Nova

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Hi-Tech
Nom de l'album Nova
Type MCD
Date de parution 2008
Style MusicalCyber Metal
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1. Amorphic
2. Dolls of the Final Act
3. Endless
4. Nothing
5. Nova
6. Parasite

Acheter cet album

Hi-Tech


Chronique @ Matai

14 Mars 2011

System Critical Error!

Formé en 2007 et composé de cinq membres, Hi-Tech n’est autre qu’un groupe Russe de Death Metal industriel à grosse tendance Cyber, qu’on pourrait donc qualifier de Cyber Death. En effet, le jeune combo se distingue par sa particularité de jouer une musique pour le moins très froide, privilégiant les riffs hypnotiques avec cet atypique arrière goût d’acier, les rythmes percutants et mécaniques, et les sonorités électroniques futuristes du plus bel effet.

Car Hi-Tech et son album « Nova », outre son nom significatif, détient un concept on ne peut plus évident basé sur la technologie dépassant ses limites et échappant aux mains et au savoir de l’humain…technologie atteignant son summum et étant comparée à une « Nova », qui est, en astronomie, une étoile devenant brutalement brillante et augmentant considérablement son éclat. Ces deux termes, technologie/Nova, sont d’ailleurs mis en valeur sur cette pochette grisâtre et très moderne.

Pour parachever le tout, Hi-Tech use donc d’une musique très ambiancée, où le froid et cette impression d’uniformité happent l’auditeur. Tout est sec, presque décharné, et particulièrement claquant, les riffs détenant un son pour le moins assez aigue et rêche. Le guitariste T-Tox sait aussi bien nous gratifier de riffs mélodiques que de riffs hargneux, souvent basiques, mais efficaces, collant parfaitement à cet ensemble uniforme quoique monotone. Alors que la basse reste très discrète, les rythmiques elles sont en total accord avec cette guitare. Un duo mécanique et dénué de toute âme, comme ce growl caverneux mais tout aussi déshumanisé et surtout puissant (« Nothing »). Une voix que l’on peut aussi bien retrouver totalement trafiquée et robotisée, voire claire et lamentée, à la manière de « Nova ».

Le tout est finalement accentué par une prod moyenne (auto prod oblige) et des effets aux claviers loin d’être inintéressants. Usant de samples aux fonds d’ambiances en passant par des mélodies mélancoliques et des sons électroniques, le claviériste Tesla sait nous gratifier de passages discrets mais efficaces, sans pour autant nous assommer avec des myriades d’effets. Ainsi, l’instrumental « Endless » est le seul morceau composé uniquement aux claviers, lorgnant vers le sympho et l’ambient, accompagné d’un rythme lent et hypnotique.

Finalement, c’est sans doute « Dolls of the Final Act » qui reste le morceau le plus intéressant de l’album. Mélangeant tous les éléments cités précédemment, l’ensemble reste plus rapide et plus typé Death, avec ces riffs bien représentatifs et ce growl bien rentre dedans, paradés d’éléments indus sombres, froids et cybernétiques particulièrement réussis. Titre entraînant, mettant beaucoup plus en valeur le Cyber Death de cette jeune formation russe, sonnant comme une machine, comme s’il y avait eu une erreur critique dans le système…

Un assez bon premier EP qui nous laisse entrevoir plein de surprises de la part d’Hi-Tech. Car même si les morceaux en général nous laissent un certain goût d’uniformité et de manque de prise de risque, il est clair que le combo, avec un style si rare et pourtant si intéressant, peut nous en montrer davantage, d’autant plus que les ambiances et le growl sont bien maîtrisés et que le quintette détient un esprit moderne et surtout créatif…

1 Commentaire

6 J'aime

Partager
Celldweller55 - 14 Mars 2011: Pour le côté Death, j'hésite un peu à vrai dire...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Hi-Tech