Return in Bloodred

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Powerwolf
Nom de l'album Return in Bloodred
Type Album
Date de parution 04 Avril 2005
Enregistré à SU2 Studio
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album104

Tracklist

1.
 Mr. Sinister
 04:39
2.
 Kiss of the Cobra King
 04:00
3.
 We Came to Take Your Souls
 04:33
4.
 Black Mass Hysteria
 04:12
5.
 Demons and Diamonds
 03:39
6.
 Montecore
 05:18
7.
 The Evil Made Me Do It
 03:39
8.
 Lucifer in Starlight
 04:49
9.
 Son of the Morning Star
 05:13

Durée totale : 40:02


Commentaire @ Ruthruin

25 Septembre 2008
Attention, attention : ce soir, mes amis, nous accueillons un groupe qui fait plus peur que Dracula, qui effraierait la créature de Frankenstein et ferait fuir n'importe quel monstre ; ce soir, nous accueillons en effet les plus effrayants de tous, j'ai nommé POWERWOLF !

Ce premier album s'ouvre sur Mr. Sinister, et dès les premières mesures, on sait déjà à qui on a affaire. Des riffs basiques mais efficaces, une batterie juste assez présente, et une voix... Enorme. Attila Dorn, le chanteur, a vraiment du coffre, et il nous le prouve. Que ce soit sur We Come To Take Your Souls, Kiss of The Cobra King ou même sur Demons and Diamonds, la voix est omniprésente, et l'on se rend finalement compte que plus que de l'accompagner, la musique est basée sur la voix, ce qui rend un album très sympathique.

Cependant, quelques couacs font leur apparition. Si certaines chansons se réécoutent encore et encore, d'autres lassent très vite, comme Son of the Morning Star (c'est quoi cette arnaque du morceau de 5:12 dont environ 1 minute est composée de silence ?) ou Lucifer in Starlight.

Tiens, rien que d'y penser, j'ai envie de me refaire Kiss of the Cobra King, juste pour faire passer.

Un bon album donc, malgré quelques lacunes, qui, on l'espère, se corrigeront assez vite !

2 Commentaires

0 J'aime

Partager
metaleu35 - 11 Décembre 2010: ça me donne envie de l'avoir, je pense que je vais le prendre
kiss33 - 22 Septembre 2012: powerwolf est un groupe juste gigantesque et si les dans les blancs te gênent dans les morceaux n'achète jamais un album de Korn^^
Sinon merci pour cette chro jcrois que je vais en faire une aussi^^
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ kiss33

02 Décembre 2012

Un 6 sur 6 puis tout juste la moyenne

Ah Powerwolf !!! Un groupe habillé comme des prêtres qui vénère le monde des loups et qui nous fait un très bon power metal! Quoi de plus naturel donc que ce nom? De plus on peut penser que la contraction de power et wolf dans la phonétique donne «werewolf», ce nom va donc à ravir à nos Allemands (préférés?) originaire de la Sarre. Greywolf est également le nom de famille des deux guitaristes, à croire que tout se rejoint! Mais l’appellation de Power Symphonique ne leur colle pas et d’ailleurs elle est récente je crois parce que ça ne ressemble pas du tout à du Rhapsody of Fire, qui est le groupe phare du power sympho… l'appellation de power mélo leur convenait mieux.

Donc Powerwolf, c’est surtout deux frères aux grattes puis Attila Dorn au chant. Ne vous inquiétez pas il y a quand même un batteur et quelqu’un derrière le synthé… Parce que si la batterie est juste un accompagnement, les claviers sont vraiment utilisés et utiles! Mais c’est Attila Dorn qui donne le plus de charme à ce groupe avec sa voix qui peut aller du grave à l’aigu sans problème (il pourrait sûrement chanter de l’opéra) avec une puissance et une aisance remarquables.

Nous commençons donc cet album avec Mr Sinister qui nous met tout de suite dans l’ambiance avec comme intro des cris de loups bien entendu mais également un riff monstrueux !!!

Les riffs monstrueux, cela fait partie intégrante de Powerwolf! A noter ceux de We Came to Take Your Souls, Montecore en plus de celui de Mr Sinister. Ces riffs sont sombres et puissants comme… comment dire… comme des loups! Les solis n’existent pas réellement en tant que tels mais les frères Greywolf n’hésitent pas à nous faire des ptits «grigris» en fond même quand Attila chante.

Mais si les 6 premières chansons sont géniales, que ce soit au niveau du chant de l’originalité ou des instruments, les 3 derniers nous laisseront sur notre faim…

The Evil Made Me Do It est en soi un bon morceau mais le refrain manque de puissance, je trouve la voix d’Attila Dorn sous-utilisée, aigüe mais sans apport particulier, elle lasse donc assez vite.

Ensuite Lucifer in Starlight est très sombre, elle est plutôt bonne mais elle est assez répétitive, ce qui est plutôt assez inhabituel chez ces Allemands…
Et puis Son of the Morning Star est une sorte de ballade version un peu opéra avec une ambiance assez intéressante mais à la longue c’est répétitif et lassant…

Donc pour conclure un album vraiment encourageant pour la suite et ce sera encore mieux si les lacunes sont corrigées et la qualité encore plus régulière!

16/20


En bonus: Mr Sinister

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire