Nyktalgia

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Nyktalgia
Nom de l'album Nyktalgia
Type Album
Date de parution 12 Septembre 2004
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album58

Tracklist

Re-Issue in 2005 by Blut Und Eisen Productions.
1. Misere Nobis 11:06
2. Lamento Larmoyant 09:56
3. Cold Void 07:33
4. Exitus Letalis 11:51
Total playing time 40:26

Commentaire @ Nattskog

11 Novembre 2004
Nyktalgia, groupe germain formé en 2002, et seulement responsable d’un album sorti en octobre 2004, a de quoi séduire les plus déprimés des blackeux. Officiant dans un style assez true, le groupe n’invente rien, mais reprend assez bien les préceptes de ses illustres prédécesseurs comme Burzum, Shining ou encore Nargaroth.

La première chose que l’on puisse se dire à l’écoute de cet album, c’est que c’est un mixe des trois groupes précités : le chant de Skjeld rappelle celui de Kvarforth de Shining, c’est à dire torturé, criard et douloureux ; les riffs et le tempo sont directement inspirés de Nargaroth et Shining (lol, je me répète désolé), le tout dans un esprit très Burzumien, très dépressif et sombre.
Les morceaux, assez longs, peuvent être assez pénibles si l’état du moment ne se prête pas à ce genre d’ambiance : ils vont assez loin pour décourager un auditeur mal luné ou peu habitué à ce type de schéma. Les cris du chanteur (spécialement sur « Exitus Letali ») sont un véritable cauchemar pour tout être humain normalement constitué, les mélopées des guitares sont aussi joyeuses qu’une pierre tombale par une nuit d’hiver, et la batterie, lente comme les dernières pulsions du cœur d’un mourant (en même temps, je dis ça parce que c’est l’ambiance générale, mais certains blasts sont à relever et le titre « Cold Void » est assez rapide pour du black suicidaire). Alors forcément, on aime ou on n’aime pas, mais ça peut être difficile de rentrer dans le trip, comme dans tout trip black dépressif.
Les morceaux, de dix minutes de moyenne, sont cependant assez inégaux : si « Misere Nobis » et « Exitus Letali » passent très bien, « Lamento Larmoyant » parait moins inspiré, et est un peu pénible à l’écoute. C’est peut-être trop répétitif, peu inventif, et surtout sûrement un peu pleurnichard (pour ne pas dire larmoyant ;-)). Je sais bien que c’est du black dépressif, mais tout de même !
Mais je suis sévère : cet album est une des meilleures sorties actuelles de black digne de ce nom. Il mérite amplement de prendre place aux côtés de Nargaroth et de Shining.

1 Commentaire

9 J'aime

Partager
Deathpair - 15 Mars 2009: Hum, moi qui n'aime pas tant le dépressif pourtant, ce groupe me scotch. Je le mettrais pas tant au côté de Shining et Nargaroth. Peut-être certes pour l'ambiance, mais je trouve ce groupe très énergique, surtout pour du dépressif.
Par exemple la sublime Exitus Letalis et ses nombreux blasts.
Mais franchement, ce chant est un régal! On sent l'énergie du désespoir.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Nyktalgia