The Key

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Operation Mindcrime
Nom de l'album The Key
Type Album
Date de parution 18 Septembre 2015
Style MusicalHeavy Progressif
Membres possèdant cet album14

Tracklist

1. Choices 03:37
2. Burn 03:47
3. Re-Inventing the Future 04:38
4. Ready to Fly 03:44
5. Discussions in a Smoke Filled Room 01:45
6. Life or Death? 04:56
7. The Stranger 03:49
8. Hearing Voice 05:38
9. On Queue 04:51
10. An Ambush of Sadness 01:42
11. Kicking in the Door 03:04
12. The Fall 06:23
Total playing time 47:54

Chronique @ frozenheart

30 Octobre 2015

Le retour gagnant d'un artiste au bord du gouffre...

Nous sommes au mois de septembre 2015, le chanteur historique de la reine du Reich Geoff Tate annonce son retour aux affaires et à la tête d'un nouveau groupe nommé Operation Mindcrime. Effectivement, le chanteur qui avait été expulsé de Queensrÿche en 2012 compte bien prendre sa revanche face à un groupe qui tourne en rond. Pour cela, Tate nous revient avec un nouveau groupe au même patronyme que l'excellent concept album paru en 1988, le bien nommé "Operation Mindcrime". Bien entendu, la comparaison s'arrête là, car cette fois-ci, le vocaliste nous offre une musique moins percutante et toujours Heavy, mais un poil plus Rock Progressif et raffinée (soft) que ce qu'il proposait chez Queensrÿche.

Avec Operation Mindcrime, Geoff Tate nous invite dans un concept album comprenant trois volets, "The Key" étant le premier chapitre de cette saga, qui raconte l'histoire de quatre personnes créant une machine qui leur permettra de percevoir une alternative à la réalité. La production au son et mix modernes met en valeur le chant et tous les instruments pour un résultat digne d'intérêt. Cela est sans doute dû au travail d'orfèvre de la paire Geoff Tate/ Kelly Gray, tous deux producteurs et compositeurs de l'opus et ex-Queensrÿche.

Par contre, côté artwork et pochette, l'esthétisme, lui, est assez douteux et à mille lieues du contenu de l'album. Nous voyons un buste couvert d'une chemise marron avec un pendentif représentant une clé USB, coiffée d'une fleur de lys rappelant l'emblème et logo de l'ancien groupe de Tate. Enfin, ne nous attardons pas plus sur ces détails.

Ouvrons une parenthèse sur la composition du groupe. Là, nous avons un line-up de rêve ! Imaginez John Moyer du groupe Disturbed à la basse, Simon Wright à la batterie (ex DIO et AC/DC), Kelly Gray (rescapé de l'aventure Queensrÿche) à la guitare, sans oublier deux invités de marque, Brian Tichy, batteur émérite au carnet d'adresses long comme le bras, et Dave Ellefson (Megadeth) à la basse. Nous n'omettrons pas le reste des musiciens intervenant sur l'opus, Scott Moughton à la seconde guitare, et pour finir Randy Gane (ex Myth) aux claviers.

Parlons de l'album en question. Tate nous gratifie de titres inspirés et percutants comme le prouvent le très Heavy "Hearing Voice" ou bien le moderne "The Stranger" dans un genre proche du Néo, au phrasé "rappé" (la découverte de l'album) ou encore "The Fall" avec sa batterie marteau pilon de Tichy. Bien entendu, nous retrouvons à certains moments la patte Queensrÿche, comme en témoigne le titre "Kicking in the Door" qui n'aurait pas dépareillé sur l'album "Promised Land" ou "Burn" qui me rappelle le mésestimé Q2K. Je n'oublie pas non plus le superbe "Re-Inventing the Future" avec son intro et son ambiance nous ramenant dans les années 90, le titre "Empire" n'étant pas loin !

Quant aux autres morceaux, ils s'inscrivent dans un registre plus atmosphérique en mid tempo, où Tate se montre plus mélancolique, tel "Life or Death?" avec un chant à couper au couteau. Sans oublier "On Queue" tout en émotion où Tate nous gratifie d'un superbe solo de saxophone sur son final. D'autres titres intéressants m'ont interpellé comme le très atmosphérique "Kicking The Door" et sa basse spatiale, "Ready To Fly" avec ses effets sur les voix et sa rythmique pas piquée des hannetons qui groove à tous les étages. Le seul petit bémol réside dans les titres restants qui servent d'intro et d'interlude à l'album. N'aurait-il pas été plus judicieux de les intégrer directement aux morceaux afin d'insuffler plus de profondeur et de cohésion à l'ensemble de l'album ?

Pour conclure, Geoff Tate nous revient en grande forme et requinqué avec un album pas parfait, mais annonçant de grandes choses, surtout quand on connaît les précédents travaux du sieur Tate. En comparaison à ses anciens collègues qui eux ne prennent aucun risque en nous servant du réchauffé, les compositions sont modernes et inventives voire audacieuses. Alors, oubliez vos préjugés et laisser-vous transporter par cet excellent album, pas parfait, mais aux atouts tout à fait honorables.

8 Commentaires

8 J'aime

Partager

frozenheart - 01 Novembre 2015: @David_Bordg: C'est tout à fait ça!
Effectivement, cet album est supérieur et plus original que celui de Queensryche. Au moins Tate ne s'est pas contenté de faire du réchauffer même si l'ombre de sonanciens groupe plane encore sur cet opus.
David_Bordg - 01 Novembre 2015: Que dire de l interlude discussions In a smoke filled room, j ai cru entendre l inspiration nette des grands moments floydiens, choices, ready to fly, re inventing the futur, the stranger, le heavy hearing voices, le magnifique kincking in the door!! Non vraiment tres tres bon!!
David_Bordg - 01 Novembre 2015: Oui tu as raison, j y ai cru entendre comme toi empire, et surtout promise land! On se rejoins totalement en tant que chroniqueur sur presque tout!! Si il y a un petit bémol et il est tout petit petit et le seul, c est Tate. Il chante tres tres bien mais il donne l impression de ne plus pouvoir pousser sa voix comme avant, mais peut être aussi que son oeuvre le lui interdiser!! Mais sur ready to fly par exemple ce qui perd en puissance il le gagne en émotion! Alors.....
David_Bordg - 01 Novembre 2015: C est nettement supérieur au dernier QUEENSRYCHE!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Operation Mindcrime