Moon

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Inferno Requiem
Nom de l'album Moon
Type EP
Date de parution 22 Mai 2016
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album2

Tracklist

Limited to 500 copies.
1.
 Vein
Ecouter08:13
2.
 Monolith
Ecouter05:49
3.
 Moon
Ecouter07:31
4.
 Coven
Ecouter05:00

Durée totale : 26:33

Acheter cet album

Inferno Requiem



Chronique @ Antonin_Martin

12 Mars 2019

Inferno Requiem tout comme le Black, c'est une expérience à vivre.

Il va sans dire que Taiwan n'est pas un pays où le Black est d'accoutumance. Pourtant, là où l'on s'y attend le moins, on dégote parfois des pépites, des groupes talentueux issus des coins les plus reculés du globe et ayant le talent ancré dans la peau. Nous nous pencherons ici sur Inferno Requiem, prolifique one man band, actif depuis 20 ans déjà, et à la tête de cette somptueuse réalisation qu'est "Moon", distribuée par Ghost Valley Records, qui n'est autre que le label de Fog, créateur et leader de ce projet.

"Moon" est la concrétisation d'un travail acharné, interpellant par son atmosphère unique, nocturne, noire et fascinante. Et cela, principalement grâce à l'apport de claviers octroyant profondeur et épaisseur au propos mais aussi par ces riffs vifs, incisifs et imparables qui résonnent sans fin dans notre tête, inspirant la magie et embaumant nos sens pour les faire vibrer dans toute leur splendeur. Une musique envoûtante et possédée, aussi glaciale et froide que la lune et aussi lumineuse que le ciel lors d'une nuit étoilée...

Il s'agit-là d'une offrande à part dans la discographie du groupe où on l'avait droit à un Black plus primitif, tapageur, véloce et haineux, tel que relaté sur l'album "Gloomy Night Stories", par exemple, qui se voulait moins atmosphérique et plus direct. Ce serait donc l'atmosphère qui serait mise à l'honneur sur cet EP, et ce, au regard de l'omniprésence des synthés au profit de l'ambiance au détriment de la violence ; mais aussi par des riffs la majeure partie du temps plus lents, vibrants et intenses, et de samples énigmatiques, octroyant une part d'énigme et de charisme à l'oeuvre, ou encore par un tempo plus engourdi, même si les variations rythmiques sont bel et bien au rendez-vous. Quant au chant de Fog, il demeure toujours impeccable, varié, maladif et hanté, inspirant le chaos et nous entraînant dans un monde à la fois fascinant et chaotique.

Pour ainsi dire, ce disque frise la perfection, avec des morceaux variés, chacun recelant sa propre atmosphère, des riffs transcendants et pachydermiques, des claviers hypnotiques et fantomatiques à faire sombrer la nuit elle-même. Sans oublier la voix de Fog qui résonne comme un démon des abysses, prêt à nous délecter de sa démence. Aucun reproche à faire donc, si ce n'est une boîte à rythme légèrement synthétique, bien qu'elle soit parfaitement fondue dans l'ensemble et en retrait vis à vis du reste de l'instrumentation, n'altérant donc en rien l'atmosphère et la qualité des compos. Sinon, ce disque pourra tourner un nombre incalculable de fois, chaque écoute s'avérant vraiment surprenante, magique, nous faisant voyager dans un monde bien particulier, voire des plus étranges, monde qui ne se dévoilera qu'à l'abord de cet Ep.

Vous l'aurez compris, cet album est une tuerie et aucune contestation n'est possible quant à la magnificence de l'oeuvre et du voyage unique qu'elle dévoile. Inferno Requiem a donc placé la barre vraiment haute avec "Moon", opus aussi bellissime que son artwork et qui n'est pas prêt de s'arrêter de tourner sur ma platine. Inferno Requiem, tout comme le Black, ce n'est pas juste de la musique, mais aussi une expérience à vivre et que l'on pourra appréhender rien qu'en écoutant cette oeuvre qu'on peut à part entière classifier de chef-d'oeuvre. Le temps me le dira, mais pour l'instant, sa magie me transcende et m'empoigne et n'est pas prête de me lâcher. Tout simplement génial.

0 Commentaire

6 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire