Plains of Decay

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Necrovorous
Nom de l'album Plains of Decay
Type Album
Date de parution 29 Septembre 2017
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album4

Tracklist

1.
 The Sun Has Risen in a Land I No Longer See
 03:23
2.
 Cherish the Sepulture
 03:33
3.
 Eternal Soulmates
 06:08
4.
 Plains of Decay
 02:50
5.
 Psychedelic Tribe of Doom
 05:29
6.
 Faces of Addiction
 04:39
7.
 Red Moon Rabies
 00:55
8.
 Misery Loves Dead Company
 04:16
9.
 Lost in a Burning Charnel Ground
 05:27
10.
 The Noose Tightens
 06:12

Durée totale : 42:52

Acheter cet album

Necrovorous


Chronique @ growler

23 Décembre 2017

« Plains Of Deacay » déçoit au regard de son prédécesseur

Six longues années après le très bon « Funeral For The Sane », les grecs de Necrovorous ouvrent à nouveau les portes du caveau afin d’y extirper son dernier macchabée, nommée « Plains Of Decay », sous la bannière de Dark Descent Records. Pour les néophytes, Necrovorous officie dans un death-metal old-school des familles, initié jadis par des formations comme Autopsy, Asphyx, Bolt Thrower ou Entombed, constituant les principales influences du trio.

Après une courte introduction qui ouvre « The Sun Has Risen In A Land I No Longer See », la déflagration sonore débute et il est clair que Necrovorous reprend les cadavres là où il les avait laissé, utilisant la même recette que son prédécesseur, à savoir un son à l’ancienne, alternance rythmique, blasts intempestifs, gros riffing, vocaux ultra caverneux et ambiance mortifère à souhait. Le trio applique à la note, les préceptes du métal de la mort comme il était pratiqué « dans le temps », jetez donc vos cages à miel, non seulement à l’opener, mais également à « Eternal Soulmates », à « Red Moon Rabies », « Psychedelic Tribe Of Doom » (sans doute le meilleur titre de l’opus), ou sur les accélérations furieuses de « The Noose Tightens », de « Misery Loves Dead Company » ou de « Chreish The Sepulture ». Le tout est doté de gros breaks massifs (hormis « Red Moon Rabies » qui a fond de cale de bout en bout), de mélodies sinistres et d’une atmosphère suintant la putréfaction.

La production est très « rustique » et complètement dans l’esprit du propos de Necrovorous, mais chaque instrument est parfaitement audible, les musiciens sont à l’avenant La palme revient à Kostas K. pour son growl d’outre-tombe, de psychopathe totalement aliéné, ajoutant au côté malsain de la chose, assurément le point fort de « Plains Of Decay ».

Même si l’objet trouvera écho chez les vieux deathsters avec une corde nostalgique qui sera titillé, il faut bien reconnaître que l’ensemble est bien peu original et aura beaucoup de difficulté à sortir de la masse grouillante du revival death, « Plains Of Decay » souffre de la comparaison de « Funeral For The Sane » car ce dernier possédait une attractivité bien supérieure qui donnait une envie irrémédiable de s’y replonger. Aussi, il faut souligner quelques compositions aux passages assez anecdotiques comme le titre éponyme qui ne décollera jamais, du furieux « Red Moon Rabies » trop concis et les premières moitiés de The Noose Tightens » et de « Forces Of Addiction ».

Loin d’être mauvais, « Plains Of Deacay » déçoit au regard de son prédécesseur, faute de moments marquants ou mémorables. Cependant, cet album s’écoute facilement et procurera un plaisir auditif, bien que temporaire aux férus de death old school. Les autres peuvent également s’y frotter, il n’y a pas de mal à se faire du bien.

5 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

growler - 24 Décembre 2017:

Celui-ci se tient, mais le précédent est bien meilleur. Je pense que tu vas aimé.

tormentor - 24 Décembre 2017:

En plein dans le mille j'adore! ;-)

JeromeG - 24 Décembre 2017:

J'adhère également, et après survole de l'opus précédent, c'est celui-ci qui va retenir mon attention pour sa prod qui me séduit beaucoup plus ^^

 
David_Bordg - 25 Décembre 2017:

J'irai jeter une oreille sur cet opus!

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire