The God of All Mistakes

Liste des groupes Death Thrash Eminence The God of All Mistakes
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Eminence
Nom de l'album The God of All Mistakes
Type Album
Date de parution 21 Mars 2008
Produit par Tue Madsen
Enregistré à Antfarm Studio
Style MusicalDeath Thrash
Membres possèdant cet album13

Tracklist

1. The God of All Mistakes
2. Resistance
3. Day 7
4. Devil's Boulevard
5. Undermind
6. Injected Lies
7. Written in Dust
8. Snake Beat
9. Stainer
10. Enemy Inside

Chronique @ metalpsychokiller

10 Décembre 2008
Bon les ptits graisseux et les ptites graisseuses, autant vous avertir de suite; ici on n’est pas dans la section cleano bobo Aor, dans la catégorie lymphatiques progueux, ou dans la caste blackeuse maquillée bruleuse d’églises… Vous en faites partie et la moutarde vous monte au nez? Vos yeux si sensibles pleurent et votre nez coule? Alors remerciez-moi car en loupant ce test vous avez obtenu une dispense d’audition valable pour cet Eminence seulement. Vous préserverez ainsi une pérennité temporaire de vos cages à miels et de ce qui vous reste de neurones.

-Ca envoie, ça bastonne, ça déchire grave ; c’est qui? m’a demandé mon fils il y a un mois en entrant dans le bureau alors que le caisson de graves, à l’agonie, criait pitié.
- Quatre killers venant de Belo Horizonte, la capitale du Minas Gerais au Brésil (pédagogie, au moins t’auras appris quelque chose aujourd’hui pour le collège !!!). Cet album est leur troisième après Chaotic System en 1999 et Humanology en 2004 et ils existent depuis 13 ans. Et ouep, cette galette est une vraie tuerie ; et surtout mieux ciselée et plus puissante que les précédentes: du pur condensé d’énergie en fusion.
-Ca ressemble à du Pantera, Pa, non?
-Il y de ça en effet, et du Chimaira, du Machine Head. Mais surtout, on dirait des rejetons aux Cavalera. Mêmes racines tribales à la « Roots, Bloody Roots », mêmes percussions à la « Ratamahatta », même rythmique appesantie par une basse plombée ; et leur titre « Resistance » tient du « Refuse, Resist ». D’ailleurs, le premier bassiste (Jairo Guedz : overdose) a fait partie de Sepultura.
-Du thrash donc ?
-Ah, la question qui tue. Tu sais ce que je pense des étiquettes. Alors disons qu’en effet certains riffs sont thrash ou que le mélange est heavy thrash. Selon les compos, très classiques en outre, on oscille entre metalcore, groove, voir death… Car le panel du singer, Wallace Parreiras est conséquent et sa voix grave, saturée, renforce le coté déménageur énervé.
-En tout cas, le batteur il fracasse !!!
-Comme tu dis. Son frénétisme énergique, surpuissant renforce encore le coté testostérone de la voix. Il est adepte de la double et des blasts, son jeu est rapide, ravageur et me rappelle celui du drummer de Dagoba, Frankie (que je salue à l’occase !!!). D’ailleurs ils ont un autre point en commun: Tue Madsen. Ce gars est un génie de la prod: Dark Tranquility, The Haunted , Winds Of Plague et Dagoba entre autres lui doivent un son énorme ; et il a enregistré, mixé, masterisé, et produit ce CD ; un vrai gage de réussite.
-C’est quoi les meilleurs titres ?
-L’album est uniforme en qualité et en intensité. Mais certaines plages telles « The God of Mistakes », « Day7 », ou « Undermind » avec leurs refrains clairs et entêtants rentrent sans conteste possible dans ce que tu appelles les morceaux qui tuent.

-Oki Pa, tu me le files, conclu le fiston, du haut de son mètre quatre vingt cinq. Dix secondes après, la galette extraite, l’artiste sorti, je n’avais plus qu’à insérer un autre promo. Pas le temps de lui dire que je trouvais quand même un léger manque d’originalité à cet opus … Pas de regrets cependant, ce doit être dû au fait que je faisais partie des aficionados de Sepultura… Mais le gamin n’était pas né.

15/20 METALPSYCHOKILLER

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
 
GLADIATOR - 10 Décembre 2008: Merci pour cette chronique/tranche de vie .....
Vu ta description , ça doit se rapprocher de "Betzefer" . Pas original , mais terriblement efficace !
Glad.
metalpsychokiller - 10 Décembre 2008: En effet, pour envoyer cela envoie et fait mal (et du bien!!!) là ou ça passe...
MikeSlave - 05 Juin 2012: Album très sympathique.les rythmiques invitent au headbang!
le chant clair est superflu mais l'ensemble est délectable hé hé
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Julien

17 Avril 2008
Belo Horizonte est un peu le Göteborg du Brésil. En effet mieux vaut dire que vous êtes de la bas si vous voulez faire du Sepultura. C’est le cas d’Eminence, groupe de Thras/Death/Hardcore brésilien, donc les ressemblances avec le groupe précédemment cité n’est qu’un pur hasard. En faite non car jusqu'à cet album le groupe comptait un ex Sepultura en la personne de Jairo Guedz. Guedz parti le style est lui toujours là et ça cogne.

Il ne faut pas leurrer ce disque n’est vraiment pas original. Nous sommes dans le cas typique du disque efficace mais qui ne marquera pas une génération. Moderne : oui. Puissant : oui. Déjà entendu ailleurs : par moment. L’ajout de samples et clavier fait du bien un ensemble vraiment brutal a souhait. Pas de soucis si vous cherchiez un disque dans la veine d’un bon Sepultura, vous serez servis. On y retrouve même quelque titre bien catchy qui se fredonneront assez facilement. Hormis certains passages un peu trop néo a mon goût, ce disque se laisse facilement écouter
Sans manqué de respect a Max, le chant est ici plus varié et c’est la ou le groupe se distingue le plus. Même si Wallace Parreiras a tendance à en faire peut être un petit peu trop comme sur « Day 7 ». Le refrain y est trop simpliste, trop néo-metal ce qui crée un vraie cassure. Reste que dans l’ensemble le disque semble parfois trop reposé sur les capacités de son chanteur. Tant mieux dans un sens car il le fait bien, dommage dans un autre car on sens la musique pousser sous les doigts mais ça ne sort pas toujours.
Afin de faire bien sonner leur bébé, la production a été confié a Tue Madsen. Pas besoin de s’étendre sur le sujet tout le monde a compris mon message. Gros son en prévision sur 38 mins de métal.

Un disque correcte qui a quelques atouts a faire valoir. Reste que le manque d’originalité aura probablement raison de ce disque. Si le groupe se lâche un peu plus sur le prochain album ça pourrait faire mal sinon Eminence restera un bon groupe de première partie……

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire