Mind Control

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Burning The Masses
Nom de l'album Mind Control
Type Album
Date de parution 28 Octobre 2008
Labels Mediaskare
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album39

Tracklist

1.
 Cinema
 00:28
2.
 Paroxysm of Fear
 01:16
3.
 Mind Control
 04:29
4.
 Moltres
 03:44
5.
 Cyanide
 03:48
6.
 Gerascophobia
 03:58
7.
 Chupacabra
 01:10
8.
 Arms Raised, Eyes Closed
 03:47
9.
 Nailgun Massacre
 02:45
10.
 Euphoria Ends
 05:34
11.
 Prodigy
 02:57
12.
 Galactic Abduction
 02:30

Durée totale : 36:26


Commentaire @ enthwane

21 Juillet 2009
18/20.Quelle claque. Ayant vu l'artwork de la pochette et la trogne des musiciens, je m'attendais à un gentil métal bien calibré, mais nom de dieu, ce groupe joue sacrément fort ! Car ces jeunes bougres savent jouer monstrueusement bien.

Mais, à l'inverse d'un The Faceless très énervant (pour ne pas dire totalement ennuyeux) dans ses interminables séances de masturbations de manches de six cordes et de matraquage de fûts, les membres de Burning the Masses ne le montrent pas trop, préférant d'avantage se concentrer sur l'aspect "je-fonce-et-je-défonce-tout" de leur musique. Car ici, à l'instar d'un BMTH violent sans être brutal, toute la musique transpire la brutalité. Je me demande d'ailleurs à chaque écoute combien de fois la peau de caisse claire de Chason a claqué durant l'enregistrement.

Ca tabasse, ça tabasse, ça tabasse à tout va, et ce n'est pas pour m'en déplaire. La production est d'ailleurs excellente, étouffante sans étouffer les instruments. Mention spéciale au batteur qui, avec un relativement petit set (deux crash, une splash, une ride et une china) arrive à faire aussi bien qu'avec un grand : ses blasts sont tout bonnement impressionnants, et tout batteur ne peut que baver à l'écoute du morceau qui a donné son titre à l'album.Quelques respirations dans les chansons (Gerascophobia) sont les bienvenues, mais d'autres achèvent littéralement nos tympans, comme "Moltres" ou l'énormissime "Mind Control", sans conteste la chanson la plus brutale de l'album.

Le dicton "l'habit ne fait pas le moine" prend tout son sens à l'écoute de CD qui est véritablement une tuerie sans précédent, d'un groupe qui, comme Oceano, a su mûrir d'album en album et nous propose ici une musique rapide et effrayante de brutalité. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ces gars ne payent pas de mine. Cet album est en résumé un excellent album de musique brutale, et je le conseille vivement à n'importe quel fan de musique extrême : un remède on-ne-peut-plus efficace contre la pop ultra sucrée dont on nous bassine tous les jours.

5 Commentaires

2 J'aime

Partager

enthwane - 28 Juillet 2009: Merci !
PurDeath - 03 Janvier 2010: Krisiun lassant et CC ce qu'il y a de plus commercial et détestable possible.On aura tout vu x]
enthwane - 04 Janvier 2010: Cannibal Corpse n'est pas commercial du tout, mais tellement répétitif qu'il en devient trés chiant. En revanche, je ne me suis jamais réellement penché sur Krisiun.
Deathiny - 09 Fevrier 2012: Mouais, The Faceless ennuyeux, tu prends un risque en étant aussi subjectif. Tu dois pas être habitué à écouter beaucoup de Technic pour parler de ce groupe comme ça...
En revanche je suis d'accord que c'est album est assez monstrueux, tout comme le suivant mais ils sont assez différents.
Un très bon groupe, on dirait pas qu'il est fameux pourtant...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Burning The Masses