Lichtgestalt

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Lacrimosa
Nom de l'album Lichtgestalt
Type Album
Date de parution 2005
Style MusicalMetal Gothique
Membres possèdant cet album85

Tracklist

1.
 Sapphire
 11:15
2.
 Kelch der Liebe
 06:05
3.
 Lichtgestalt
 05:18
4.
 Nachtschatten
 07:07
5.
 My Last Goodbye
 08:08
6.
 The Party Is Over
 05:29
7.
 Letzte Ausfarht: Leben
 05:43
8.
 Hohelied der Liebe
 14:30
9.
 Untitled
 01:00

Bonus
10.
 The Party Is Over (Alternate Version)
 05:35

Durée totale : 01:10:10


Chronique @ Morticia

16 Octobre 2005
Ah, Lacrimosa... Tout un univers, ce "presk-one-man-band"! Rares sont les artistes qui créent aussi bien cette sorte de nouveau monde où est transporté l'auditeur. La première écoute d'un premier CD de Lacrimosa, c'est tout de même particulier. Après l'effet de surprise dû à l'allemand, la voix unique de Tilo, et surtout cet amour pour la musique classique, dont l'importance a grandi à chaque album, je crois que l'on est ou bien charmé, la clé de ce pays où délicatesse et élégance sont les maîtres-mots est alors en notre possession, ou bien l'on peut se demander comment cet homme à l'allure bien étrange arrive à composer une musique aussi insensée. Bien que, les derniers albums sont d'une beauté que nul ne pourrait nier. Il est aussi vrai que les premiers sont un peu... "particuliers" disons, on aime ou on n'aime pas, mais la majestuosité de Lacrimosa a bien évolué jusqu'à cette dernière perle rare qu'est Lichtgestalt.

Justement, venons-en à cette "créature de Lumière": 8 titres qui possèdent chacun leur personnalité, différents tout en étant pareils, dans le sens où l'on pourrait écouter chacun d'eux et reconnaître parfaitement les marques de Tilo.

Au plaisir de certains, retrouvant le "Lacrimosa d'avant" qu'ils croyaient peut-être avoir perdu, ou à l'étonnement de ceux qui ne connaissent qu' "Echos", on retrouve les grosses guitares dans presque chaque morceau. Mais il ne faut pas s'attendre à écouter des titres de 3 minutes formés d'un refrain, un couplet, un refrain, un couplet et un solo, non non, cela reste du Lacrimosa, et moi je persiste à dire que des cds comme celui-ci auraient plus leur place dans le rayon classique (la musique de Lacrimosa étant quand même un peu plus "puissante" que celle d'autres compositeurs hum) que dans celui du metal.

Le thème, sans surprises, est l'amour, l'amour qui fait rêver et l'amour qui fait pleurer, notre Tilo ne semble pas encore avoir fait le tour du sujet (Ein Leben ohne Liebe ist keine Leben, deuxième chanson, ses propres paroles, cela explique tout).

On retrouve également la "chanson d'Anne Nurmi", en anglais, où cette fois contrairement à Echos, Tilo l'accompagne. "My last Goodbye" ou le plaisir de se laisser bercer par la voix chaude et tendre d'Anne...

Quelques instruments viennent s'ajouter à la musique de l'orchestre symphonique, et deux ou trois passages de guitare acoustique marquent la douce tristesse entre les refrains prenants, toutes guitares branchées.

Dans l'ensemble, l'album peut représenter une certaine joie, due à la puissante présence de l'orchestre, comme pour la seconde chanson, "Kelch Der Liebe", ou une mélancolie, nostalgie profonde, grâce ou à cause, selon les goûts, de l'accompagnement au piano, ou encore des passages où les violons sont maîtres, comme sur "The Party Is Over".

Bref, une oeuvre sublime que nous a offerte Lacrimosa en cette année 2005.

2 Commentaires

9 J'aime

Partager
 
mm555 - 26 Octobre 2005: Excellent album !
Pour ma part, j'avais été un peu déçu par Echoes et Fassade...
Avec Lichtgestalt, je retrouve le Lacrimosa que j'aime, beau et puissant, mélancolique et orchestral...
Tilo Wolff fait preuve d'un talent de composition "classique" que beaucoup de musiciens pourraient lui envier ; toutes les parties orchestrales, qui sont loin d'être seulement de l'accompagnement, ont une véritable identité, que l'on retrouve depuis que Tilo s'est attquée à la musique symphonique. A la première écoute, pas de doute, c'est bien Tilo Wolff qui a composé ces merveilles symphoniques qui appuient si bien ce grand retour des guitares !
Quel bonheur de pouvoir écouter des albums pareils !
Quelle émotion se dégage de toutes ces chansons !!
Pour moi, le meilleur album depuis Elodia !!

A noter que sortira le 2 décembre de cette année un DVD, regroupant notamment tous les clips tournés par le groupe, ainsi que d'autre matériel, pour l'instant non précisé.
Ljosalfheim - 09 Avril 2009: Belle chronique d'un album de grande qualité, comme à l'accoutumé chez Lacrimosa.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire