quatrième album de Spheric Universe Experience.

Et comme pour beaucoup de productions actuelles, on ne peut rien reprocher au son de cet album. D’ailleurs, la musique pratiquée tout au long de celui n’aurait pas pu supporter une production médiocre sous peine de finir à la poubelle dés la première écoute.

Dés l’intro, on comprend que le clavier va prendre une part prépondérante dans le son de cet album, ce qu’on verra plus tard.
Au départ, la voix surprend un peu par rapport à la musique (surtout sur le tempo martial de «Shut Up» qui ouvre l’album), mais au fur et à mesure des écoutes, elle passe vraiment bien. On n’hésite pas à lui appliquer quelques effets («The New Eve", »The Day I Died»). Capable de monter dans les aigus mais connaissant ses propres limites, Franck Garcia n’en fait pas trop et module parfaitement sa voix pour en faire sortir toute une palette d’émotions qu’il adapte à l’ambiance de chaque titre.
Les groupe utilise les choeurs à bon escient, ce qui donne un petit coté Rock N Roll supplémentaire («Shut Up», »The Day I Died»). Ceux ci restent très «crus» dans l’ensemble, avec très peu d’effets, et on est loin de surproduction comme chez Therion ou Ayreon.

La touche Prog est surtout amenée par le clavier, celui ci utilisant une grande panoplie de sons tout au long de cet opus. Il n’hésite pas à créer des ambiances («The New Eve"). à utiliser un son de piano classique («Angel"), voir à s’éxiler dans le futur (l'intro de «Never Heal", «Excape" ou tous les petits arrangements dans les titres). Suivant les morceaux, il n’est pas sans rappeler Ayreon (l’intro de «Angel"). Mais quelquefois aussi le son surprend vraiment («My Heart on the Cross").
Les rythmiques sont souvent saccadées («The New Eve», »Escape») et Fear Factory n’en renierait sans doute pas quelques unes («Shut Up", «Never Heal»). Tout comme Symphony X («Self Abuse", »In This Place») ou la superposition guitare/clavier fait mouche. Elles sont aussi le plus souvent relativement complexes et diversifiées.
Le morceau «The Day I Died» est par exemple plus mid tempo, rappelant par certains cotés 30 Seconds To Mars.
Pour ce qui est des soli, ils sont généralement courts, souvent techniques mais jamais hors sujets ou longs et chiants comme un jour sans pluie en Normandie. On retrouve quelques duels guitare/clavier dans ceux ci comme sur «Shut Up».

Les changements de tempo sont fréquents à l’intérieur de chaque morceau (le terme Prog venant aussi surement de cette façon de composer). Les variations et les enchainements à l’intérieur d’un même titre sont toujours fluides et on n’a jamais l’impression d’avoir simplement des riffs mis bout à bout dans n’importe quel ordre pour faire une chanson comme c’est souvent le cas dans ce type de productions.

Un titre au tempo plus lent vient calmer les ardeurs du groupe au milieu de l’album avec des sonorités plus acoustiques. Ce «Angel» est de très bonne facture et la voix est parfaite, plus posée sur ce titre qu’elle contribue à tirer vers le haut. Par contre la fin ou seul le clavier termine avec des sons futuristes est assez dispensable. Un deuxième morceau de ce type vient clôturer l’album. Et sur celui ci aussi («My Heart on the Cross"), la voix donne une autre dimension à l’ensemble. Sur ce titre les rythmiques sont beaucoup moins compliquées justement peut être pour simplement accompagner et ainsi souligner la qualité du chant. Mais là encore la fin surprend surtout que c’est aussi l’album qui se termine...

Un mot sur la batterie qui elle aussi apporte sa pierre à l’édifice, avec la aussi une grande diversité dans les rythmes, une technique parfaitement maitrisée et une excellente assise pour les titres. Survitaminée sur «In This Place» ou «The New Eve" ou calme sur «Angel".
Seule la basse semble un peu en retrait par rapport au reste des instruments.

Ce «The New Eve» démontre que Spheric Universe Experience est encore monté d’un cran dans la créativité, dans la qualité de composition des titres et dans la maitrise de ses instruments. Ce quatrième opus est donc une véritable réussite. Nul doute qu’il devrait encore faire le bonheur de quelques festivals Prog dans les mois à venir. Et aussi gagner quelques nouveaux fans.

5 Commentaires

2 J'aime

Partager

Gablaster - 26 Septembre 2012: C'est fou se qu'on peut faire avec de l'application et beaucoup d'intelligence!
Jamais le pas de trop n'est franchi et le savoir faire augmentant avec l'expérience, l'avenir est à eux!
bravo les gars et merci pour la chronique!
Hellsheimer - 26 Septembre 2012: Pour la promo, j'ai la chance de connaitre le patron du label américain du groupe. Coté Français, je n'ai jamais rien reçu de Replica...
TimCore03 - 29 Septembre 2012: Moi qui ne suis pas un adepte du genre, le groupe m'était jusque là inconnu. Après lecture de la chronique, j'ai écouté "The Day I Died" qui m'a vraiment plu. Je me suis envoyé l'album dans les tympans cette nuit, ces mecs ont vraiment un talent fou ! Un 20 bien mérité pour ma part.
Hellsheimer - 29 Septembre 2012: 20, ça fait beaucoup mais c'est argumenté donc pas de soucis. :-)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Spheric Universe Experience