Nemesis

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Grip Inc.
Nom de l'album Nemesis
Type Album
Date de parution 1997
Produit par
Style MusicalNeo Thrash
Membres possèdant cet album211

Tracklist

1. Pathetic Liar
2. Portrait of Henry
3. Empress (of Rancor)
4. Descending Darkness
5. War Between One
6. Scream at the Sky
7. Silent Stranger
8. Summoning
9. Rusty Nail
10. Myth or Man
11. Code of Silence

Commentaire @ Spinbad

06 Mai 2013

Nemesis, un deuxieme album différent qui confirme la qualité du groupe

Nemesis
En 1993, Dave Lombardo alors en conflit avec les autres membres de Slayer, fonde Grip Inc. avec Waldemar Sorychta, guitariste de Voodoo Cult et producteur de tous les albums du groupe, du chanteur Gus Chambers qui vient du punk et de Jason Viebrooks à la basse. Avec ce line-up, le groupe sort deux albums, l’excellent Power of Inner Strength en 1995, et Nemesis en 1997. Grip Inc. est très différent de Slayer, la seule similitude serait le timbre de voix du chanteur Gus Chambers qui maitrise son organe aussi bien dans les titres au chant hurlé que dans les moments plus intimistes, donnant ainsi aux morceaux une réelle puissance narrative. Son chant est violent mais très accrocheur avec des lignes de chant entrainantes.

Dans cet album, en seulement 37 minutes, Grip Inc. exécute un Thrash moderne avec des riffs décapants, des ambiances, des soli certes très courts mais toujours efficaces dans une composition variée au son clair et chaleureux car moins compressé que par le passé. Les morceaux sont parfois très courts, certains font à peine deux minutes (1 minute 27 le plus court), mais sont d’une richesse dans les arrangements. Un riff, un solo, un refrain, un break de batterie qui accrochent aux oreilles, quand tous ces éléments ne sont pas réunis dans un même morceau. De plus à mon humble avis cet album comporte également deux hits en puissance que sont « Pathetic Liar » et « Rusty Nail », titres très mélodieux et pouvant être appréciés par de simples amateurs de rock hermétiques au métal.

L’album débute par "Pathetic Liar" sur un mid-tempo accompagné par un riff entraînant des guitares graves à la distorsion ronronnante avec un Gus Chambers impérial pour finir avec un excellent solo. Suit un "Portrait Of Henry" déjanté et rapide, condensé de rage sur moins d’1 minute 30. Vient ensuite "Empress (Of Rancor)" titre très ambiancé avec roulements et frappes de toms, guitares suggestives, très bonne composition du chanteur alternant chuchotement et hurlement, puis ce titre enchaine sur Descending Darkness", dans lequel pour la première fois, le groupe inclut du clavier donnant une certaine lourdeur à ce morceau qui ne fait que conclure le précédent. Puis un titre plus rapide, très court, « War Between One » le morceau le plus proche de Slayer. Vient ensuite "Scream at the Sky" rythme lent et ambiancé ou la recherche de la mélodie s’effectue avec les petites touches successives à la guitare à la fin du titre. Arrivent ensuite "Silent strange" et " Summoning » morceaux apparemment simples mais qui finalement s'avèrent complexes qui nous font tout de même dodeliner de la tête. L'un faussement rapide, l'autre trompeusement simple regorgeants de compositions intéressantes. Puis "Rusty nails", on n’est pas loin du morceau parfait, puissance, technique, Dave Lombardo explose toute sa virtuosité et nous assomme sous la violence de ses coups, la mélodie du morceau est impeccable, les guitares bien trouvées et le solo admirablement inspiré. L’album se termine par "Myth Of Man" et "Code Of Silence » titre de conclusion, le démarrage est épuré au possible : une guitare en son clair qui égrène mélancoliquement 6 notes d'affilée puis la machine se met lourdement en marche, au son des toms de Lombardo qui mènent le bal mortuaire. Chambers entame alors l'éloge funèbre, et Sorytcha l'accompagne à la guitare avec un son et une composition proche de l’orgue d’une église. Le tout explose ensuite dans une expression de frustration intense sur les coups des 3 minutes, avant de retomber sur une ligne de basse qui reprend le thème d'intro, accompagné de larsens agonisants pour une fin d’album presque apocalyptique.

Maintenant que Dave Lombardo a rejoint Slayer, qu'il continue le projet Fantômas aux côtés de Mike Patton, et surtout que Gus Chambers s'est donné la mort le 13 octobre 2008, le futur du groupe est plus que compromis.
Je n’ai jamais compris le manque de notoriété de ce groupe qui a pondu quatre albums magnifiques. Grip Inc. ne ressemble à rien d’autre et à part Tool je ne connais pas d’autre groupe métal capable de me faire passer autant d'émotions.
Grip Inc. mérite la reconnaissance pour la qualité des compositions de tous les protagonistes et de plus j’adore le chant de Gus Chambers.
Je préfère Power of Inner Strength, album plus Thrash mais il y a quand même pour moi dans ce Nemesis les deux hits que sont "Pathetic liar" et "Rusty nail".

17/20


2 Commentaires

1 J'aime

Partager
Spinbad - 06 Mai 2013: Entre la redaction de cette chronique et sa diffusion, les choses ont bien évalué au sujet de Dave Lombardo. Viré de Slayer avant la tournée australienne, il envisage sérieusement de reformer Grip Inc. toujours avec Waldemar Sorychta et annonce que le nouveau chanteur sera Casey Chaos d'AMEN !
Une tournée et un nouvel album studio serait à l'étude.
cahan - 03 Juillet 2018:

Seul un EP en 2015 a été réalisé en hommage à Gus.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire