Surrounded by Thieves

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe High On Fire
Nom de l'album Surrounded by Thieves
Type Album
Date de parution 28 Mai 2002
Produit par Billy Anderson
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album39

Tracklist

1.
 Eyes and Teeth
 05:02
2.
 Hung, Drawn and Quartered
 04:26
3.
 Speed Wolf
 04:36
4.
 The Yeti
 07:07
5.
 Nemesis
 03:04
6.
 Thraft of Cannan
 08:05
7.
 Surrounded by Thieves
 04:19
8.
 Razor Hoof
 03:25
9.
 Steel Shoe
 04:15

Durée totale : 44:19


Chronique @ MetalDan

19 Octobre 2011

L’un des meilleurs, sinon le meilleur, album de High on Fire au côté de Death is this Communion

Après la dissolution de Sleep en 1998 (un des groupes phares du stoner metal), Matt Pike choisit de continuer dans un univers bien à lui avec High on Fire et sort The Art of Self Defense en 2000 sur l'obscur label Man’s Ruin Records. Un départ intéressant pour le groupe mais c’est toutefois en 2002 que la formation de Pike va vraiment laisser sa marque dans le milieu stoner/doom métal avec l’excellent Surrounded by Thieves. Paru sur Relapse Records, High on Fire (fort d’une production améliorée) va prendre son envol sur cet album pour s’imposer comme le digne successeur de Sleep.

Tout d’abord, côté production, à la première écoute, c’est un peu déstabilisant. Les cris arrachés de Matt Pike sont relégués à l’arrière plan, derrière un mur de batterie, et le tout sonne plutôt étouffé. Pour les habitués de High on Fire, c’est la production typique, mais pour les néophytes, cela pourrait passer pour un album qui a coûté 100$ à produire. Il n’est est rien, c’est définitivement l’ambiance recherchée par le groupe qui va ensuite se retrouver sur chacun des albums et qui donne à High on Fire ce petit côté ours mal léché si efficace.

L’album démarre d’ailleurs sur un grondement sourd qui met une bonne minute avant de s’installer. Eyes and Teeth démarre alors à grands coups de cymbale et de roulements de tambours accompagnés des cris arrachés de Matt Pike qui, précisons-le, est en grande forme. Celui-ci nous balance alors un de ses solos psychédéliques typiques en pleine gueule. Et voilà, tout y est déjà, c’est tout simplement ça High on Fire. Une recette simple mais oh combien agréable à entendre. Le bonheur dans tout ça c’est que nous sommes seulement au début de l’album.

Vient ensuite, Hung, Drawn and Quartered avec ses riffs répétitifs mais ô combien médusants et toujours supportés par une solide performance à la batterie de Des Kensel qui tient ce tempo d’enfer toujours à grands coups de cymbales à nous en faire sauter les tympans. Speedwolf démarre ensuite avec une courte intro instrumentale et se transforme rapidement en morceau plutôt agressif avec Kensel qui attaque de tous les côtés et Pike qui nous pousse des hurlements de dément convaincants, tout ça accompagné d’un riff envoûtant bien que répétitif.

C’est alors que High on Fire frappe fort avec The Yeti, probablement un des meilleurs morceaux de l’album (voire du groupe). Une pièce tout en mid-tempo mais imprégnée d’une telle lourdeur avec son riff central pesant qui ne cesse de rebondir dans tous les sens et qui nous offre d’intéressants agencements d’harmoniques. Le morceau se transforme ensuite pour faire place a un passage plus doux très planant sans toutefois que l’on cesse de craindre cet abominable homme des neiges qui se cache au tournant du prochain riff.

High on Fire attaque ensuite à grands coups de Nemisis, avec son jeu de tambour plutôt tribal et encore une fois la voix envoûtante et à la fois répugnante de Pike, et de Thraft of Caanan tout en lourdeur et en bourdonnement, un peu comme The Yeti, mais avec son lot de paroles prophétiques qui nous projette un peu plus profondément dans l’univers du groupe.

Ne reste que Surrounded by Thieves et Razor Hoof, le premier étant un peu trop à l’image du reste de l’album (bien qu’étant un bon morceau) et le dernier qui finit quand même bien l’album avec encore une solide performance de Des Kensel à la batterie qui nous assomme à chaque détour et les riffs acérés toujours aussi brutaux de Pike.

Selon moi, Surrounded by Thieves est l’un des meilleurs, sinon le meilleur, album de High on Fire au côté de Death Is This Communion paru en 2007. Il va sans dire que tout bon fan du groupe se doit de posséder cet album. Côté comparaison, il est difficile de situer ce groupe sur la scène métal actuelle mais je dirais que High on Fire est un heureux mélange entre St-Vitus et Motorhead.

16/20

5 Commentaires

2 J'aime

Partager

MetalDan - 20 Octobre 2011: Merci de me lire, tu es la première à répondre à une de mes chroniques... je ne sait pas si tu possède Death is this Communion qui pour moi est un vrai bijou mais Surrounded by Thieves est dans la même école... il est solide du début à la fin et est sans aucun doute l'un des meilleurs album de Pike en carrière.
Lamikawet - 21 Octobre 2011: Personnellement, j'adore tous les albums du groupe. Très bonne chronique
MetalDan - 21 Octobre 2011: Personnellement, je n'arrive pas à apprécier Blessed black wings... j'aime 4 ou 5 morceaux mais l'album dans sont ensemble me laisse un peu froid.
Lamikawet - 21 Octobre 2011: C'est peut-être le moins accessible du groupe mais reste un excellent album. Du moins, c'est mon avis...
Mais plus généralement je kiffe ce groupe qui arrive à mélanger plusieurs styles pour offrir un son très personnel.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire