March for Glory and Revenge

Liste des groupes Black Mélodique Bornholm March for Glory and Revenge
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Bornholm
Nom de l'album March for Glory and Revenge
Type Album
Date de parution 30 Juin 2009
Labels Vic Records
Enregistré à Pannonia Studios
Style MusicalBlack Mélodique
Membres possèdant cet album22

Tracklist

1. Intro / Reconquering the Carpathians 02:23
2. Call of the Heathen Horns 04:49
3. From the Blackness of Aeons 05:20
4. Mournful Hymns 05:03
5. Where the Light Was Born (Thule Ultima a Sole Nomen Habens) 06:19
6. Light Burst Into Flames on the Horns of Baphomet 06:55
7. Deconsecrating the spear of Destiny 03:29
8. Towering Clouds Over the Fields of Carnuntum 07:13
9. Dreams of Ages 04:44
Total playing time 46:15

Chronique @ valentheris

15 Mars 2010
Fondé il y a de cela une dizaine d'années dans la capitale hongroise, Bornholm fait partie de ces formations au talent certain, mais disposant de peu de moyens et avançant lentement sur les lugubres sentiers du black metal.Après un premier album parut en 2003, intitulé « ...On the Way of the Hunting Moon », Saterion, Immoralist, Astaroth et Vlad repartent à l'assaut en 2009 avec ce « March for Glory and Revenge ».

Cet opus nous livre un black metal pas innovateur pour deux sous, certes, mais très prenant lors de l'écoute et disposant néanmoins d'un talent et d'une personnalité certaine.
Habile et jouissif mélange de black hargneux variant les moments épiques et les touches mélodiques avant de repartir dans une charge furieuse, cet album ne nous laisse pas une seconde pour nous ennuyer ou nous laisser distraire une fois que l'on a pénétré au coeur même de la musique.

Démarrant par le biais d'un superbe morceau instrumental où se mêlent bruits de gong, guitare, symphonies et bruits de combats, nous autre, auditeurs, sommes rapidement happés au sein d'une ambiance guerrière (sans pour autant entrer dans les champs de bataille bien connu du black pagan !).
Chaque titre dans ce cd laisse présager un lendemain de combat, les musiciens tentant de leur mieux d'apporter leur soutien à leurs camarades partant sur le front.
Que ce soit les riffs tranchants, la batterie dynamique ou le chant variant tantôt du chant black traditionnel à un chant clair délectable, tous les éléments sont réunis pour offrir aux amateurs du genre un bon moment d'écoute.

Bien que chacun des morceaux possède un riff bien distinct ou ait son propre message à délivrer, lors de la première écoute, le tout, peut sembler compact et similaire tant une ligne directionnelle et une sonorité bien précise à l'ensemble font se ressembler les différents titres. Bien entendu le tout n'est qu'une question de persévérance et lorsque vous aurez approfondis chacune de vos écoutes il ne faudra alors pas bien longtemps avant de différencier les titres les uns des autres.

Si « From the Blackness of Aeons » ou « From the Blackness of Aeons » ne vous font pas headbanguer alors optez plutôt pour l'enchaînement de « Where the Light Was Born (Thule Ultima a Sole Nomen Habens) » et « Light Burst into Flames on the Horns of Baphomet » où le mariage entre les riffs épiques et les sons de cuivre sont excellents. Si le chant black ne vous plaît pas malgré sa qualité et bien dans ce cas, interessez-vous au dernier titre suscité ou « Call of the Heathen Horns ». Vlad possède une superbe tessiture de voix et il le démontre par ces élans de chant clair apportant un semblant de mélodie, en particulier sur Call of the heathen... dont le décrescendo mêlé à cette voix mélancolique en fera sombrer plus d'un.

Pour ceux qui ne sont jamais contents, ils vous restent tout de même les deux derniers titres qui annoncent le début des combats. Tout ce qui fut présent sur cette oeuvre est ici repris avec une discrète touche heavy dans la lead guitare qui fait mouche sur « Deconsecrating The spear of Destiny».

C'est donc un bien bel album que nous offre ce groupe encore trop méconnu malheureusement. La production est de très bonne facture, le contenu musicale est inspiré et talentueux et même s'il ne réinvente rien, ce deuxième opus du groupe possède une âme certaine qui saura en ravir plus d'un. Le petit Bémol qui pourra néanmoins en frustrer certain est la production du clavier qui, bien qu'elle soit bonne dans l'ensemble, peinera parfois à se faire entendre.

Il ne nous reste plus qu'à espérer une suite de cet acabit et un futur succès pour ce groupe relativement récent.

Valentheris.

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
La_Lance - 30 Avril 2010: Chronique fort intéressante pour un album qui l'est tout autant. Tout y est presque dit.. Personnellement, je trouve que ce n'est pas trop de l'accompagnement pour les guerriers sur le champ de bataille mais plutôt comme des bards...
La_Lance - 30 Avril 2010: (Plus de place, suite) Ces bards raconteraient des légendes guerrières..
thedeath666 - 11 Décembre 2011: Salut. "Si « From the Blackness of Aeons » ou « From the Blackness of Aeons » ne vous font pas headbanguer ..." Tu as mis 2 fois le même titre. Bonne chro' sinon.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire