Nueit de Sabbat

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Stille Volk
Nom de l'album Nueit de Sabbat
Type Album
Date de parution Janvier 2009
Labels Holy Records
Style MusicalFolk Pagan
Membres possèdant cet album72

Tracklist

1. La Danse de la Corne
2. Joglar
3. Banquet
4. In Taberna
5. Forêt d'Outre-Tombe
6. Égérie Nocturne
7. Mascaria
8. Ivresse des Dieux
9. Bestiari
10. Gaste Flamme, Damne Nos Corps !
11. Nueit de Sabbat


Chronique @ Fonghuet

16 Avril 2009
Il était temps qu'il arrive! Je l'attendais!
Je croise les doigts en espérant qu'il m'accroche plus que Ex-Uvies ou Le Satyre Cornu...
Ça démarre...

Tout de suite, dès les premiers instants de la lecture, un rythme répétitif et entraînant m'entoure. Les paroles apparaissent et le ton dégage à la fois de la bonne humeur et du mystère. La Danse de la Corne m'ennivre dès les premiers instants et m'étouffe que pour me permettre de reprendre mon souffle à la prochaine piste seulement. La suivante, toute aussi ennivrante, chante en occitan et garde le même style musical.
Encore une fois pour cet album; aucun metal, seulement du traditionnel; flûtes, bombardes, chalémies, cornamuses, bouzouki, luths (...) sont au rendez-vous.
Par contre, il ne sera pas question d'une autopsie pièce par pièce, mais je viserais plutôt par le contenu général de l'album.

Stille Volk ne renouvelle pas sa sauce; traditions ancestrales des Midi-Pyrénées tant au musical qu'à la structure ou aux paroles. Paroles en français, vieux français, catalan et occitan (parfois latin?). Cet album traite encore du côté ensorcellé de ce côté des montagnes.
Nueit de Sabbat nous prends et nous apporte, pour quiconque se laissera guider, au beau milieu d'une forêt où se déroule un rituel de sorcières pour le Sabbat. Chose encore non prouvée archéologiquement; le Diable adoré durant ses scéances était lié au dieu Bacchus (Dionysos inclut) et le rituel était par la suite voué à d'innombrables orgies. C'est donc le thème principal de cet album. Les mélodies inquiétantes, refrains enjoués, instruments toujours très originaux, on peut sentir Pan danser autour de notre tête et on peut presque apercevoir les faunes au beau milieu du culte orgiaque. Une ambiance joyeuse, festive, mais en même temps glauque. Un mélange savamment construit et réussi.

Comme toujours, Stille Volk nous entraîne dans leur bout de pays en innovant toujours par des originalités musicales. Eux seuls savent placer comme personne des instruments que le commun des mortels n'avaient jamais entendus. Ils déploient leurs paroles en les plaçant de manière artistique dans la chanson et nous bombardent à des points stratégiques pour nous faire non pas apprécier mais bien adorer la qualité de leur travail.
Comme vous vous en doutez, j'ai adoré cet album. Pour faire une comparaison, disons que c'est un Hantaoma plus sombre. Loin devant et grand de différence avec Ex-Uvies ou Le Satyre Cornu, Nueit de Sabbat revient à ses sources premières tout en y ajoutant de la malice et un travail de qualité.

Pour les points négatifs, disons qu'il ne faut pas l'écouter trop souvent. On pourrait vite saturer. Il est excellent, mais à petite dose on pourra le savourer à sa juste valeur pendant bon nombres de solstices. Je ne trouve pas d'autres points négatifs. Évidemment Stille Volk est difficilement accessible. Bizarre, très folklorique et médiéval, ce groupe est loin d'être à la portée de tous et est dur à apprécier au tout début. Par contre, pour ceux qui ont franchi cette étape, Stille Volk est un pur délice des Pyrénées.

9 Commentaires

7 J'aime

Partager

Fonghuet - 04 Mars 2011: C'est dans la mentalité du site. C'est une musique, un sujet, une ambiance que plein de gens peuvent trouver grâce à un site qui y correspond. C'est sûr il faut pas commencer à mettre tous les groupes médiévaux des familles, sinon on est complètement hors sujet, mais avec Stille Volk (pour ne répondre que par lui), ils ont un projet Death metal apellé Hantaoma. Ils sont majoritairement connus dnas le monde du metal, qui en fait aussi sa publicité par le biais des chroniques et le plaisir de les écouter.
Donc ouais c'est pas du metal, ya pas de cistre à distortion, mais ça touche de très près le metal et ça entre pleinement dans les objectifs et la ligne de mire de SoM et les sommiens
maggot4ever - 11 Mars 2011: exactement =) moi je les ai découvert par la reprise de "Odes aux lointains souverains" de Bran Barr
Horreurgasme - 14 Décembre 2012: Tu me donne envie de me procurer l'album. Sans blague.
Fonghuet - 14 Décembre 2012: Même si le nom du groupe est mal écrit? ^^
Merci cest gentil! Jespère que tu vivras une expérience unique tiraillée entre le glauque et le festif
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire