Organized Crime

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Treat
Nom de l'album Organized Crime
Type Album
Date de parution 1989
Style MusicalMetal Mélodique
Membres possèdant cet album41

Tracklist

1. Ready for the Taking
2. Party All Over
3. Keep Your Hands to Yourself
4. Stay Away
5. Conspiracy
6. Mr.Heartache
7. Gimme One More Night
8. Get You on the Run
9. Home Is Where Your Heart Is
10. Fatal Smile
11. Hunger

Chronique @ Loloceltic

26 Avril 2013

Un groupe au sommet de son art.

Avec "Dreamhunter", Treat semblait avoir atteint sa plénitude et proposait un Hard FM /Aor d’une qualité rare. Pourtant, à la surprise générale, et alors que le groupe semblait en progression constante à chaque album, c’est le line-up du premier opus ("Scratch and Bite") qui est reconstitué. Et même si l’âme de Treat semble se trouver au cœur du trio composé par Anders Wikstrom, Robert Ernlund et Jamie Borger, le retour de Patrick Applegren derrière les claviers va avoir son importance car il va permettre à Wikstrom de se consacrer exclusivement à sa 6 cordes. Une fois comptées ces histoires de famille, il est temps d’aborder le contenu de cet "Organized Crime". Et là, c’est une immense claque que vous allez recevoir.

Porté par la frappe énorme de Jamie Borger, cet album laisse loin derrière le reste de la discographie de Treat qui était pourtant d’un niveau plus que respectable. En effet, le combo suédois semble dopé par le retour des membres originaux et paraît à la fois en place et sûr de sa force. Le sens de la mélodie habituel est renforcé par des riffs efficaces et d’une puissance rarement atteinte par Wikstrom et sa bande. Dès les premières mesures de "Ready For The Taking", les choses sont clairement exposées : Treat est là pour en découdre et nous entraîner dans un tourbillon parfaitement résumé sur des titres tels que "Keep Your Hands To Yourself" ou "Home Is Where Your Heart Is". La mélodie est bien présente, comme le prouvent les chœurs 'Queeniens' présents sur l’intro du second nommé, et les refrains immédiats. Mais celle-ci est renforcée par une puissance digne d’un train s’élançant pour une course irrésistible.

Anders Wikstrom est dans une forme olympique, multipliant les soli lumineux et retrouvant en Applegren un partenaire de jeu à la fois complice et complémentaire. Leur échange sur le solo de "Gimme One More Night" en est le parfait exemple, alors que le six-cordiste nous gratifie également d’une descente de manche foudroyante sur l’hyper-dynamique "Conspiracy" qui aurait probablement cartonné sur les ondes radios s’il avait bénéficié d’un soutien plus important de la part de son label. Les guitaristes apprécieront l’exercice de style digne des plus grands.

Comme la production est à la hauteur, Larson en profite également pour être mis en valeur et offrir des lignes de basse à la fois puissantes et dynamiques, parfaitement complémentaires de son compère de la section rythmique. Quant à Robert Ernlund, il s’épanouit au milieu de ses camarades de jeu et prend une dimension supérieure, à la fois plus ample et plus charismatique. Les angoisses qui pouvaient exister jusqu’à maintenant lorsque le frontman poussait un peu son chant, ne sont plus de mise. Le chanteur nous gratifie de quelques montées en puissance qui propulsent certains titres avec maestria et dynamisme. Ce dynamisme prend tout son sens sur la ballade "Stay Away" ou sur la reprise de "Get You On The Run", titre présent sur "Scratch and Bite", premier album du groupe. Sur "Stay Away", Treat semble enfin maîtriser l’art de la power-ballade en ne tombant plus dans le piège de la mièvrerie, alors que "Get You On The Run" retrouve une seconde jeunesse en se voyant débarrassé du côté un peu poussif de sa version d’origine.

Enfin, ce qui fait de cet "Organized Crime" un album abouti dans le genre, c’est que tous les nouveaux éléments dont Treat s’est doté viennent enrichir la musique du quintet suédois, sans en renier son identité. "Party All Over" vient nous rappeler que les Scandinaves sont également des pourvoyeurs de bonne humeur, alors que "Mr Heartache" ou "Fatal Smile" prouvent que puissance et dynamisme ne sont pas incompatibles, tout en étant dotés de mélodies irrésistibles.

C’est donc un groupe au sommet de son art qui vient nous offrir une œuvre qui se doit d’être incontournable pour tous les amateurs de Hard Rock mélodique à tendance FM. Cet album prendra sa place aux côtés du "Wild On The Run" de Tobruk ou du "Realized Fantasies" de TNT et en soutiendra la comparaison sans avoir à en rougir. La preuve en étant, qu’au même titre que ses camarades de jeu cités, il a réussi à passer l’épreuve du temps sans prendre une ride. Voici donc une œuvre rare qui mérite sa place sur les sommets de la renommée du genre.

2 Commentaires

0 J'aime

Partager
ELECTRICMAN - 26 Avril 2013: Album très bien présenté dans ta chronique. Nous crûmes à l'époque que le sommet était atteint par le groupe, mais en 2010 "coup de grâce" sortit de nulle part et à mon avis le surpassa.
Loloceltic - 27 Avril 2013: J'adore "Coup de Grace", mais je considère qu'"Organized Crime" lui reste très légèrement supérieur. Probablement en raison d'un nombre de titres moins important qui le rend plus compact et plus intense. Mais c'est vrai que cela ne se joue pas à grand chose. ;-)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire